• Version imprimable

Le partenariat européen promet des innovations dans le secteur de l’eau

01/10/2012

  • Eu

Une grande initiative européenne pour la promotion de l'innovation dans le secteur de l'eau a promis d’adopter son plan de mise en œuvre stratégique d'ici la fin de l'année, avec une première phase opérationnelle prévue pour début 2013. La réunion de lancement du partenariat européen d'innovation pour l'eau (EIPW) s’est tenue à Bruxelles le 4 Septembre dernier.

L’EIPW a été créé par la Commission européenne en mai 2012, et approuvé par les ministres de l'environnement des pays membres de l'UE lors du Conseil Environnement du 11 Juin. Dans leur communiqué paru à la suite du Conseil, les ministres sont allés dans le sens de la Commission pour encourager l’EIPW à accélérer l'adoption de nouvelles technologies liées à l'eau et de nouvelles approches de gestion en «éliminant les obstacles à l'innovation et en facilitant la mise en place de solutions innovantes dans le domaine de la gestion de l'eau ». L’EIPW est l’une des plates-formes de travail créées dans le cadre de l'initiative phare Europe 2020 pour une Union de l'innovation.

Le Commissaire à l'Environnement, Janez Potocnik, dans un discours à la Conférence européenne en mai sur de l'innovation dans le secteur de l'eau, a déclaré que l’EIPW suivrait «une approche axée sur l’analyse des problèmes» et devrait «définir les principaux défis pour lesquels nous avons besoin de solutions innovantes». Le partenariat se penchera sur les menaces qui pèsent à la fois sur la qualité et la quantité de l'eau de l'UE. L'incidence et la probabilité des inondations, la pénurie d'eau et la sécheresse ont augmenté en raison des changements climatiques et d'autres menaces environnementales, tandis que la mauvaise qualité de l'eau et les problèmes sanitaires représentent une menace potentielle pour la santé publique et la biodiversité.

Les objectifs généraux de l’EIPW sont les suivants:

  • Faciliter, soutenir et accélérer la conception et l’application de solutions innovantes pour répondre aux enjeux de la gestion de l’eau,
  • Créer des perspectives commerciales pour ces innovations et soutenir la croissance économique.

La réunion de lancement de l’EIPW a convenu qu’il y aurait tout intérêt à chercher à atteindre ces objectifs en travaillant sur huit priorités. Les grands axes d’action sont les liens entre la gestion de l'eau et l’énergie, la coordination des gestions de l'eau, le financement de l'innovation, l’utilisation efficace des ressources d'approvisionnement en eau en milieu urbain et le traitement des eaux usées, les mesures pour équilibrer l'offre et la demande, l'intégration de la gestion de l'eau en milieu rural et de l'aménagement du territoire, l'approvisionnement en eau et l'assainissement pour les petites communautés rurales, et la bonne gestion industrielle de l'eau .Un groupe de travail précisera le champ d’application de ces axes d’action prioritaires en fonction d'un certain nombre de critères, tels que le potentiel d'innovation des mesures, leur attrait pour les investisseurs, et leur impact potentiel sur l'opinion publique.

Le plan de mise en œuvre stratégique de l’EIPW, qui sera rédigé d'ici la fin novembre et adopté par le groupe lors de sa prochaine réunion le 18 décembre, abordera les actions et les critères d’évaluation pour les priorités et définira le cadre de gestion de cette mise en œuvre.

La première session de l’EIPW réunissait le Commissaire Potocnik et des représentants ministériels venus d'un certain nombre de pays de l'UE, la Banque européenne d'investissement, d'autres fonctionnaires, des dirigeants d'entreprises dans le secteur de l'eau, des associations sans but lucratif, et de gros consommateurs d'eau, comme les usines de produits chimiques et les usines de papier.

Une fois que le plan de mise en œuvre stratégique de l’EIPW sera établi, la phase opérationnelle pourra démarrer début 2013.

Pour en savoir plus

  • Partenariat européen d'innovation pour l'eau English