European Commission - Enterprise and Industry

For a better experience, please enable Javascript!

Forum des affaires UE-Afrique: œuvrer ensemble en faveur d’une croissance durable et de l’emploi Publié le: 31/03/2014

News in RSS

Le vice-président Tajani, qui est aussi le commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré en prélude à cet événement: «L’Afrique est en marche. L’accélération du développement industriel du continent est une réalité. Les régions et les pays en développement qui partagent les fruits de la mondialisation sont ceux qui connaissent une industrialisation rapide. L’Union européenne et l’Afrique ont réellement intérêt à accroître leurs échanges et leurs investissements bilatéraux et l’intégration de leurs marchés dans le cadre de relations qui leur profitent à toutes les deux, pour stimuler une croissance qui soit à la fois forte, durable et inclusive et pour créer des emplois.»

Le vice-président de la Commission européenne, M. Antonio Tajani, et le commissaire chargé du développement, M. Andris Piebalgs, participent au 5e forum des affaires UE-Afrique qui se tient à Bruxelles dans le but de promouvoir une croissance durable et inclusive tant en Afrique que dans l’Union européenne.

L’événement rassemble plus de 500 représentants de haut niveau des entreprises, des sphères politiques et des institutions publiques européennes et africaines pour deux jours de discussions (le 31 mars et le 1er avril). Les débats porteront sur les défis communs, liés entre autres au rôle des jeunes dans les économies d’aujourd’hui, à la contribution des banques à une croissance inclusive et aux problèmes de financement des petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que sur des questions spécifiques telles que les matières premières, le capital-risque, l’énergie durable ou la coopération dans le domaine spatial.

Communiqué de presse et memo

Le vice-président Tajani, qui est aussi le commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré en prélude à cet événement: «L’Afrique est en marche. L’accélération du développement industriel du continent est une réalité. Les régions et les pays en développement qui partagent les fruits de la mondialisation sont ceux qui connaissent une industrialisation rapide. L’Union européenne et l’Afrique ont réellement intérêt à accroître leurs échanges et leurs investissements bilatéraux et l’intégration de leurs marchés dans le cadre de relations qui leur profitent à toutes les deux, pour stimuler une croissance qui soit à la fois forte, durable et inclusive et pour créer des emplois.»