Chemin de navigation

Matières premières

Aspects internationaux

Carte du commerce mondial de matières premières © Christos Georghiou- Fotolia.com

Le premier pilier de la stratégie de l'UE relative aux matières premières pdf български (bg) czech (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) Gaeilge (ga) hrvatski (hr) italiano (it) latviešu (lv) lietuvių (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) (c.-à-d. l'accès aux matières premières sur les marchés mondiaux) prévoit d'instaurer une «diplomatie des matières premières» à l'égard des pays n'appartenant pas à l’UE, en mettant en place des partenariats stratégiques et des dialogues politiques.

Dialogues sur les matières premières

Pour l'heure, l'UE a engagé des dialogues politiques avec l'Argentine, le Chili, la Chine, la Colombie, les pays euro-méditerranéens, le Groenland, le Japon, le Mexique la Russie, les États-Unis et l'Uruguay.

Commerce

Il est indispensable pour l'UE que les marchés internationaux des matières premières fonctionnent de manière libre et transparente. Pourtant, de nombreux pays adoptent de plus en  plus de mesures qui faussent la concurrence: taxes à l'exportation,  droits à l'importation, ententes sur les prix ou dispositions restrictives en matière d'investissement. Ces pratiques ont des répercussions négatives sur l'accès aux matières premières de l'industrie manufacturière dans les pays développés, émergents et en développement.

Afin de répondre à ces priorités en matière de politique commerciale , l'UE a mis en place une stratégie centrée autour de trois axes:

  1. proposer l'adoption de mesures de discipline commerciale en matière de restrictions à l’exportation lors des négociations bilatérales et multilatérales;
  2. lutter contre les entraves au commerce en recourant au dialogue mais aussi à d'autres outils, dont le mécanisme de règlement des différends de l'OMC et les partenariats d'accès aux marchés ;
  3. informer et encourager les campagnes d'information au sein d'instances internationales comme le G8, le G20, l'OCDE et la CNUCED.

Un second rapport d'activités  présentant les principaux résultats atteints a été publié en mai 2012.

Développement

La politique de développement de l'UE encourage l'accès durable aux matières premières. Une coopération bilatérale dans le domaine des matières premières a été lancée dans le cadre de la stratégie commune Afrique-UE 2011-2013. Celle-ci couvre les aspects liés à la gouvernance, aux investissements et aux connaissances géologiques. En ce qui concerne la transparence et les aides dans le secteur minier, l'UE va renforcer son appui à l'EITI (initiative pour la transparence des industries extractives) et partager les bonnes pratiques avec des organisations internationales comme la Banque mondiale et l'OCDE. Enfin, en s'appuyant sur des initiatives telles que le processus de Kimberley, l'UE va également examiner les moyens d'améliorer la transparence de la chaîne d'approvisionnement et lutter avec ses principaux partenaires commerciaux contre l'utilisation des revenus de l'industrie extractive pour financer des guerres ou des conflits armés.
Dans une communication sur les matières premières pdf български (bg) czech (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) Gaeilge (ga) hrvatski (hr) italiano (it) latviešu (lv) lietuvių (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv)  publiée le 2 février 2011, la Commission présente une série de mesures à prendre dans le domaine du commerce et du développement.
 

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page