Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suivez-nous

Facebook

Pollution sonore dans l'UE

De plus en plus d'Européens souffrent de pollution sonore chez eux ou au travail, ce qui peut nuire à leur santé.

La pollution sonore est à l'origine de nombreux problèmes de santé. Pourtant, de plus en plus d'Européens sont exposés à des niveaux de bruit élevés. Le bruit a également des conséquences néfastes sur la vie sauvage. Les États membres de l'UE sont tenus d'analyser les niveaux de bruit dans les grandes villes, sur les routes et les voies ferrées et dans les aéroports, et d'élaborer des plans d'action pour lutter contre les nuisances sonores.

Le bruit causé par la circulation ou les activités industrielles ou de détente est un problème de plus en plus préoccupant. La circulation automobile est la principale source de nuisances sonores en milieu urbain: chaque jour en Europe, près de 70 millions de citadinssubissent des niveaux de bruit supérieurs à 55 décibels. D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une exposition prolongée à de tels niveaux sonores peut provoquer de l'hypertension et des crises cardiaques.

Environ 50 millions de personnes vivant en milieu urbain sont soumises à des niveaux excessifs de bruit dû à la circulation la nuit et 20 millions d'entre elles ont des problèmes de santé liés à ce phénomène.

Le problème le plus grave est la perte de sommeil. Selon l'OMS, on ne peut avoir une bonne nuit de sommeil si on subit un bruit de fond continu de plus de 30 décibels ou des bruits isolés de plus de 45 décibels.

Les autres problèmes liés au bruit sont les acouphènes, les troubles mentaux et le stress.

Les nuisances sonores peuvent également avoir des conséquences néfastes sur la vie professionnelle ou la réussite scolaire.

Les oiseaux et les autres espèces animales souffrent elles aussi du bruit. Si certaines espèces sont capables de s'adapter au milieu urbain, on craint que la pollution sonore n'en chasse d'autres des sites où elles se nourrissent et se reproduisent.

La législation européenne contraint les autorités nationales à informer le public des conséquences de la pollution sonore et à le consulter sur les mesures prévues pour lutter contre ce fléau. De cette manière, les citoyens peuvent évaluer l'efficacité des mesures prises pour gérer le bruit et saisir leurs élus si nécessaire.