Chemin de navigation

Industries extractives, métaux et minéraux

Métaux non ferreux

Cannettes vides dans une poubelle © fotolia

Plus de quarante métaux non ferreux différents sont produits dans l'UE. Ils sont destinés à une large palette d'applications. La production des métaux non ferreux relève de l'industrie primaire et joue un rôle essentiel dans la chaîne de valeur ajoutée de nombreux producteurs de biens d'investissement et de consommation (mécanique, transport, secteur aérospatial, construction, conditionnement, électricité et énergie, électronique grand public, dispositifs médicaux, etc.).

Le secteur des métaux non ferreux génère 1,25 % de la valeur ajoutée manufacturière de l'UE, soit 19,91 milliards d'euros. En 2010, il employait 0,98 % de la main d'œuvre européenne (soit 302 400 personnes), pour un chiffre d'affaires total de 116,08 milliards d'euros (1,8 %).

L'UE est une des plus grosse consommatrice de métaux non ferreux au monde et possède une grande capacité de raffinage de ces métaux, tant au niveau de la transformation de minerais et de concentrés que de la fonte des métaux recyclés (ferraille). Sur l'ensemble des métaux de base précieux et non ferreux transformés en Europe, l'aluminium tient le haut du tableau avec 7,27 milliards d'euros de valeur ajoutée en 2010. Il est suivi par le cuivre et le zinc.

Durant la dernière décennie (de 1999 à 2008), le volume de la production dans le secteur des métaux non ferreux a enregistré une légère croissance, suivie cependant d'une baisse due à la crise économique et financière de 2009.  Même si il y a eu une faible reprise en 2010, dans l'ensemble, l'UE perd des parts de marché au niveau international et la dépendance de sa métallurgie envers les matières premières importées croît rapidement.

La production de métaux non ferreux à partir de minerais naturels est, en général, un processus très gourmand en énergie. Cependant, la production à partir de ferrailles gagne sans cesse du terrain, avec, à la clé, des économies d'énergie. Le recyclage des métaux sans perte des propriétés intrinsèques de ceux-ci est un gage de compétitivité et de protection de l'environnement.

Pour conserver leur compétitivité, les industries des métaux non ferreux de l'UE doivent relever d'importants défis, au nombre desquels figurent le changement climatique et les autres défis écologiques, mais également des défis en matière d'énergie, d'accès aux matières premières, de recherche, d'innovation et d'échanges commerciaux.

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page