Navigation path

Suivez EU_enterprise sur Twitter Facebook Notre chaîne YouTube Nos flux RSS

SILC II constitue une possi­bilité de financement per­mettant à l’industrie euro­péen­ne de faire face au défi climatique

News in RSS

Michel Barnier, commissaire européen chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat faisant fonction, a déclaré: «Nous devons nous attaquer au problème du changement climatique, mais nous ne pouvons pas abandonner la production industrielle en Europe. L’appel à propositions entend dès lors aider l’industrie à s’adapter, à se moderniser, à utiliser l’énergie plus efficacement et à devenir plus compétitive sur les marchés mondiaux, ainsi qu’à préserver l’emploi dans l’UE. De plus, les projets renforceront la position de chef de file de l’Union européenne en ce qui concerne les technologies avancées de fabrication et à faible intensité carbone.»

La Commission européenne vient de lancer l’initiative pour une industrie durable à faibles émissions de carbone (SILC II), qui est dotée d’un budget de 20 millions d’euros.

Cette nouvelle initiative, financée au titre d’Horizon 2020, vise à contribuer à la réalisation des objectifs rigoureux que s’est fixés l’UE en matière de climat et d’énergie, ainsi qu’à la décarbonisation de l’économie de l’UE sur le long terme. Plus particulièrement, dans le cadre des ambitions de décarbonisation de l’UE, il est important de trouver des solutions innovantes permettant une fabrication et une transformation avancées à faible intensité de carbone afin de maintenir la compétitivité des industries européennes.

Communiqué de presse

Michel Barnier, commissaire européen chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat faisant fonction, a déclaré: «Nous devons nous attaquer au problème du changement climatique, mais nous ne pouvons pas abandonner la production industrielle en Europe. L’appel à propositions entend dès lors aider l’industrie à s’adapter, à se moderniser, à utiliser l’énergie plus efficacement et à devenir plus compétitive sur les marchés mondiaux, ainsi qu’à préserver l’emploi dans l’UE. De plus, les projets renforceront la position de chef de file de l’Union européenne en ce qui concerne les technologies avancées de fabrication et à faible intensité carbone.»

Share: Facebook Google+ LinkedIn send this page to a friend