Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suivez-nous

Facebook

Protéger les sols européens

Il faut des milliers d'années à la nature pour produire quelques centimètres de sol, cette ressource naturelle vivante indispensable à notre survie.

Les sols abritent de nombreuses espèces, des microbes aux insectes et aux animaux, comme les lapins et les taupes.
Il faut des milliers d'années pour produire quelques centimètres de sol, ce qui signifie qu'il s'agit d'une matière non renouvelable.

Or, les activités humaines peuvent avoir des effets dévastateurs sur les sols. Certaines pratiques agricoles les rendent vulnérables à l'érosion. Avec la croissance urbaine, de larges zones de terres fertiles sont recouvertes de béton et d'asphalte. Dans certaines régions, l'irrigation a augmenté la salinité des terres et réduit leur fertilité.

Certaines activités industrielles polluent les sols avec des substances telles que le plomb, l'huile et les solvants. Les nappes phréatiques se trouvent alors contaminées et nuisent à la santé humaine et aux organismes souterrains. La qualité de notre nourriture s'en trouve elle aussi altérée, car les produits cultivés sur des sols pollués en absorbent les substances contaminantes.

Les modifications de températures et de précipitations que le changement climatique devrait provoquer rendront les solsde plus en plus vulnérables.

La législation européenne sur l'eau, les déchets, les produits chimiques, la pollution industrielle, les pesticides et la protection de la nature s'attaque à nombre de ces problèmes. L'UE met également en œuvre une stratégie globale en matière de protection des sols pour contrer ces menaces. Cette stratégie se concentre sur les causes de la dégradation et sur la nécessité d'une gestion durable des sols pour préserver leur productivité.