Chemin de navigation

Questions et réponses


Comment la Commission européenne peut-elle contribuer au développement des compétences numériques parmi les jeunes, la main-d'œuvre et les citoyens?

La prospérité de l'Europe dépend de la disponibilité et de l'utilisation effective des TIC, mais aussi de l'inventivité, des connaissances et des aptitudes et compétences de sa population dans ce domaine (compétences numériques). En Europe, la persistance des pénuries de compétences numériques et la fracture numérique auraient des effets négatifs sur la reprise économique, la croissance de la productivité, la compétitivité, l'emploi et la cohésion sociale.

Afin d'y remédier, la Commission a adopté un programme d'action à long terme dans sa communication «Des compétences numériques pour le 21e siècle». Le développement des compétences numériques nécessite des actions, à l'échelon tant européen que national, dans plusieurs domaines - éducation, formation, innovation, politiques industrielles et de l'emploi - mais aussi dans des domaines tels que l'immigration, la fiscalité et la recherche.

Le site internet TIC de la Commission européenne fournit de plus amples informations sur les compétences numériques.

Comment la Commission européenne se prépare-t-elle à la mise en place d'un futur environnement d'affaires sans papier?

La dématérialisation des documents commerciaux est une étape cruciale vers la pleine intégration de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement numérique. Elle permet de simplifier dans une large mesure les procédures de gestion de la documentation administrative et comptable, ce qui entraîne une réduction substantielle des coûts associés à la gestion traditionnelle sur documents papier. Enfin, cette dématérialisation a pour effet d'augmenter la productivité et la compétitivité des entreprises nationales et internationales. Les factures électroniques forment un élément central de l'environnement sans papier. Un groupe d'experts constitué par la Commission livrera, d'ici la fin 2009, un cadre européen de facturation électronique. Grâce à ce travail, il devrait être possible d'établir une structure conceptuelle commune et de proposer des solutions pour encourager la prestation de services de facturation électronique dans toute l'Europe selon des principes d'ouverture et d'interopérabilité.

Le site internet TIC de la Commission européenne fournit de plus amples informations sur la facturation électronique.

Que peut faire la Commission européenne pour aider les PME à adopter les technologies de l'information et de la communication?

Les PME, source majeure de compétences entrepreneuriales, d'innovation et de créativité, contribuent à la cohésion économique et sociale. Depuis quelque temps, les PME commencent à assumer un rôle d'intervenants mondiaux en participant aux chaînes de production et d'approvisionnement au niveau international. Pour que les PME puissent améliorer leur compétitivité et accéder à de nouvelles opportunités, elles doivent impérativement entrer dans les chaînes d'approvisionnement numériques mondiales en passant, pour cela, par la mise en œuvre des pratiques en matière d'affaires électroniques. Néanmoins, les PME sont encore aux prises avec les exigences à satisfaire pour établir des liaisons numériques avec leurs fournisseurs et leurs clients.

Tous les États membres prennent des mesures pour aider leurs PME à découvrir comment faire preuve d'innovation au travers de l'adoption des TIC. La Commission européenne cherche à rassembler les décideurs concernés pour les encourager à échanger leurs vues et expériences sur les initiatives qu'ils prennent et à tirer des enseignements mutuels. Son objectif ultime est de coordonner les politiques nationales et régionales en la matière afin qu'elles aient un impact paneuropéen de plus grande envergure. Tel est le raisonnement à l'origine de la création du Réseau européen de soutien numérique aux PME English (en) (eBSN).

Le site internet de l'eBSN English (en) présente des exemples de politiques et d'actions ciblées dans le domaine des affaires électroniques, à l'échelon national, régional et européen. Les PME peuvent s'en inspirer pour trouver les moyens de participer aux chaînes d'approvisionnement numériques mondiales.

Quel est l'impact concret des TIC sur l'économie?

Il est notoire que les TIC sont un facteur clé d'augmentation de la compétitivité des entreprises et de croissance économique globale. Elles sont à l'origine de 50 % des gains de productivité enregistrés dans l'UE.

Le portail e-Business W@tchEnglishfournit de plus amples informations concernant l'impact des TIC sur l'économie.

Quel rôle joue la Commission européenne dans le travail de normalisation?

La normalisation fait l'objet d'une coopération volontaire entre l'industrie, les consommateurs, les pouvoirs publics et les autres parties intéressées par l'élaboration des spécifications techniques. Le travail de normalisation est poussé par le marché et orienté sur l'industrie. La Commission européenne l'encourage car la normalisation peut contribuer à accroître la compétitivité de l'industrie et faciliter la concurrence au bénéfice des consommateurs. La directive 98/34/CE et, dans le domaine des TIC, la décision 87/95 du Conseil énoncent les principes de la normalisation dans l'UE. Ce processus est fondé sur les travaux des organisations européennes de normalisation (CEN, CENELEC, ETSI) et sur leur coopération avec les organisations internationales de normalisation.

Le site internet TIC de la Commission européenne fournit de plus amples informations sur la normalisation des TIC English (en) .

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page