• Version imprimable

La mesure de l’éco-innovation: une nécessité et un défi

06/01/2009

259_fr.html

La mesure de l’évolution des éco-innovations au sein de l’UE revêt un caractère essentiel. Toutefois, le rapport final du Sectoral Innovation Watch révèle que les indicateurs actuels sont insuffisants.

En 2006, l’Agence européenne pour l’environnement a souligné la nécessité d’élaborer des indicateurs appropriés afin de mesurer l’évolution de l’éco-innovation. Toutefois, la mise en place d’une méthode d’analyse efficace des évolutions dans ce domaine progresse lentement.

Le rapport INNOVA Sectoral Innovation Watch sur l’éco-innovation a une fois de plus souligné la nécessité de résoudre ce problème. Ce rapport juge les indicateurs actuels insuffisants en raison de leur incapacité à fournir aux décideurs politiques des statistiques et des connaissances appropriées. Si ce domaine reste difficile, le rapport propose des voies d’action susceptibles de mener à des mesures plus précises de la croissance de l’innovation technologique au sein de l’Union européenne.

Indicateurs de réponse

Selon le rapport de l’EEA sur les indicateurs d’innovation technologique, le défi inhérent à la mesure de l’éco-innovation associe deux volets majeurs: la chaîne ou le système d’innovation et la technologie environnementale envisagée selon une perspective plus large. L’EEA a également indiqué que les méthodes et perspectives utilisées pour les indicateurs d’innovation divergent considérablement de celles utilisées pour les indicateurs environnementaux. Il définit les indicateurs d’éco-innovation comme une réponse aux indicateurs de progrès social. En outre, il souligne l’importance de ces indicateurs eu égard aux autres indicateurs comme la chaîne moteurs, pressions, État, impact et réponse (DPSIR).

Depuis ce rapport, les nécessités et les défis sont restés inchangés. Pour autant, il n’est pas impossible que de telles mesures aient gagné en importance. Le rapport final Sectoral Innovation Watch 2008 met particulièrement l’accent sur la mesure de l’éco-innovation tout en soulignant les lacunes des pratiques actuelles et les sources d’amélioration potentielles. Fondamentalement, toute mesure efficace de l’éco-innovation nécessite une approche limpide qui repose sur diverses ressources. Le Sectoral Innovation Watch considère les études sur l’innovation et l’économie environnementale comme des sources significatives sur lesquelles baser de telles mesures, particulièrement en termes d’efficacité et de productivité sur le plan des ressources.

Pour être efficace, l’analyse de l’évolution de l’éco-innovation doit reposer sur des données d’études, en particulier lors de la compilation de profils d’entreprises. Associés à des aperçus des activités d’innovation, de tels profils peuvent aider les décideurs politiques à prendre des décisions éclairées sur l’avenir de l’éco-innovation. Toutefois, comme l’indique le rapport, il importe également d’intégrer des innovations techniques relatives aux produits et processus spécifiques, et ce afin de délivrer une analyse plus complète.

Des méthodes novatrices

Le Sectoral Innovation Watch souligne notamment la nécessité d’adopter de nouvelles méthodes afin de compiler des informations sur des produits et processus. De même, il prône l’utilisation d’outils analytiques établis qui calculent le cycle de vie complet et l’éco-efficacité des produits et services.

La création d’une base de données intégrée à l’échelle européenne pourrait également entraîner une meilleure analyse de l’éco-innovation. Ceci pourrait constituer une source de références fiables afin de fournir des informations sur les produits et services liés à l’éco-innovation.

La mesure de l’éco-innovation pose un défi majeur: la réalisation d’évaluations fiables des innovations et leur mise en relation avec les avantages de l’éco-efficacité et l’efficacité des ressources au niveau macroscopique. Un tel indicateur jettera de solides fondations pour l’adoption de mesures politiques en faveur de l’innovation à long terme.

Vu le caractère peu enthousiasmant des enquêtes existantes en matière d’éco-innovation au sein de l’UE, il est absolument nécessaire d’établir des mesures à ce sujet. Le Sectoral Innovation Watch indique par ailleurs que la majorité des entreprises innovantes de l’Union ne placent pas encore l’environnement ou la consommation des ressources au cœur de leurs stratégies d’innovation.

De surcroît, le rapport indique que peu d’États membres enregistrent des expériences similaires sur le plan de l’innovation, de l’intensité énergétique et de la productivité des ressources. Même la Finlande et la Suède, pourtant à la pointe de l’innovation en Europe dans ce domaine, enregistrent des résultats moins brillants dans les domaines de l’intensité énergétique et de la productivité des ressources. En outre, certains nouveaux États membres comme la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et la Slovaquie enregistrent de piètres performances en termes d’innovation et d’intensité énergétique.

Plus d’informations:

Europe INNOVA: http://www.eupvplatform.org/ English

Agence européenne pour l’environnement: http://www.eea.europa.eu/fr

Sectoral Innovation Watch sur l’éco-innovation:
http://www.europe-innova.org/servlet/Doc?cid=10486&lg=EN English (PDF)

Rapport de l’Agence européenne pour l’environnement sur les indicateurs de l’éco-innovation: http://www.risoe.dk/rispubl/art/2007_115_report.pdf pdf [356 KB] English

Observatoire de l’éco-innovation

Le rapport ETAP de mai 2007 proposait que l’initiative tende vers la mise sur pied d’un observatoire de l’éco-innovation, et ce concept a été abordé dans le groupe de travail de haut niveau ETAP de mars et septembre 2007. Il vise à collecter et à analyser des informations dans le domaine de l’éco-innovation, ainsi qu’à fournir une source de connaissances stratégiques pour les décideurs politiques, le monde commercial et le monde financier. Basé sur les projets et les réseaux en présence, l’observatoire vise les principaux instituts d’observation d’Europe.

Plus d’informations:

Observatoire de l'éco-innovation: http://technologies.ew.eea.europa.eu/resources/networks/networked-observatory-eco-innovation/ English

Études antérieures

L’étude FP6 Measuring eco-innovation (MEI) menée en collaboration avec Eurostat, l’Agence européenne pour l’environnement (EEA) et le Centre commun de recherches de la Commission européenne (JRC) vise à définir l’éco-innovation et des indicateurs possibles pour la mesure de celle-ci. Selon son rapport final, la recherche et la collecte de données sur l’éco-innovation ne doivent pas se limiter aux produits issus du secteur des produits et services environnementaux ou aux innovations à caractère environnemental, mais doivent couvrir toutes les innovations présentant un avantage environnemental. Elle définit davantage l’éco-innovation comme une performance environnementale plutôt qu’un objectif environnemental. Tout élément peut constituer une solution novatrice sur le plan écologique pour autant qu’il soit plus inoffensif sur le plan environnemental que «l’alternative correspondante». En outre, le terme «éco-innovation» dépend de l’évaluation générale des effets et des risques environnementaux. La mesure du changement technologique pose un problème. En effet, divers types de mesures ont été adoptées, mais aucune méthode et aucun indicateur ne s’avèrent idéaux. Les brevets constituent l’indicateur le plus commun mais sont limités en ce sens où ils mesurent l’inventivité plutôt que l’innovation – et toutes les innovations ne sont pas brevetées. En règle générale, le rapport relate la rareté des connaissances relatives à l’éco-innovation. Eurostat travaille sur ce point. La prochaine Community Innovation Survey (CIS2008) comprend un module spécial sur l'innovation qui fournira en 2010 des informations sur la nature de l'éco-innovation et les facteurs y afférents, mais uniquement pour une entreprise en général et non eu égard aux technologies et produits spécifiques.

Plus d’informations:

Rapport final du projet MEI sur la mesure de l'éco-innovation: http://www.merit.unu.edu/MEI/deliverables/MEI%20D15%20Final%20report%20about%20measuring%20eco-innovation.pdf