Chemin de navigation

High level navigation

Page navigation

Additional tools

BEST - Régime volontaire pour la biodiversité et les services écosystémiques dans les régions ultrapériphériques et les pays et territoires d’outre-mer européens – a pour but de soutenir la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des services écosystémiques, ainsi qu’une approche à l’adaptation et à l’atténuation du changement climatique basée sur les écosystèmes dans les régions ultrapériphériques (RUP) et les  pays et territoires d’outre-mer (PTOM) européens. 

La biodiversité de l’Outre-mer européen est exceptionnellement riche et est reconnue comme étant d’importance internationale. RUP et PTOM sont compris dans et constituent parfois à eux seuls des points chauds de la biodiversité et sont des acteurs clés pour la mise en Ĺ“uvre des objectifs internationaux et régionaux de conservation de la biodiversité mais aussi en termes de coopération régionale dans ces régions si importantes au niveau mondial. 

En juillet 2008 la conférence : « L’Union Européenne et ses territoires d’Outre-mer : Une stratégie pour agir face au changement climatique ainsi qu’au déclin de la biodiversité » s’est tenue sur l’Ile de la Réunion sous l’égide de la présidence française de l’Union Européenne et s’est conclue  par le « Message de l’île de la Réunion ».

BEST est le fruit de l’une des recommandations du Message de la Réunion ( "Message de l'ìle de la Réunion"pdf(900 kB)) et son importance fut réaffirmée dans le Message de la Guadeloupepdf(206 kB) Choisir les traductions du lien précédent  en 2014.

Dans le cadre de l’Action Préparatoire BEST adoptée par le parlement, en 2010 et 2011 deux appels ouverts à propositions - BEST 2011 et BEST 2012 -  furent publiés et le budget permit le financement de 16 projets  dans les régions du Pacifique Sud, de l’Océan Indien, des Caraïbes, de la Guyane Française, du Groenland, de l’Antarctique et de la Macaronésie. Ces projets portent sur des sujets aussi variés  que la création et la gestion d’aires terrestres et marines protégées, la lutte contre les espèces invasives, la création de synergies utilisant les services écosystémiques pour l’atténuation et l’adaptation au changement climatique,  l’évaluation économique des services écosystémiques, l’augmentation du niveau de connaissances et l’éducation, le développement d’aptitudes et l’engagement des institutions dans les régions ultra périphériques, dans les territoires et pays d’outre-mer, parmi les Etats Membres, les ONG et les organisation régionales et internationales. 

Les résultats de ces appels à projets démontrent que les parties prenantes, les pays, les territoires et régions sont prêts à s’impliquer dans l’initiative BEST et peuvent innover  pour développer une approche partenariale, ce qui s’inscrit dans les lignes directrices de la Stratégie de l’Union Européenne pour la Biodiversité.

A la fin de l’année 2012, l’Agence Française pour le Développement apporta un soutien supplémentaire de 800 000€, qui contribua à soutenir deux projets sur la liste de réserve et de soutenir des travaux visant à rendre le régime volontaire BEST durable. 

En 2013, un appel  à propositions fut lancé avec pour but de créer le mécanisme nécessaire pour faire évoluer l’initiative vers un régime volontaire durable qui permettra un accès simple et rapide à des sources de  financement. Tout travail est conduit en partenariat avec les projets déjà existants et avec comme base les acquis et leçons déjà obtenus. 

Explorez ce site pour en savoir plus sur les RUP et PTOM ainsi que sur les régions dans lesquelles ils sont situés.

Vous y découvrirez leur biodiversité exceptionnelle ainsi que des services écosystémiques de qualité. Vous découvrirez également comment vous pouvez vous engager pour prendre soin de cet héritage naturel précieux, pour le bien de tous.