chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

2016 – Des enseignements dans le domaine de la formation des adultes?

14/03/2017
by Gina Ebner
Langue: FR
Document available also in: EN DE IT ES PL LT SL

Gina Ebner, coordonnatrice thématique d’EPALE et secrétaire générale de l’EAEA, revient sur l’année 2016 du point de vue de la formation des adultes.

De l’avis général, du moins dans les médias et sur les réseaux sociaux que j’ai consultés, 2016 a été une année horrible. À Bruxelles, nous sommes passés des évacuations d’urgence, aux attaques et à la présence continue de soldats dans les rues. Sur le plan politique, nous avons assisté à un mouvement vers des partis et des décisions plus nationalistes et isolationnistes. Et, bien sûr, nous avons déploré le décès de David Bowie, Albert Cohen, Prince, George Michael et un certain nombre d’autres personnalités très appréciées.

Mais qu’est-ce que cela a à voir avec la formation des adultes? Tout n’y est bien évidemment pas lié. Il existe des paramètres économiques et politiques sur lesquelles nous, formateurs d’adultes, n’avons aucune prise. Mais certaines questions méritent d’être examinées à travers le prisme de la formation des adultes.

1. Lutte contre la radicalisation

La formation en milieu pénitentiaire pourrait dans une grande mesure contribuer  à empêcher la radicalisation des jeunes hommes. Bon nombre des terroristes belges étaient de petits délinquants avant de devenir terroristes. Une stratégie plus globale visant à proposer des formations en milieu carcéral pourrait contribuer à élargir la vision des détenus et à leur donner d’autres perspectives sur le monde.

2. Éducation aux médias

Je suis généralement très active sur Facebook. Je vois dans mon fil d’actualités de nombreuses personnes qui ont à peu près mon âge et qui publient des articles de presse et des photos de chatons (du moins c’est ce que je vois!). Récemment, juste après avoir aimé un article, je me suis rendu compte que je n’avais aucune idée de sa véracité. Nous avons tendance à croire ce qui correspond à notre vision du monde et la plupart d’entre nous sont prêts à accepter les articles qui confirment cette vision. Non pas que les fausses informations soient un phénomène nouveau: depuis toujours, on manipule et on invente des faits sous différentes formes. Mais cela signifie qu’il est nécessaire de se pencher de plus près sur l’éducation aux médias, et pas seulement pour les enfants. Comment fonctionnent les algorithmes qui font que nous recevons exactement les actualités qui confirment nos opinions? À l’ère des «faits alternatifs», nous avons plus que jamais besoin de données factuelles ainsi que d’informations sur la production et la diffusion de fausses informations. Et la formation des adultes a certainement un rôle à jouer dans ce domaine.

3. Compétences de base en sciences

Il existe une tendance inquiétante qui consiste à ignorer complètement des faits scientifiques de base, qu’il s’agisse, par exemple, des parents opposés à la vaccination ou des climatosceptiques. Peut-être devrions-nous inclure les connaissances scientifiques de base dans les compétences de base? N’avons-nous pas tout au moins besoin de connaissances de base sur le fonctionnement du monde? Je suis de plus en plus effrayée par la volonté générale d’ignorer des faits élémentaires et d’agir d’une manière qui met en danger les familles, les communautés et, dans certains cas, le monde. N’avons-nous pas besoin d’une stratégie pour lutter contre cette ignorance potentiellement mortelle?

À votre avis, comment la formation des adultes devrait-elle réagir aux évolutions récentes? Quelle est votre analyse de la formation des adultes?

Gina Ebner est secrétaire générale de l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA) et coordinatrice thématique d’EPALE pour le soutien aux apprenants.

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn

Commentaires

  • Portrait de Thierry Ardouin

    Merci à Gina pour sa réflexion et la question posée. Je vais juste poursuivre sur le deuxième point "éducation aux médias". Cette question est tout à fait importante et fondamentale et fait écho à "la semaine de la presse" (mars 2017) dans les établissements scolaires actuellement en France. Pour cet évènement, le Centre pour l'éducation aux médias et àl'information (CLEMI) édite un guide intitulé "D'où vient l'info ?". Il est tout à fait intéressant pour les enseignants et les formateurs. C'est une mine pour "décoder" l'information.

    Voici le lien, que je vais mettre aussi en ressources : 

    http://www.clemi.fr/fileadmin/user_upload/dossier-pedagogique-2017.pdf