Navigation path

Le FSE en France

La France utilise le soutien du FSE pour lutter contre le chômage qui touche les jeunes et les demandeurs d'emploi plus âgés, tout en actualisant les compétences des travailleurs. Les mesures visant l'insertion sociale sont bien amorcées dans les régions françaises étant donné qu'il existe des initiatives pour stimuler les opportunités d'éducation.

La France adopte une approche fortement décentralisée afin de maximiser les avantages du financement de la cohésion, à la fois en France métropolitaine et sur ses régions d'outre-mer. Les investissements du FSE sont bien amorcés dans 33 programmes opérationnels, la plupart en collaboration avec le Fonds européen du développement régional (FEDER). Le total du financement du FSE s'élève à 6 milliards d'euros, dont 620 millions d'euros pour l'initiative pour l'emploi des jeunes.

Encourager l'employabilité

La France aide les chômeurs et les sans-emplois à réintégrer la population active. Des mises à jour de compétences, des formations à de nouvelles compétences ainsi que des opportunités pour obtenir des qualifications appropriées sont proposées. Ces efforts visent tout particulièrement les jeunes et les demandeurs d'emploi plus âgés. Les jeunes demandeurs d'emploi peuvent compter sur des conseils personnalisés, des cours de formation ainsi que des stages financés par le FSE pour les aider au cours des premières étapes importantes dans le monde du travail. Les travailleurs et les demandeurs d'emploi plus âgés suivent une reconversion dans les nouvelles industries ou actualisent leurs compétences pour relever de nouveaux défis. Le financement soutient également la mobilité des travailleurs et des stagiaires, dans les régions transfrontalières et ultrapériphériques, en outre soutenues par l'initiative EURES.

Pour les personnes qui ont un emploi, le FSE en France fait la promotion des emplois plus qualifiés dont l'économie a besoin: aider les travailleurs sous-qualifiés au moyen de formations et de qualifications, reconvertir les ouvriers licenciés, et encourager les entreprises à estimer leurs travailleurs et à s'engager à l'égalité des chances. Ces investissements sont essentiels pour s'assurer que les travailleurs et les entreprises puissent mieux s'adapter aux circonstances économiques changeantes et stimuler la compétitivité de l'économie française.

Mesures sociales

La France tend à construire une société plus inclusive grâce à des initiatives pour aider les personnes exposées au risque de pauvreté et d'exclusion sociale, par exemple les personnes handicapées et celles qui n'ont pas de compétences ou de qualifications. Les autorités locales et régionales jouent un rôle très important: développer des solutions locales aux problèmes locaux, par exemple dans les régions d'outre-mer françaises où elles luttent contre l'illettrisme et attribuent de nouvelles compétences aux travailleurs locaux. Il existe un soutien pour les entreprises sociales, et le financement complémentaire du FEDER et du FSE aide les groupes vulnérables comme les personnes âgées, les communautés marginalisées ainsi que les jeunes, avec des infrastructures et des projets pour faciliter leur intégration.

Les investissements régionaux dans le domaine de l'éducation a pour objectif de réduire le taux de décrochage scolaire à moins de 10 % et de réduire également les disparités dans les opportunités d'éducation entre les régions. Pour les jeunes qui n'ont aucunes qualifications, les projets comme les «Écoles de la Deuxième Chance» les aident à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour un emploi. De plus, l'amélioration de la pertinence et de la flexibilité de l'enseignement supérieur offre des perspectives de qualifications supérieures à plus de jeunes.