• Version imprimable

Capital-risque vert: investissements records en 2008

13/03/2009

Malgré la crise économique, les investissements en capital-risque dans les technologies propres ont atteint des sommets en 2008. Les chiffres publiés aux États-Unis indiquent un investissement mondial de 6,3 milliards d’euros dans ce domaine.

Capital-risque vert: investissements records en 2008

class:[] 350_fr.html

Selon Cleantech, une société spécialisée dans les investissements en technologie propre, les investissements en capital-risque dans ce domaine ont atteint 6,3 milliards d’euros en 2008, et ce malgré l’impact de la crise du crédit et le début d’une récession croissante. Il s’agit d’une augmentation considérable, puisque l’investissement total progresse de 38 % par rapport aux 4,7 milliards d’euros enregistrés lors de l’exercice précédent.

Les secteurs de l’énergie solaire, des biocarburants, du transport et de l’énergie éolienne ont attiré la majeure partie des investissements. Au total, les technologies solaires représentent 40 % des investissements réalisés en 2008. Les biocarburants arrivent en deuxième place avec 11 %. Sur le plan des technologies spécifiques, la technologie solaire à couche mince, la technologie héliothermique concentrée et les fournisseurs d’énergie solaire ont enregistré des investissements significatifs. De plus, le biocarburant de nouvelle génération a suscité un large soutien via les lourds investissements dans l’éthanol de première génération et les sociétés de biologie synthétique.

En Europe et en Israël, les investissements dans les technologies propres ont atteint 1,4 milliard d’euros, soit 43 % de plus qu’en 2007 et 21 % du total mondial. Traditionnellement fort, le secteur énergétique a augmenté sa part des investissements totaux pour atteindre 71 %. Les technologies solaires tiennent le haut du pavé en Europe et en Israël avec 454 millions d’euros investis. Pour sa part, l’efficacité énergétique a reçu un total de 106 millions d’euros, soit 8 % du total investi.

La plus forte croissance en termes d’investissement dans les technologies propres est à porter au crédit de l’Allemagne, avec 295 millions d’euros, soit une hausse de 217 % par rapport à 2007. Ce faisant, elle a détrôné le Royaume-Uni au titre de pays européen recevant le plus d’investissements en capital-risque en 2008. Ce changement a été favorisé par la conclusion du plus gros contrat solaire européen de 2008 avec Sulfurcell Solartechnik, une société berlinoise fabriquant des systèmes solaires à couche mince, à hauteur de 103 millions d’euros.

Cleantech considère que l’efficacité énergétique constituera la prochaine priorité à l’échelle mondiale, ce qui devrait en faire le prochain moteur de la création d’emplois et de l’économie. De même, la société pense que l'efficacité énergétique constituera un dénominateur commun entre les investissements, en ce sens où elle entraînera la création d’emplois verts et d’une infrastructure propre renouvelée en 2009.

Pour en savoir plus:

Cleantech Group: http://cleantech.com/ English

Une étude de l’OIT prévoit une forte croissance des emplois verts

Selon une étude de l’Organisation internationale du travail (OIT) publiée en septembre 2008, la réduction des changements climatiques devrait entraîner la création de millions d’emplois dans le monde entier. En particulier, la mise au point d’énergies alternatives devrait permettre la création de plus de 20 millions d’emplois à l’échelle mondiale. De même, les investissements en faveur de l’efficacité énergétique accrue dans le bâtiment pourraient générer 2 à 3,5 millions d’emplois verts supplémentaires en Europe et aux États-Unis.

Pour en savoir plus:

‘Green Jobs: Towards Decent Work in a Sustainable, Low-Carbon World» (rapport de l’OIT): http://www.ilo.org/global/What_we_do/Publications/Newreleases/lang--en/docName--WCMS_098503/index.htm English