Chemin de navigation

Questions et réponses


Comment réduire la consommation de matières premières primaires et devenir moins dépendant des importations ?

Outre la promotion d'une plus grande efficacité des ressources en termes de consommation et de production, il faut aussi faire des efforts dans le domaine du recyclage. Les matières premières secondaires, telles que la ferraille, sont de plus en plus importantes pour les industries européennes et présentent l'avantage d'être écologiques. Cependant, de nombreux produits en fin de vie n'entrent pas encore dans des circuits de recyclage fiables. La Commission a annoncé des actions visant à promouvoir le recyclage et à faciliter l'utilisation de matières premières secondaires.

L'UE favorisera aussi les compétences et les recherches axées sur les produits et les modes de production à consommation efficace des ressources. La recherche peut jouer un rôle clé particulier dans le développement de produits de substitution pour les minéraux actuels.

Y a-t-il un risque de pénurie physique imminente des matières premières non-énergétiques dans le monde ?

Le problème principal n'est pas celui de la rareté physique. Les innovations techniques ont en effet été et resteront probablement toujours en mesure :

  • d'améliorer notre capacité à trouver, à extraire et à transformer de nouvelles ressources minérales,
  • de réduire l'impact écologique de ces activités, et :
  • de développer de nouvelles technologies d'efficacité des ressources et de recyclage et de promouvoir des matériaux de substitution.

Nous pouvons cependant imaginer que certaines situations temporaires provoquent des goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement en certaines matières premières critiques, susceptibles d'affecter sérieusement la production en Europe. Ces pénuries pourraient avoir des répercussions sur le prix des produits finaux.

De quels types de financement peuvent bénéficier les compagnies minières de l'UE en matière de recherche, d'innovation et de soutien commercial ?

Les programmes de financement de l'UE sont de nature horizontale, ce qui veut dire qu'ils ne visent pas un secteur industriel spécifique, tel que l'industrie minière. La Commission propose cependant de nombreux plans de soutien à l'artisanat, soit par sa politique en faveur des PME, soit par d'autres programmes européens. Le réseau Entreprise Europe (Enterprise Europe Network, EEN)Englishinforme sur toutes les mesures de soutien de l'UE destinées aux petites entreprises. Des renseignements détaillés sur les mesures d'aide aux PME de la Commission sont disponibles sur le Portail européen à destination des PME.

La Commission favorisera en outre des projets de recherche axés sur l'extraction et la transformation des matières premières par son Septième Programme-cadre (7e PC). La Plateforme Technologique Européenne pour les Ressources Minérales DurablesEnglishse concentre sur les nouvelles technologies d'exploration et d'extraction.

Enfin, le financement de la politique de cohésion, notamment par le Fonds européen de développement régional (FEDER), est disponible pour appuyer toute une gamme de mesures de recherche, d'innovation et de soutien commercial en matière d'exploitation des matières premières.

Pourquoi les matières premières sont-elles indispensables pour les "technologies vertes" innovantes ?

Les matériaux technologiques de pointe jouent un rôle crucial dans le développement de "technologies vertes" innovantes, associées aux énergies renouvelables et à la réduction des gaz à effet de serre. Le platine et le palladium, par exemple, sont utilisés dans des catalyseurs pour voitures à piles à hydrogène, des batteries au lithium dans les voitures électriques hybrides et les futures voitures à pile combustible, les superalliages de titane, de rhénium et de ruthénium dans la production d'avions modernes à haute efficacité énergétique. On prévoit aussi que les nouveaux diodes électroluminescents (DEL) à base de gallium consommeront 50 % de moins que les ampoules à filaments de tungstène, permettant une réduction globale de la consommation d'électricité d'ici 2025.

Pourquoi la situation est-elle préoccupante pour l'Europe ? Et qu'en est-il pour les autres pays ?

La situation est préoccupante pour l'Europe parce que nous sommes très dépendants des importations de matières premières, notamment de minéraux métalliques, mais aussi de nombreux minéraux industriels, qui sont de plus en plus affectées par les distorsions du marché. D'autre part, l'exploration et l'extraction au sein de l'Europe sont confrontées à une concurrence croissante en matière d'affectation des sols et à des règlementations très strictes en matière d'environnement.

Cette situation varie dans les autres pays. Si le Japon dépend aussi très fortement de l'importation des matières premières, d'autres pays, tels que l'Australie et le Canada, disposent de ressources naturelles abondantes. Certaines économies émergentes poursuivent cependant des politiques visant à sécuriser leur accès privilégié aux ressources d'une part et ont recours à des restrictions aux exportations de leurs matières premières nationales d'autre part.

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un

Choisir la taille de caractères normaleAugmenter la taille des caractères de 200 %Imprimer cette page