Ce site a été archivé le 02/02/2015
02/02/2015

Chemin de navigation

Autres outils

Magazine Entreprises & Industrie

Des initiatives couronnées de succès qui améliorent l’environnement des entreprises

Photo: All rights reserved © 2011, András Péter Németh / www.eu2011.hu / MFA.GOV.HU

Vecteurs d’emploi et d’innovation, les petites et moyennes entreprises (PME) sont indispensables à la croissance économique de l’Europe requièrent un environnement propice à leur prospérité. Les prix européens de l’esprit d’entreprise de cette année ont récompensé le dur labeur de nombreuses administrations publiques locales et régionales, qui ont efficacement soutenu des PME grâce à des projets destinés à promouvoir l’excellence dans l’entrepreneuriat.

La cérémonie de remise des prix européens de l’esprit d’entreprise, qui ont pour objectif d’encourager l’échange de bonnes pratiques en matière de promotion de l’esprit d’entreprise et des PME, s’est tenue le 24 mai à Budapest, en Hongrie. À l’instar des autres années, les candidatures étaient ouvertes aux autorités nationales, régionales ou locales, ainsi qu’aux partenariats public-privé entre les pouvoirs publics et les entrepreneurs, les programmes éducatifs et les structures professionnelles.

«Les entreprises jouent un rôle fondamental dans la création d’emplois», a déclaré Antonio Tajani, Choisir les traductions du lien précédent  vice-président de la Commission européenne, lors de la cérémonie de remise des prix. « [...] les autorités publiques peuvent contribuer de manière significative à l’amélioration des conditions dans lesquelles les PME exercent leurs activités. Nous devons multiplier ces réussites concrètes et faire en sorte de développer une véritable culture d’entreprise en Europe et d’offrir un environnement plus favorable à nos entreprises, comme le préconise le Small Business Act.»

Six prix ont été remis dans les catégories suivantes: promotion de l’esprit d’entreprise, investissement dans les compétences professionnelles, amélioration des conditions de marché, soutien à l’internationalisation du commerce, entrepreneuriat responsable et d’intégration sociale et le grand prix du jury, décerné à l’initiative la plus créative et la plus susceptible d’encourager l’esprit d’entreprise.

Les lauréats

Cette année, le Grand prix du jurypdf Choisir les traductions du lien précédent  a été remis à Barcelona Activa, le centre pour l’entrepreneuriat du conseil municipal de Barcelone. Le centre a été sélectionné pour l’innovation de ses actions de formation et de soutien à l’esprit d’entreprise qui ont abouti à la création de 6 214 nouvelles entreprises et de 11 800 emplois. En conséquence, il est devenu un point de référence pour les entrepreneurs de la ville. Par l’utilisation d’un modèle novateur de services en ligne et sur site, le centre a formé plus de 134 000 personnes. Chaque année, il organise un large éventail d’événements et de camps d’été pour les entrepreneurs, qui ont attiré plus de 222 000 participants.

Le prix de la catégorie «Promotion de l’esprit d’entreprise» a été décerné à l’université de Düzce en Turquie, qui a mis à profit la découverte d’une race d’abeilles unique en formant à l’apiculture des personnes issues de milieux défavorisés afin d’améliorer l’économie locale. Le prix de la catégorie «Investissement dans les compétences professionnelles» a été remis au Centre for Amsterdam Schools for Entrepreneurship (CASE, Centre de formation à l’entrepreneuriat des universités d’Amsterdam) pour son programme d’enseignement dans le domaine de l’entrepreneuriat dans toutes les facultés et à tous les niveaux de formation.

Basé sur un partenariat public-privé visant à stimuler l’entrepreneuriat rural, le projet E-factory d’Uppsala, en Suède, a remporté le prix de la catégorie «Amélioration des conditions de marché» pour ses solutions novatrices pour la création d’emplois et d’entreprises dans le compté rural d’Uppsala. Le prix de la catégorie «Soutien à l’internationalisation du commerce» a été attribué à l’initiative «Rethinking the Product» (Repenser le produit), qui émane de la Chambre de commerce de Prato, en Italie. L’initiative encourage l’expérimentation de produits et aide les entreprises à identifier de nouvelles utilisations et à trouver de nouveaux marchés pour leur production.

Enfin, le prix de la catégorie «Entrepreneuriat responsable et d’intégration sociale» a été décerné à l’Hotel Panda, à Budapest, qui utilise un modèle de formation et de recrutement unique pour l’intégration des personnes handicapées dans le monde de l’entreprise. Avec un personnel composé à 95 % de personnes handicapées, l’hôtel a doublé ses bénéfices, prouvant par là même qu’il est possible de combiner avec succès but social et résultats commerciaux bénéficiaires.

Les jalons de la réussite

La Commission européenne organise les Prix européens de l’esprit d’entreprise depuis 2006. Chaque année, plus de 300 initiatives concourent au niveau national, avant une sélection des meilleures initiatives par un jury européen de haut niveau.

Cette reconnaissance peut vraiment changer la donne. Par exemple, la société lauréate du Grand prix du jury en 2007, Lan Ekintza-Bilbao, a vu son initiative de réhabilitation urbaine reproduite dans d’autres villes de la communauté autonome du Pays basque et ailleurs en Espagne. L’initiative récompensée contribue à éviter la détérioration de la ville en offrant un soutien financier aux entreprises en phase de démarrage afin qu’elles puissent déménager au cœur de la vieille ville. Le taux de survie des entreprises associées au projet s’élève à 90 %, un chiffre qui impressionne.

De même, la société lauréate du Grand prix du jury de l’année dernière récolte déjà les fruits de sa récompense. L’Agence régionale de développement des territoires d’Auvergne en France a remporté le prix pour ses résidences d’entrepreneurs, qui proposent des mesures de soutien à court et à long terme aux créateurs d’entreprises qui souhaitent s’installer dans la région.

«Après avoir gagné le prix européen de l’esprit d’entreprise, une chaîne nationale française nous a consacré un reportage pour expliquer la façon dont nos initiatives de soutien à court et à long terme encouragent les entrepreneurs d’autres régions à s’installer dans notre région», explique Henri Talamy des Résidences d’entrepreneurs. «L’événement a suscité un vif intérêt pour notre projet, à un point tel que nous avons reçu jusqu’à 250 appels par jour. Depuis 2010, le nombre de projets que nous soutenons a augmenté de 30 % et nous envisageons d’étendre notre initiative au Massif central.»

Le succès des prix européens de l’esprit d’entreprise est une nouvelle illustration de la présence croissante des PME au cœur de l’élaboration des politiques européennes.

Priorité aux PME

Les Prix européens de l’esprit d’entreprise soulignent l’importance qu’accorde la Commission européenne à la promotion des PME et de l’esprit d’entreprise. Ils s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie européenne globale, entérinée par le Small Business Act (SBA)pdf de 2008, qui vise à garantir aux PME européennes l’accès au financement et aux marchés et leur évolution dans un environnement réglementaire propice à la croissance. Les prix soulignent également que la législation et les politiques européennes, nationales, régionales et locales prennent de plus en plus en considération les intérêts des PME par l’application du principe «Think Small First: priorité aux PME» et que les programmes qui encouragent l’excellence des initiatives en faveur des entreprises et de l’esprit d’entreprise sont bien présents.

La mise en œuvre du SBA a certainement contribué à renforcer un environnement favorable aux entreprises au sein de l’UE. Par exemple, il est plus facile de démarrer une entreprise, tandis que les initiatives telles que la semaine européenne des PME, le réseau européen d’ambassadrices de l’entrepreneuriat féminin et le programme Erasmus pour jeunes entrepreneurs ont contribué à offrir de nouvelles perspectives à bon nombre de citoyens entreprenants.

Cependant, si des progrès ont été réalisés, cette mise en œuvre varie généralement d’un État membre à l’autre. Le récent réexamen du SBA a identifié de nouveaux défis à relever et a souligné que tous les États membres doivent redoubler d’efforts pour soutenir les PME dans une conjoncture économique toujours difficile.

Contact

Unité «Développement de la politique des PME et de l’artisanat»

Direction générale des entreprises et de l’industrie

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un