Chemin de navigation

Autres outils

Magazine Entreprises & Industrie

Les PME européennes, championnes internationales

Anne-Mette Elsborg, Photo: Tous droits réservés

Trente-sept exemples de petites et moyennes entreprises (PME) européennes ayant connu le succès sur la scène internationale viennent d’être dévoilés dans une brochure publiée dans le cadre des activités de la Commission européenne visant à stimuler l’entreprenariat en Europe. Le secret de la réussite 2012-13 est une publication phare pour la Semaine européenne des PME qui aura lieu du 15 au 21 octobre 2012. L’un des objectifs de cette manifestation est de promouvoir l’entreprenariat et d’inciter plus de citoyens européens à considérer cette carrière comme une option viable.

Les enjeux sont élevés pour les entreprises qui traitent avec le Japon et la Corée du Sud, deux puissances économiques mondiales de premier ordre et d’importants partenaires de l’UE. En 2011, un rapport d’enquête a estimé que les nouvelles opportunités d’exportation issues du commerce avec le Japon et la Corée pourraient générer pour les entreprises européennes entre 20 et 40 milliards d’euros par an avant 2020.

Cependant , dans ces deux pays, la langue et la façon de l’écrire ainsi que la culture des affaires sont très différentes de celles pratiquées en Europe. Tout cela peut créer d’importants obstacles pour les entreprises européennes, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), souhaitant saisir ces opportunités.

Pour permettre de franchir plus aisément ces barrières, la Commission européenne finance deux initiatives, l’Executive Training Programme (ETP) et le programme EU Gateway, qui ont déjà remporté un franc succès.

Des missions commerciales enrichissantes

Le programme EU Gateway organise et finance des missions commerciales pour les entreprises européennes afin de développer leurs activités au Japon et en Corée. Il se concentre sur les secteurs industriels considérés comme ayant un fort potentiel au Japon et en Corée du Sud, tels que les services de santé et les technologies médicales, les technologies de la construction, les technologies de l’information et de la communication, les technologies environnementales et liées à l’énergie, la décoration d’intérieur et la création de mode.

Le programme propose aux entreprises européennes participantes de nombreux avantages : soutien financier et logistique, préparation stratégique avec une équipe professionnelle basée en Europe, au Japon et en Corée, promotion de leur entreprise auprès de partenaires commerciaux potentiels et recherche personnalisée de contacts commerciaux à rencontrer au Japon et en Corée.

Depuis 1994, plus de 3 000 entreprises européennes ont participé à une mission commerciale du programme EU Gateway, récoltant ainsi les fruits de leur entrée sur les marchés japonais et coréens.

Robotina, une entreprise slovène qui développe des systèmes d’automatisation pour la construction, a participé à une mission au Japon. Son président, Devid Palcic, explique : «Le programme présente un avantage unique : il facilite pour une PME la logistique de l’accès au Japon et de l’entrée dans les marchés. En effet, le programme organise des réunions et surtout aide à promouvoir les événements de présentation des produits, choses qui seraient très difficiles pour l’entreprise d’organiser seule. »

Grâce à une mission Gateway, l’entreprise belge Ankersmid Sampling, dont l’activité se concentre sur les technologies de l’environnement et de l’énergie, a pu trouver un partenaire commercial pour distribuer ses produits en Corée du Sud. L’entreprise prévoit maintenant un développement plus étendu sur les marchés asiatiques.

Une formation avec des partenaires de renom

Les pratiques commerciales au Japon et en Corée peuvent considérablement différer des pratiques européennes et c’est pourquoi les entreprises et les cadres en activité dans ces pays ont besoin pour réussir de compétences et de connaissances spécialisées.

L’Executive Training Programme (ETP) apporte aux entreprises européennes un soutien d’un an pour développer leur plan d’affaires au Japon et en Corée, tout en leur offrant la formation commerciale, linguistique et culturelle nécessaire pour réussir sur les marchés japonais et coréen.

Différentes méthodes d’enseignement – visites de sites, intervenants externes, évènements de réseautage et stages – permettent aux participants d’acquérir des compétences qu’ils peuvent directement mettre en application dans leur entreprise. A la fin de l’ETP, les participants auront développé un plan d’affaires crédible afin que leur entreprise développe ou lance son activité dans les marchés de l’Asie de l’est.

L’ETP travaille en partenariat avec des universités de renommée internationale :

School of Oriental and African Studies à Londres, Waseda University à Tokyo et Yonsei University à Seoul. Le programme débute à Londres avec un cours introductif de 3 semaines sur la culture, l’histoire et la société du Japon et de la Corée. Il est suivi d’une formation linguistique et commerciale de 30 semaines à Tokyo ou Séoul, et ensuite d’un stage de 12 semaines dans une entreprise japonaise ou coréenne afin de pouvoir mettre en application les compétences et les connaissances nouvellement acquises.

Objectif réussite

En fournissant la formation commerciale, linguistique et culturelle nécessaire à la réussite des entreprises européennes sur les marchés japonais et coréens, l’ETP renforce la présence des entreprises européennes dans cette région et consolide également les relations culturelles et commerciales entre ces deux pays et l’Union européenne.

A ce jour, plus de 1 000 cadres européens issus de plus de 20 secteurs différents ont terminé le programme et occupent actuellement des postes importants dans des entreprises européennes en activité au Japon et en Corée. L’ETP a donc  joué un rôle clé dans la construction du commerce et de l’investissement entre l’UE et deux des marchés les plus puissants d’Asie.

« L’ETP a ouvert les portes de l’Asie et un nouveau monde d’opportunités pour mon entreprise, » déclare Alessandro Canova, Vice-président d’Assioma.net. « Je ne croyais pas que c’était possible avant que cela ne se produise. (…) J’ai commencé à planifier et à préparer la présence d’Assioma.net en Corée pendant mon stage ETP. J’ai mis presque un an après avoir terminé l’ETP pour tout préparer et obtenir les autorisations nécessaires. Cependant, les préparations effectuées pendant l’ETP m’ont permis de lancer rapidement et facilement mon commerce en Corée car j’étais déjà familier avec la vie en Corée et la manière coréenne de faire des affaires. »

Qui est éligible pour les programmes

Pour participer à une mission d’affaires EU Gateway, une entreprise doit être en activité depuis au moins cinq ans,  être dotée d’un capital complètement ou majoritairement européen, et doit avoir son siège et ses activités principales dans l’Union européenne.

L’entreprise doit avoir une expérience établie dans la coopération commerciale internationale et posséder une stratégie solide pour la pénétration des marchés japonais ou coréen ainsi qu’un chiffre d’affaires et un personnel suffisants pour soutenir la mise en Ĺ“uvre de cette stratégie.

Les entreprises intéressées peuvent envoyer leur candidature en ligne pour les missions d’affaires en 2013 à http://www.eu-gateway.eu/go.php?nID=21&page=Participation.

L’ETP est ouvert aux cadres commerciaux européens en poste dans des entreprises européennes (avec un chiffre d’affaires supérieur à 500 000 € et de plus de 5 employés) qui souhaitent lancer ou développer leurs activités sur les marchés japonais et coréens.

La Commission européenne soutient les participants à l’ETP au moyen du financement complet de la formation et de l’attribution d’une bourse (2 200 € par mois pour le Japon et 2 000 € par mois pour la Corée).

Les inscriptions pour le prochain cycle de formation ETP (2013-2014) sont déjà ouvertes ; les candidats peuvent s’inscrire en ligne sur www.euetp.eu.

 

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un