Ce site a été archivé le 02/02/2015
02/02/2015

Chemin de navigation

Autres outils

Magazine Entreprises & Industrie

Un soutien de classe mondiale pour les entreprises

All rights reserved © Executive Agency for Competitveness and Innovation, 2011

La Commission européenne s’emploie à renforcer davantage l’Enterprise Europe Network grâce à la création de nouveaux points de contact en Asie et en Afrique. L’essor grandissant du réseau était manifeste lors de sa conférence annuelle, qui a accueilli plus de 900 participants venus de 50 pays. À l’occasion de cet événement, des prix ont été décernés aux entreprises qui ont utilisé avec succès le réseau pour trouver des opportunités à l'étranger ou pour développer leurs affaires et activités de recherche.

La conférence, qui s’est tenue à Varsovie, en Pologne, du 26 au 28 septembre, aura aussi été l'occasion d’évaluer les progrès accomplis depuis le lancement, en 2008, du réseau, qui constitue l’une des composantes clé du programme-cadre pour la compétitivité et l'innovation de l’UE.

L’Enterprise Europe Network, ou réseau Entreprise Europe, couvre actuellement 50 pays et se compose de près de 600 organisations partenaires, notamment des chambres de commerce, des agences pour entreprises et des instituts de recherche. La Commission européenne étend actuellement le cadre international du réseau en ouvrant de nouveaux bureaux en Asie et en Afrique.

«Pour rivaliser avec leurs concurrentes, les entreprises européennes doivent se concentrer sur l’innovation et l’internationalisation», a déclaré Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat. «Le réseau Entreprise Europe est un instrument clé pour parvenir à ces objectifs et les nouveaux centres ouverts au Japon, en Chine et en Afrique du Nord créeront davantage d’opportunités pour les sociétés.»

Des étoiles brillantes

Logo Enterprise Europe NetworkÀ l’occasion de cette conférence, cinq PME et entreprises innovantes se sont vues décerner les prix «Étoiles du réseau» English, qui récompensent les entreprises ayant trouvé des opportunités à l’étranger et développé leurs affaires en collaborant étroitement avec l’Enterprise Europe Network. Le prix de la catégorie New Horizons, qui met en lumière l’aide que le réseau fournit aux entreprises pour étendre leurs activités à de nouveaux pays ou développer de nouvelles idées, a été remporté par l’entreprise danoise APRO, présente dans le secteur éolien, et la société britannique Cosalt. En établissant des liens grâce au réseau, cette coentreprise, qui fournit des installations en mer, un service délocalisé et des services de sécurité et de contrôle à l’industrie éolienne, a déjà créé 30 nouveaux emplois.

Ces deux entreprises se sont associées grâce à une mission organisée par leurs agences locales du réseau, basées auprès du Business Development Centre Herning & Ikast-Brande, au Danemark, et de la Targeting Innovation, au Royaume-Uni.

Dans la catégorie Doing Good Business English ont été récompensés la scientifique française Frédérique Magdinier, du Laboratoire de biologie moléculaire de la cellule (LBMC) de Lyon, et le chercheur britannique Mark Maconochie, de l'Université du Sussex, pour leur recherche innovante dans le traitement potentiel de la surdité. «Nous voulions donner une nouvelle direction à notre technologie et le réseau nous y a aidés», a déclaré Frédérique Magdinier.

L’équipe locale du réseau auprès de la Chambre de commerce de la région Rhône-Alpes a permis au docteur Magdinier de rédiger et de soumettre une offre technologique dans la base de données de transfert de technologie du réseau, qui compte plus de 13 000 profils. Le docteur Maconochie a été informé de cette offre par l'intermédiaire de l’agence locale de l’Enterprise Europe Network dans la région South-East britannique. Ces recherches ont des implications potentielles pour le traitement de la surdité héréditaire ou de la surdité causée par le bruit et par la prescription excessive d'antibiotiques.

Enfin, Icarus Sailing Media, dirigé par deux anciens champions de voile grecs, Antonio Kondis et Jason Georgaris, s'est vu remettre le prix spécialRising Star English, attribué par l’Agence exécutive pour la compétitivité et l’innovation, qui gère le réseau de proximité pour le compte de la DG Entreprises et industrie. Le réseau a orienté Kondis et Georgaris dans l’identification et la protection de leur propriété intellectuelle, leur permettant ainsi de créer une entreprise innovante qui assure la télédiffusion de compétitions de voile.

«On ne peut pas signer de contrats sans connaître ses droits,» explique Jason Georgaris. «Nous étions une équipe d’ingénieurs sans aucune compétence juridique et nous ne savions pas où commencer». Katerina Leoussi, coordinatrice du réseau auprès de l’agence d’Athènes, installée auprès de la Chambre des petites et moyennes industries, a reconnu le potentiel d’innovation de cette équipe et les a informés sur les moyens de protéger juridiquement leurs DPI et de rentabiliser leurs investissements.

Un potentiel de croissance

Les prix Étoiles du réseau soulignent le rôle important que joue l’Enterprise Europe Network en créant des opportunités pour les PME et en favorisant leur croissance. Au cours des trois dernières années, le réseau a aidé 3,1 millions de PME européennes, organisé plus de 19 000 manifestations locales et attiré quelque 66 000 entreprises à des rencontres de partenariat et missions d’entreprises. Il a également permis à des sociétés de créer 4 500 coentreprises et à 1 490 entreprises de soumettre des demandes de financement au titre du septième programme-cadre pour la recherche (7e PC) de l’UE.

«Aujourd’hui, je vois une organisation pleinement intégrée qui est devenue le plus grand réseau au monde de soutien aux entreprises,» a déclaré Joanna Drake, directrice des PME et de l’entrepreneuriat et représentante adjointe pour les PME auprès de la Commission européenne. «Avec à peine plus de trois ans d’existence, le réseau a déjà dépassé les objectifs fixés, en jetant les bases qui lui permettront non seulement de poursuivre sa mission, mais éventuellement d’accroître le nombre de tâches accomplies et d’instruments utilisés.»

C’est en forgeant que l’on devient forgeron

Les prix des meilleures pratiques du réseau ont constitué un autre temps fort de la conférence. Ces prix visent à donner une visibilité et une reconnaissance aux organisations partenaires du réseau qui ont mis au point des méthodologies de gestion et de travail remarquables, des services excellents et des outils utiles.

Dans la catégorie «Accès au financement» a été récompensé le partenaire finlandais Technopolis, qui a organisé un événement d’appariement d’entreprises afin de relier les petites entreprises aux financiers et aux sociétés. Le forum MoneyTalks a lieu deux fois par an et permet aux entrepreneurs de solliciter la tenue de réunions avec d’autres participants. Cet événement revêt un caractère de plus en plus international.

Dans la catégorie des Services de soutien à l’innovation, la société ZENIT établie en Allemagne s’est vue récompensée pour avoir créé un outil d'autoévaluation en ligne qui met l’accent sur l’analyse des capacités d’innovation, des forces et des faiblesses des entreprises. Le résultat final s’est traduit par l’élaboration d’un rapport d’analyse comportant une série de recommandations. Trente-cinq nouvelles entreprises utilisent déjà cet outil et il est à espérer que, d’ici la fin de l’année, il y aura 50 à 60 nouveaux utilisateurs.

Le réseau dispose de 17 groupes de secteurs industriels spécialisés qui mettent en commun leurs compétences, afin de permettre aux entreprises de trouver des partenaires et d’échanger leurs technologies. Cette année, le groupe du secteur agroalimentaire English s’est vu attribuer un prix des meilleures pratiques pour son outil d’appariement d’entreprises, ProProProgram. Celui-ci a été conçu pour faciliter le partage des connaissances et optimiser les possibilités de partenariats à l’occasion de rencontres entre les membres du groupe sectoriel.

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un