European Commission - Enterprise and Industry

For a better experience, please enable Javascript!

Droits des passagers aériens Publié le: 15/05/2014

News in RSS

M. Siim Kallas, vice-président de la Commission chargé des transports, a déclaré à ce sujet: «Je suis fier de ce que l’Union a accompli ces cinq dernières années dans le domaine des droits des passagers. Mais les droits n'ont d'existence réelle que s'ils sont effectivement respectés. La Commission continuera de veiller à ce que les voyageurs soient pleinement informés de leurs droits et de la manière dont ils peuvent introduire une réclamation, le cas échéant. Le principal objectif de la révision en cours des droits des passagers aériens est également de renforcer l’application et le respect de ces droits.»

La Commission européenne a publié un rapport analysant la manière dont ont été traitées les plaintes relatives au respect des droits des passagers dans le secteur des transports aériens en Europe entre 2010 et 2012.

Ce rapport montre que le nombre des plaintes assorties de demandes d'indemnisation et d'assistance adressées aux autorités nationales est de nouveau inférieur à celui de l’année 2010 (crise provoquée par le nuage de cendres, interruptions de service dues à la neige). Les statistiques reposent sur des données fournies par les organismes nationaux chargés de contrôler l'application de la législation (ONC) des 28 États membres, ainsi que de l’Islande, de la Norvège et de la Suisse.

Communiqué de presse

M. Siim Kallas, vice-président de la Commission chargé des transports, a déclaré à ce sujet: «Je suis fier de ce que l’Union a accompli ces cinq dernières années dans le domaine des droits des passagers. Mais les droits n'ont d'existence réelle que s'ils sont effectivement respectés. La Commission continuera de veiller à ce que les voyageurs soient pleinement informés de leurs droits et de la manière dont ils peuvent introduire une réclamation, le cas échéant. Le principal objectif de la révision en cours des droits des passagers aériens est également de renforcer l’application et le respect de ces droits.»