Ce site a été archivé le 02/02/2015
02/02/2015

Chemin de navigation

This website is no longer being updated.

Please visit the new Internal Market, Industry, Entrepreneurship and SMEs website.

Industrie du cuir

L'industrie du cuir et du tannage: une industrie mondiale

Planisphère du cuir

Les tanneurs européens jouent un rôle essentiel dans l'industrie mondiale du cuir, mais les marchés internationaux les confrontent à de nouveaux défis.

L'UE est un acteur majeur du marché international du cuir. Afin de garantir la compétitivité de son industrie du cuir, l'UE œuvre à la réduction des obstacles à l'importation des matériaux bruts et à l'accès des produits finis aux marchés étrangers.

Même si, de manière générale, la part de marché mondiale de l'UE tend à diminuer suite au développement de l'industrie du cuir dans d'autres parties du monde, comme l'Asie et l'Amérique, l'industrie européenne du cuir conserve sa place de premier producteur mondial sur le marché international.

L'industrie du cuir et du tannage possède une dimension internationale, et les tanneurs européens dépendent grandement de l'accès aux matériaux bruts et aux marchés de l'exportation. Toutefois, ils rencontrent souvent des obstacles lors de ces processus (obstacles tarifaires ou autres).

Les tanneurs européens peuvent être confrontés à deux types d'obstacles commerciaux. Tout d'abord, des obstacles à l'exportation des produits finis, et ensuite, des obstacles empêchant d'accéder aux produits bruts. Ces derniers sont propres à l'industrie du cuir et du tannage. Ces obstacles commerciaux sont les plus gênants car leurs conséquences sont considérables sur la compétitivité des tanneurs européens.

Puisque l'accès aux matériaux bruts est désormais plus difficile en Europe (suite à une récente chute du taux d'abatage et de la production bovine), il est indispensable de pouvoir accéder à ces matériaux hors de l'UE. De nombreux pays tiers maintiennent toutefois des interdictions et des restrictions concernant l'exportation des cuirs et peaux bruts. Une amélioration des conditions d'accès au marché est attendue avant tout dans le cadre de l'OMC, où la Commission européenne préconise le retrait intégral de toutes les restrictions à l'exportation imposées par certains membres (Chine, Argentine, Brésil, Indonésie, Pakistan, Inde, etc.). Afin de garantir un accès juste des industries européennes aux matériaux bruts dont elles ont besoin, la Commission européenne a élaboré une stratégie intégrée présentée dans sa Communication relative à l'initiative «Matières premières» de novembre 2008English.

Les tanneurs européens sont exposés à une concurrence croissante de la part de nombreux pays tiers, notamment des pays présentant un faible coût de la main-d'œuvre. Dans ce contexte, un accès juste et réciproque au marché est primordial pour permettre aux tanneurs européens de trouver des marchés où écouler leurs produits. À présent, le marché européen est ouvert à des importations virtuellement libres en provenance du monde entier. Les droits européens d'importation sont très bas et les obstacles tarifaires sont inexistants. Pourtant, les acteurs européens demeurent confrontés à de nombreux obstacles commerciaux (notamment des droits d'importation élevés ainsi que des obstacles tarifaires ou autres, tels qu'un étiquetage excessif ou des obligations de certification) hors de l'UE.

Pour obtenir les chiffres et statistiques liés au commerce, veuillez consulter la section Statistiques English (en) .

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page