• Version imprimable

ENWORKS : de bons conseils en éco-efficacité  

19/02/2013

ENWORKS est un service de conseil en éco-efficacité pour les petites et moyennes entreprises (PME) basé à Manchester, en Angleterre. Il a été distingué par le Prix RegioStars 2013 de la Commission européenne pour la qualité de son soutien environnemental aux entreprises. Pour le jury de RegioStars, ENWORKS « illustre l’efficacité de la coopération public/privé dans le domaine du partage de l’information et du conseil pour la transition des PME vers une économie moins consommatrice en carbone »

ENWORKS offre gratuitement ses services aux entreprises. Le programme est financé par le Fonds européen de développement régional (5,7 millions£ [6,6 millions d’euros] pour deux projets sur la période 2007-13), complété par des financements publics britanniques.

Le soutien apporté à la société Faith Products, une entreprise de produits cosmétiques de Manchester, est un exemple récent du type d’intervention d’ENWORKS. Plusieurs aspects des activités de l’entreprise ont été examinés et ENWORKS a pu aider Faith Products à passer à des emballages en plastique 100% recyclés, à réduire la taille de ses emballages et donc la quantité de déchets. ENWORKS a aussi conseillé l’entreprise sur ses processus de production, son énergie, ses réseaux d’eau, d’air comprimé : autant de gains en efficacité mais aussi financiers, avec près de 20 000£ par an [23 250 €] économisés. ENWORKS n’offre pas seulement des conseils ponctuels : les projets actuellement mis en œuvre chez Faith Products pourraient entrainer des améliorations environnementales qui devraient générer jusqu’à 37 500£ [43 500 €] en économies supplémentaires annuelles.

Samantha Nicholson, la directrice des Programmes ENWORKS présente son offre de services, mais aussi des recommandations pour mener des initiatives similaires dans d’autres pays.

Q : Qu’est-ce qui différencie ENWORKS des autres sociétés de conseils en efficacité énergétique et des ressources ? En quoi ENWORKS est-il particulièrement efficace ?

Samantha Nicholson : ENWORKS est un partenariat ; de la gouvernance au réseau de services, nous rassemblons les secteurs public, privé et le tiers secteur autour d’un but commun : découpler la croissance économique de la dégradation environnementale.

Nous estimons que prendre en compte uniquement l’efficacité énergétique limite notre impact, que ce soit pour les entreprises que nous soutenons ou pour notre projet d’ensemble. Nous proposons donc un large choix de services comme l’efficacité énergétique, hydraulique et des matériaux couvrant l’ensemble de la chaine de valeurs depuis la conception du produit jusqu’à sa fabrication, sa distribution et son utilisation et une gestion plus efficace des déchets (en leur évitant la décharge grâce à la réutilisation et au recyclage). Nous intervenons aussi pour assurer la capacité d’adaptation des entreprises, aussi bien sur la conformité avec la législation que sur les exigences de la chaine logistique ou la réduction des risques qui découlent d’événements climatiques extrêmes, notamment en s’adaptant au changement climatique. La variété de notre offre signifie que nous pouvons garantir un maximum d’améliorations pour les entreprises en leur apportant des gains de productivité, de compétitivité et de profitabilité.

De plus, notre soutien n’est pas une intervention ponctuelle. Nous identifions comment les entreprises peuvent améliorer leurs performances et nous les aidons ensuite à mettre en œuvre les changements qui en découlent, sur les court, moyen et long termes. C’est ce soutien continu qui nous permet de nous assurer que les entreprises mettent en place de réels changements.

Notre logiciel en ligne ‘Boite à outils Efficacité’ est un dispositif puissant qui permet aux entreprises de catalyser leurs actions et nous fournit les données dont nous avons besoin.

Q : Les entreprises cherchent-elles vos conseils simplement pour économiser de l’argent, ou y a-t-il fondamentalement une volonté croissante d’être plus respectueux de l’environnement ?

Samantha Nicholson : Pour Lord Stern, dans son rapport de 2006 [note de l’éditeur : le rapport Stern sur l’économie du changement climatique, préparé pour le gouvernement britannique, est disponible sur : http://www.hm-treasury.gov.uk/sternreview_index.htm English], le changement climatique est la plus grande défaillance du marché que le monde ait connue. C’est à dire que la plupart des entreprises, et notamment les PME, considèrent l’environnement ou la « mise au vert » comme un coût plutôt qu’une opportunité. Le climat économique actuel exacerbe cette vision puisque leur objectif principal est la survie : elles consacrent leurs ressources internes uniquement à ce qu’elles considèrent être leurs activités principales. L’aide que nous apportons n’est donc pas un service tiré par la demande, mais stimulé par l’offre ; et la façon la plus efficace d’attirer les entreprises est de leur vendre les bénéfices qu’elles peuvent en tirer : réduction des coûts, augmentation des ventes, préservation des emplois. Il est vrai que les entreprises sont de plus en plus conscientes qu’elles devraient faire quelque chose pour l’environnement, mais en général elles n’ont pas le temps ni l’expertise pour prendre des mesures concrètes sans le soutien de projets tels que le nôtre.

Q : Quel est le profil type de la société qui vient vous demander conseil ?

Samantha Nicholson : ENWORKS soutient des entreprises de toute taille et dans tout secteur. Nous personnalisons nos services pour répondre aux besoins de chaque entreprise : d’une part grâce à un soutien intensif sur place, qui est proposé aux entreprises avec le plus gros potentiel d’économie, et d’autre part des services d’information, comme des groupes de travail, des bulletins et des données mises en ligne, qui sont accessibles à tous. Nous sommes en permanence attentifs au retour sur investissement que nous assurons à l’argent public, et cela nous pousse à cibler plus efficacement nos services. C’est ce que peut faire une entreprise avec notre soutien, et non pas le type d’entreprises, qui détermine avec qui nous travaillons.

Q : Restez-vous en contact avec les entreprises que vous conseillez, pour observer si le changement de comportement se fait bien sur le long terme ?

Samantha Nicholson : Un des points centraux de notre activité est que nous proposons un soutien continu. Développer des relations fortes avec des entreprises, sur plusieurs années, nous permet de provoquer un vrai changement. Beaucoup de programmes proposent simplement une visite de la société, qui leur permet d’identifier les améliorations possibles, puis écrivent un rapport et s’en vont. D’après notre expérience, ces rapports restent sur une étagère et prennent la poussière, sans qu’une aide concrète soit apportée pour transformer ces opportunités de changement en actions. C’est parce que nous proposons cet accompagnement que nous pouvons suivre précisément les changements effectués et les bénéfices (à la fois économiques et environnementaux) que ces modifications apportent.

Q : Tout le monde comprend ce qu’est l’efficacité énergétique, et les avantages à tirer de ces économies, mais toutes les entreprises sont-elles aussi conscientes du besoin d’améliorer l’efficacité des ressources pour économiser de l’eau et réduire la production de déchets ?

Samantha Nicholson : Nous recherchons des opportunités pour améliorer l’efficacité de toutes les ressources utilisées. C’est la façon la plus efficiente de soutenir les entreprises, mais c’est aussi une approche très logique pour les entreprises elles-mêmes. Souvent, un changement peut faire économiser de l’énergie, des matériaux et de l’eau ; mais, si vous ne cherchez qu’à faire des économies d’énergie, vous manquerez des opportunités importantes dont la société pourrait bénéficier.

Q : Est-il réellement possible d’aider tout le monde à tout faire ? En d’autres termes, comment ENWORKS peut-il fournir des services à de nombreux secteurs qui ont de nombreux besoins divers, en particulier les secteurs les plus spécialisés ?

Samantha Nicholson : Beaucoup de problématiques sont communes aux entreprises quel que soit leur secteur. Et toutes les entreprises utilisent de l’énergie, de l’eau et des matériaux dans leurs activités. Nous structurons nos projets de manière à nous assurer que nous avons à la fois des conseillers aux compétences larges et des services qui sont utilisables par une majorité d’entreprises, mais aussi la capacité à faire venir à nous des compétences et des services techniques et spécialisés qui peuvent être adaptés en fonction des besoins des entreprises.

Q : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait proposer un service similaire dans un autre pays ?

Samantha Nicholson : Selon moi, voilà les quelques recommandations clés : il faut proposer des conseils sur une large gamme de ressources et de problématiques, cela facilite la prise de contact avec les entreprises et rend l’ensemble plus efficace. Il faut aussi fournir une assistance continue, et pas seulement un service ponctuel. Il s’agit également de proposer plus que de simples informations, car la prise de conscience ne conduit pas nécessairement à l’action. Il faut rendre l’important mesurable, et non pas le mesurable important. Enfin, il faut adapter le soutien proposé à chaque société : c’est l’approche la plus bénéfique pour l’entreprise et celle qui conduit aussi à un meilleur retour sur investissement.

Tous les détails de nos services, y compris les informations, la boîte à outils et les conseils à suivre sont à télécharger gratuitement sur notre site internet ENWORKS In-a-Box (www.enworksinabox.com).

Q : De quelle réalisation êtes-vous la plus fière, quelle est celle qui a permis le plus d’économies ou de changements opérationnels ? Selon vous, quels sont les principaux freins aux changements en ce qui concerne l’efficacité énergétique, hydraulique ou des ressources ?

Samantha Nicholson : Nous tentons de démontrer qu’une entreprise qui fonctionne est une entreprise verte, et que tout le monde peut bénéficier des changements de chacun. Nos études de cas nous le montrent largement (www.enworks.com/casestudies), et nos résultats sont impressionnants.

Nous avons conseillé plus de 12 400 entreprises de tout type, sur les problématiques environnementales. Nous avons effectué un travail approfondi sur l’efficacité des ressources avec 5 200 d’entre elles, en identifiant plus de 31 900 actions d’amélioration et en fournissant le soutien nécessaire à leur mise en œuvre. Tout cela a permis de faire économiser à ces sociétés près de 150 millions de livres sterling (175 millions d’euros), dont la moitié sans investissement financier, mais seulement en changeant la façon de fonctionner de l’entreprise. Nous avons aussi aidé des entreprises à conserver ou créer plus de 8 100 emplois, à gagner, ou garder, des contrats d’une valeur de 345 millions £ (soit 400 millions €), à investir 30 millions £ (35 millions €) dans les biens et services à faible teneur en carbone, et à économiser l’équivalent de 685 000 tonnes de CO2, 21,5 millions de tonnes de matériaux, 7,8 millions de mètres cubes d’eau et éviter la décharge à 458 0000 tonnes de déchets.

Nous sommes très fiers que notre action ait un impact, pour les personnes comme pour les entreprises pour lesquelles elles travaillent. Malgré cela, nous connaissons l’ampleur du défi auquel nous faisons face, et les nombreuses défaillances du marché à surmonter pour réussir la transition vers une économie à faible émission de carbone.