Chemin de navigation

Industries extractives, métaux et minéraux

Produits minéraux non métalliques

Gratte-ciel © createsima

Le secteur des produits minéraux non métalliques regroupe la production de ciment, de céramiques, de verre et de chaux. Il s'agit d'industries manufacturières traditionnelles et bien établies, dont la caractéristique principale est qu'elles transforment des minéraux présents à l'état naturel, comme le calcaire, la silice et l'argile, par le biais d'un processus énergivore.

Les produits de ces industries sont utilisés dans une large gamme d'applications. On les retrouve partout dans le secteur de la construction des produits tels que le ciment, les briques, les revêtements pour toits, sols et murs, les produits sanitaires et certains produits de verre, mais aussi dans des biens de consommation, comme la vaisselle et les objets d'ornement. Le secteur regroupe des entreprises de toutes les tailles. Il compte des multinationales, dans les secteurs du ciment, du verre plat, du verre d'emballage et de la fibre de verre, de la brique et, jusqu'à un certain point, de la chaux, mais aussi des PME, actives dans la plupart des secteurs de l'industrie céramique et une partie de l'industrie de la chaux.

En 2006, la production de ces secteurs valait environ 88,6 milliards d'euros (UE-25 pour la céramique et UE-27 pour les autres secteurs), ce qui représente environ 5,2 % de la valeur ajoutée totale de l'industrie manufacturière dans les 27 États membres en 2006. Selon les estimations, ces secteurs auraient employé ensemble environ 1 035 500 personnes en 2006, soit un tout petit peu plus que 3 % du total de la main d'œuvre active dans l'industrie manufacturière. Avant la crise financière, le secteur enregistrait, globalement, une légère augmentation de sa production, tandis que l'emploi affichait, lui, une tendance régulière à la baisse.

Le poids des échanges internationaux varie en fonction des sous-secteurs: au total, environ 12 % de la production sont destinés au marché européen, contre seulement 8 % au marché hors UE. Les quatre secteurs étant de grands consommateurs d'énergie, l'énergie et l'environnement représentent des domaines clés d'intervention politique. Ainsi, ces secteurs tombent sous le coup du système communautaire d'échange de quotas d'émission et d'autres législations de premier plan telles que la directive relative à la prévention et à la réduction intégrées de la pollution (PRIP) et le règlement REACH.

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page