• Version imprimable

Vérification des technologies environnementales : le programme pilote de l’UE maintenant opérationnel  

26/03/2013

  • Technologies
  • Eu

En 2009, le fabricant d’un système de contrôle de la qualité de l’eau, qui souhaitait distribuer son produit en Asie, s’est vu demander la preuve de la vérification indépendante et scientifique de ses performances, afin que les acheteurs puissent le comparer avec des produits américains similaires.

Plus récemment, c’est une PME qui mettait au point un nouvel adhésif industriel qui a eu besoin d’une méthode scientifiquement validée pour démontrer que ses produits étaient aussi efficaces qu’elle l’annonçait, et se faire ainsi une place sur un marché dominé par des concurrents de grande taille.

Ces exemples, parmi bien d’autres, montrent qu’il était nécessaire d’établir un mécanisme de Vérification des technologies environnementales (ETV en anglais). Valider les performances d’une technologie innovante aide les produits à entrer sur de nouveaux marchés. En confirmant, ou en complétant, les déclarations sur les spécificités d’un produit, ETV apporte une vision objective et globale des technologies, basée sur les résultats scientifiques de tests rigoureux. Le mécanisme augmente ainsi la crédibilité des déclarations fournies par les fabricants.

L’ETV s’appuie sur des Organismes de vérification indépendants, spécifiquement accrédités pour accomplir cette mission grâce à une norme ISO. Si des examens supplémentaires sont requis pendant le processus de vérification, un centre de tests peut aussi être sollicité. Si les résultats sont concluants, une Déclaration de vérification est délivrée à l’issue du processus. Ce document récapitule les performances constatées de la technologie vérifiée. Il est conçu pour être utilisé comme outil commercial pour le lancement marketing du nouveau produit. La Déclaration de vérification peut aussi être utile dans des procédures de marchés publics ou peut servir de validation dans des démarches de validation de technologies innovantes par les autorités, par exemple quand il n’existe pas de normes sur la procédure de vérification.

Le processus ETV suit plusieurs phases :

Trois organisations ont récemment été accréditées par l’ISO comme Organismes de vérification et dix autres sont en cours d’accréditation. Le programme pilote est donc opérationnel et les développeurs de technologie peuvent proposer leur technologie à la vérification dans les trois champs couverts par cette phase pilote : traitement et contrôle de la qualité de l’eau ; technologies énergétiques ; matériaux, déchets et ressources.

Les entreprises qui souhaitent faire vérifier leur technologie trouveront toutes les informations nécessaires sur la page web d’ETV English.

Notamment, la page ETV « Comment présenter une technologie » donne la liste mise à jour des Organismes de vérification et fournit un Guide pour les proposants (en 11 langues) qui explique étape par étape le processus ETV détaillé, de manière simple, avec des exemples pratiques et des pistes sur la meilleure façon d’exploiter la vérification ETV pour accroitre le potentiel commercial de la technologie.

En complément, les Déclarations de vérification de technologies déjà validées sont disponibles sur le site de DANETV, un précurseur du programme, soutenu par  : l’Agence danoise de protection de l’environnement italiano

Pour en savoir plus

    • http://www.eco-innovation.eu/reports English