Chemin de navigation

La Ville D’Echternach (Luxembourg)

Fountain © Echternach

Située à l’est du Luxembourg, à l’endroit où la Sûre dessine la frontière avec l’Allemagne, la ville d’Echternach fait partie du parc naturel germano-luxembourgeois et des paysages rocheux du Müllerthal, la «petite Suisse luxembourgeoise».

La ville et son abbaye ont été fondées en 698 après Jésus-Christ par saint Willibrord, dont l’action missionnaire en a fait le berceau de la renaissance carolingienne.

Patrimoine naturel

La région dans laquelle se situe Echternach est parfois appelée Müllerthal en référence aux nombreux moulins à eau qui y ont été construits pour exploiter les rivières et les cours d’eau qui prennent de la vitesse lorsqu’ils tombent en cascade sur les pittoresques formations rocheuses.

Grottes, sentiers, forêts denses et villages au charme typique forment le paysage de ce parc national.

Culture

Echternach est fière de son patrimoine culturel, qui attire les visiteurs depuis le Moyen Âge et a fait de la ville un centre incontournable pour les touristes en quête de culture.

Parfait exemple de sa longue tradition culturelle, la procession dansante d’Echternach traverse depuis 500 ans la ville. Elle est associée à la mort du moine anglais saint Willibrord, mais la raison exacte de cette relation s’est perdue au fil du temps. Une requête a été introduite auprès de l’UNESCO pour classer la procession au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La procession a lieu chaque année le mardi de Pentecôte. Il y a peu de preuves qui indiquent que ce sont les pèlerins qui, affluant à Echternach après la mort de saint Willibrord, auraient exécuté une danse sacrée en son honneur. Cette hypothèse selon laquelle cette danse aurait inspiré la procession rituelle, malgré l'interdiction de l'Église des danses sacrées jusqu’à la fin du Siècle des lumières, pourrait bien être de couleur locale.

Flower market © Echternach

Le scriptorium d’Echternach se situe dans la vieille abbaye fondée par saint Willibrord en 698. Cette abbaye est vite devenue le berceau d’une civilisation dont l’épanouissement culturel et religieux a ouvert la voie au mouvement créatif de la renaissance carolingienne. Inspirés par la ferveur missionnaire, les moines d’Echternach ont installé un scriptorium afin de reproduire les manuscrits évangéliques ramenés des îles anglo-saxonnes.

Depuis 1975, Echternach accueille un festival international de musique, qui donne lieu aussi à des échanges culturels. La réputation internationale du festival d'Echternach transforme chaque année, durant les mois de mai et juin, «la petite ville au grand passé» en scène musicale de haut rang. L’ouverture, en avril 2008, du TRIFOLION, un nouveau centre culturel, touristique et de congrès, a prouvé l'importance du tourisme de congrès et son impact sur l'économie d'Echternach dans le cadre de cet événement.

La ville possède également une grande variété de musées:

  • le musée de préhistoire: il s’agit d’une collection privée, exposée dans un bâtiment dont certaines parties remontent au XVe siècle, retraçant la vie dans la Grande Région aux périodes paléolithiques et néolithiques;
  • la villa romaine (INFOFORUM): situé à proximité de la grande villa romaine, cet INFOFORUM décrit la vie quotidienne d’une famille gallo-romaine à l'aide de différentes mises en scène avec des mannequins grandeur nature;
  • le musée de l’abbaye: les caves voûtées de l’abbaye bénédictine actuelle, construite entre 1727 et 1734, abritent des manuscrits remontant au Moyen Âge. En 1998, d’impressionnants témoignages du culte de saint Willibrord sont venus compléter l’exposition;
  • le centre de documentation sur la procession dansante: ce musée, inauguré en avril 2008, retrace l'histoire de la procession dansante dans une petite cour intérieure. Le centre a été accueilli avec enthousiasme par les pèlerins et les amateurs qui affluent à Echternach chaque année;
  • l’influence architecturale de l’abbaye d’Echternach: le pavillon rococo du parc municipal propose des films et des explications sur l’influence de l’abbaye sur l’architecture rurale du XVIIIe siècle.

Promenades

Si le visiteur préfère explorer le patrimoine culturel d’Echternach en flânant au grand air, l’office du tourisme propose une série de promenades thématiques. Dessinées pour refléter l'importance de l'histoire de la ville, ces promenades ont pour but de partager les richesses du passé avec les citoyens locaux mais aussi les visiteurs.

  • Via Epternacensis: ce circuit de 2,2 km à travers le centre médiéval et les principaux monuments a été inauguré en 2000 et connaît un grand succès.
  • Aigle bicéphale: circuit transfrontalier lancé en 2007, qui montre l’influence de l’abbaye d’Echternach sur l’architecture rurale du XVIIIe siècle.
  • Route romaine: le palais romain d’Echternach fait partie du grand circuit transfrontalier qui évolue le long de la Moselle allemande et luxembourgeoise et qui a été lancé en 2007.
  • Sur les traces de saint Willibrord: dans le cadre de la célébration de l’Année jubilaire de saint Willibrord en 2008, un groupe de travail a créé un itinéraire reliant les sites religieux dédiés au culte du saint qui a évangélisé la Grande Région. Du côté allemand, le «Willibrorduskulturweg» mène aux villages allemands et luxembourgeois des environs d’Echternach.

La Ville D’Echternach (Luxembourg)

Dernière mise à jour : 01/07/2011 | Haut de la page