Chemin de navigation

L'industrie de l'ameublement

L'industrie de l'ameublement est principalement une industrie d'assemblage qui utilise diverses matières premières pour fabriquer ses produits, du bois aux panneaux à base de bois en passant par les métaux, le plastique, le cuir et le verre. Il existe différents types de meubles (chaises, fauteuils, tables, garde-robes, cuisines, matelas, etc.), dont l'usage varie énormément (maisons privées, écoles, bureaux, etc.).

Aujourd'hui, l'industrie européenne de l'ameublement propose des produits de haute qualité en termes de technique, d'esthétisme, de conception et de mode et bénéficie d'une excellente réputation à l'échelle mondiale.

Le secteur européen de l'ameublement englobe environ 150 000 entreprises. Il génère un chiffre d'affaires de près de 126 milliards d'euros et une valeur ajoutée de 38 milliards d'euros, et emploie quelque 1,4 million de personnes (UE-27, 2006). Les plus grands producteurs européens (en termes de valeur de production) sont l'Italie et l'Allemagne, suivis par le Royaume-Uni, la France et l'Espagne et, dans une moindre mesure, la Pologne.

Si ce secteur est dominé par les microentreprises (86 % des entreprises d'ameublement emploient moins de 10 personnes), il compte également quelques grands fabricants. Les petites entreprises agissent souvent en tant que sous-contractantes auprès de plus grandes firmes et produisent, par exemple, des composantes ou des produits semi-finis destinés à la finition et à l'assemblage de meubles. Les meubles en bois de chambre à coucher, de séjour, de salon et d'autres espaces ainsi que les meubles en plastique et en métal sont les produits les plus fabriqués dans l'UE (38 % de la production totale de meubles). D'autres sous-secteurs importants sont les sièges et les meubles de bureau (respectivement 29 % et 17 %) et les meubles de cuisine (12 %).

Au fil des années et en réaction à la pression concurrentielle, en particulier au niveau international, les fabricants de meubles ont entamé un long processus de restructuration et de modernisation qui a eu pour conséquence une diminution des volumes de production. À partir de 2005, ces derniers ont connu une légère augmentation, mais en 2008 cette tendance positive s'est inversée et la production a chuté à nouveau. D'importants facteurs de compétitivité pour le secteur sont la recherche et l'innovation, les compétences et la qualité, la conception et la valeur ajoutée, les connaissances et le savoir-faire ainsi qu'un meilleur accès aux marchés des pays tiers.

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page