Chemin de navigation

Autres outils

Magazine Entreprises & Industrie

Coopérer avec la Chine pour améliorer l’efficacité énergétique dans l’industrie

All rights reserved © Diego Cervo/Shutterstock

En trouvant un terrain d'entente et des motivations communes, la Commission européenne et la Chine travaillent ensemble à l’amélioration de l'efficacité industrielle. Les deux entités s’étant déjà accordées sur de nombreux thèmes de coopération, cette collaboration permettra d'augmenter l'accès au marché et de diminuer les gaz à effet de serre.

La Commission européenne et la Chine collaborent afin de mettre en place une économie circulaire, à faible émission de carbone, et assurant une utilisation efficace des ressources. Pour ce faire, un groupe de travail spécifique a été mis en place en 2010, dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique industrielle et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les trois principaux domaines de collaboration sont les suivants : mesures d’efficacité énergétique adaptées au secteur de l’industrie, politique des produits (notamment écoconception), et économie circulaire et politique industrielle durable. Les principaux objectifs sont d’assurer la mise en place de règles équitables pour les industries énergivores et de promouvoir un accès juste et réciproque au marché pour les produits en lien avec l’efficacité énergétique. On estime le marché mondial des écoproduits et des éco-services à environ 1 000 milliards d’euros par an et l’on s’attend à ce que ce chiffre double ou triple d’ici à 2020.

En octobre 2012, la troisième réunion du groupe de travail sur « L’efficacité énergétique industrielle et la réduction des émissions de gaz à effet de serre » a eu lieu en Chine. Le groupe de travail a évoqué les éventuels domaines d'accord de collaboration au cours de la session plénière, présidée par Su Bo, Ministre adjoint du Ministère chinois de l’Industrie et des Technologies informatiques, et par le Directeur général  Daniel Calleja Crespo, à la tête de la Direction générale Entreprises et Industrie de la Commission européenne. Le groupe s’est mis d’accord sur les thèmes de coopération suivants :

  1. La mesure des émissions de CO2: la coopération sera renforcée afin de garantir la mise en œuvre des protocoles internationaux existants relatifs à la mesure des émissions produites par les secteurs énergivores, tels que l’industrie de l’acier et du ciment.
  2. L'aptitude à la gestion énergétique : soutien à l’utilisation continue des systèmes existants, comme le Système européen de management environnemental et d’audit, aussi appelé EMAS (Eco-Management and Audit Scheme), afin de renforcer l’aptitude à gérer l’énergie.
  3. L'écoconception : reconnaissance de la forte valeur ajoutée offerte par la coopération dans ce domaine, et nouvelles propositions de projets à présenter en 2013.
  4. La rénovation : étude des possibilités de mise en œuvre d’une économie circulaire, en commençant par la définition de la portée et de l’impact de la rénovation, et échange d’informations sur les politiques et réglementations déjà adoptées ou en cours d’élaboration.
  5. Les déchets solides : le Ministère de l’Industrie et des Technologies informatiques sera impliqué dans le projet de coopération européen en matière de déchets solides.
  6. Le catalogage des projets existants : identifier et faire meilleur usage des synergies existantes entre les projets, tels que les Asia Switch Projects ou le « Programme de réduction des émissions » du Programme des Nations Unies pour le développement.
  7. Le domaine de l’efficacité énergétique industrielle : le marché de l’efficacité énergétique offre un potentiel considérable aux deux parties en assurant un accès juste et réciproque au marché pour les produits et technologies en lien avec l’efficacité énergétique.
  8. Les conditions de marché : création de conditions de marché, en Chine, qui permettent aux entreprises de différents secteurs d’adopter des business models viables.

Le Ministère de l’Industrie et des Technologies informatiques a également émis une proposition de collaboration sur le « Développement d’éco-activités UE-Chine », dont les premiers éléments ont été présentés lors de la réunion. Les deux parties se sont accordées à dire qu’en 2013, la portée et la teneur des discussions s’intensifieraient sur les trois domaines de collaboration.

Le Vice-président de la Commission européenne Antonio Tajani, responsable de l’industrie et de l’entreprenariat, a accueilli positivement cette coopération : « Nous souhaitons permettre aux entreprises européennes, notamment aux PME, d’exploiter l’énorme potentiel des produits énergétiquement efficaces. Nous avons encore du travail à faire pour parvenir au plein potentiel du marché, mais notre coopération dans ce domaine constitue un premier pas important pour aider à la fois les entreprises de l’UE et les entreprises chinoises. Il est essentiel que l’Europe sorte rapidement de la crise actuelle et que nous étudions toutes les options disponibles pour ramener la croissance en Europe.

Contact

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le lien suivant:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/china/

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un