Chemin de navigation

ACTUALITÉ

Nouvelle réglementation sur les bateaux de plaisance pour aider les entreprises et l’environnement

Des normes communes pour ouvrir les marchés entre l’Union européenne et la Russie

Favoriser la circulation des citoyens qui se déplacent avec leur voiture dans l’UE

Former les entrepreneurs européens de demain

Voyager sans obstacles : une chance pour la société et le tourisme européen

DERNIER NUMÉRO

Magazine Entreprises & Industrie

Libérer le potentiel entrepreneurial de l'Europe pour ramener la croissance

Tous droits réservés © Jens Lennartsson/Getty Images

Pour retrouver la croissance et des niveaux d'emploi plus élevés, l'Europe a besoin de plus d'entrepreneurs. Les nouvelles entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), créent plus de 4 millions d'emplois nouveaux chaque année, à savoir, la plus grande source d'emplois nouveaux en Europe. Pour montrer qu'elle reconnait le rôle essentiel que jouent les entrepreneurs dans la reprise économique, la Commission européenne a lancé le Plan d'action pour l'entrepreneuriat 2020. Proposant une combinaison de placements, d'améliorations légales et de possibilités d'éducation, le Plan d'action contribuera à ramener la croissance économique en Europe.

Véritable condensé des moyens destinés à soutenir les entrepreneurs et à révolutionner la culture d'entreprise en Europe, le vice-président de la Commission européenne, Antonio Tajani, a présenté le Plan d'action pour l'entrepreneuriat 2020 en janvier 2013. Le plan met l'accent sur le rôle clé de l'éducation et de la formation pour développer de nouvelles générations d'entrepreneurs, et comprend des mesures spécifiques pour aider les entrepreneurs en herbe chez les jeunes, les femmes, les personnes âgées, les immigrés et les chômeurs.

Le plan aborde également les obstacles à l'entrepreneuriat en mettant en place des mesures ambitieuses afin de faciliter la création de start-ups et de nouvelles entreprises, d'optimiser les transferts de propriété d'entreprises, d'améliorer l'accès au financement et de donner aux entrepreneurs honnêtes une seconde chance après une faillite.

« Pour que ce soit bien clair : plus d'entrepreneurs signifie plus d'emplois, plus d'innovation et de compétitivité, » a déclaré M. Tajani. « Devenir entrepreneur et faire en sorte qu'une vision devienne réalité prend beaucoup de temps et d'efforts personnels, sans oublier les risques que cela comporte. Les entrepreneurs sont les héros de notre époque. L'esprit d'entreprise est le moteur le plus puissant que la croissance économique ait jamais eu dans son histoire. Par conséquent, nous voulons faire de l'entrepreneuriat une perspective attrayante et accessible aux yeux des citoyens européens. Si nous pouvons libérer le potentiel entrepreneurial de l'Europe, nous pourrons relancer la croissance en Europe. »

Le Plan d'action pour l'entrepreneuriat couvre un certain nombre de domaines clés où une certaine action est nécessaire pour créer un environnement dans lequel les entrepreneurs peuvent s'épanouir et se développer, tels que :

  • L'accès au financement : En plus de renforcer ses instruments financiers existants, la Commission propose également la création d'un marché européen de microfinance, ainsi que la simplification des structures fiscales. Ces mesures permettraient aux PME de lever des fonds par le biais d'investissements directs privés, comme des mini-obligations, des financements participatifs et des investissements providentiels.
  • Un soutien lors des phases cruciales du cycle de vie des affaires : Étant donné qu'environ 50% des entreprises échouent dans les cinq premières années suivant leur création, les États membres devraient consacrer davantage de ressources pour aider les nouvelles entreprises à traverser cette période critique. Des formations au management, un encadrement R&D et un meilleur réseautage pourraient aider les nouvelles entreprises à survivre.
  • Les nouvelles occasions d'affaires de l'ère numérique : Les PME se développent deux à trois fois plus vite quand elles utilisent pleinement les technologies de l'information et des communications (TIC). Un soutien proposé aux start-ups sur internet et des formations aux TIC peuvent aider les e-entrepreneurs et les entreprises plus traditionnelles.
  • Une seconde chance aux entrepreneurs honnêtes après la faillite : De loin, la majorité (96%) des faillites sont dues à une série de retards de paiement ou d'autres problèmes pratiques. Puisque des "entrepreneurs avec une première expérience" ont plus de chances de réussir, la Commission a proposé d'augmenter le soutien qui leur est accordé et d’aider les entrepreneurs honnêtes ayant connu la faillite à prendre un nouveau départ et de raccourcir le temps de décharge maximum légal de trois ans qui leur est imposé.
  • La simplification administrative : La Commission continuera à poursuivre vigoureusement la diminution des obligations réglementaires.

La Commission a également l'intention de promouvoir l'esprit d'entreprise dans des segments spécifiques de la population :

  • Le potentiel entrepreneurial des femmes : Le fait que les femmes ne représentent que 34,4% des travailleurs indépendants suggère que les européennes ont besoin d'être plus encouragées et soutenues pour devenir des entrepreneurs.
  • Les seniors : Les professionnels à la retraite ont un précieux savoir-faire qui devrait être transféré aux générations futures pour leur faciliter la tâche quand il s'agit de lancer leurs propres sociétés.
  • Les immigrés : Souvent confrontés à des difficultés sur le marché du travail, les immigrés peuvent percevoir le travail indépendant comme une excellente opportunité pour favoriser leur intégration sociale et leur autonomisation socio-économique.
  • Soutien au développement des affaires pour les chômeurs : Les chômeurs européens devraient avoir accès à la formation, à des conseils et à des mentors professionnels.

La Commission travaille en étroite collaboration avec les États membres, les organisations professionnelles et les acteurs concernés pour mettre en Ĺ“uvre le Plan d'action pour l'entrepreneuriat 2020 et ainsi aider l'Europe à sortir de la crise.

Contact

Plus d'informations disponibles en ligne à l'adresse :

http://ec.europa.eu/enterprise/newsroom