Ce site a été archivé le 02/02/2015
02/02/2015

Chemin de navigation

Autres outils

Magazine Entreprises & Industrie

Produits haut de gamme en Europe : combinaison du patrimoine culturel et de la croissance économique

All rights reserved © ullstein bild

Les marques européennes représentent au moins 70% du marché mondial des produits haut de gamme. Alors que les produits haut de gamme sont généralement associés à la mode, le secteur se compose en fait d'une large gamme de produits et services : voitures, yachts, mobilier, vins, spiritueux et plus encore. La Commission européenne s'est engagée à faire en sorte que le secteur du haut de gamme européen continue de prospérer.

L'industrie des produits haut de gamme en Europe est régie par un modèle d'affaires qui allie le patrimoine culturel et le talent artistique. Célèbre dans le monde entier, les produits haut de gamme européens offrent une valeur symbolique et une expérience unique au client, et sont un symbole de la tradition européenne en matière d'excellence et de savoir-faire.

L'industrie du haut de gamme est un facteur clé de l'économie européenne. Avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 400 milliards €, il représente jusqu'à 3% du PIB (non financier) de l'UE et emploie directement environ 1 million de personnes. Qui plus est, l'industrie est responsable de 10% de toutes les exportations européennes ; une moyenne de 62% de tous les produits fabriqués par des marques européennes haut de gamme est vendue en dehors de l'Europe.

Parce que la réputation est un tel atout sur les marchés des pays du tiers monde, la Commission a récemment présenté une proposition liée au « marquage de l'origine des produits ». Cela donnerait un avantage concurrentiel aux marques européennes haut de gamme sur les marchés émergents.

L'accès aux marchés

Comme l'industrie haut de gamme européenne repose en grande partie sur les exportations, partir sur un pied d'égalité et jouir d'un libre accès aux marchés émergents est crucial pour la croissance de cette industrie. En effet, certains dirigeants ont identifié les mesures de protectionnisme commercial (telles les taxes élevées sur le haut de gamme et des règlements de visa très stricts) comme l'obstacle principal à la réalisation du vrai potentiel mondial de l'industrie.

L'importance de la convergence réglementaire entre les marchés a poussé la Commission européenne à continuer à travailler pour renforcer le dialogue avec les partenaires principaux, comme le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine, les États-Unis et le Japon.

Droits de propriété intellectuelle

La créativité, le design unique et la qualité inégalée des produits haut de gamme européens sont reconnus dans le monde entier par les consommateurs, mais aussi par les faussaires. Ainsi, beaucoup de ces produits sont vulnérables aux violations des droits de propriété intellectuelle. Les produits contrefaits sont de plus en plus raffinés, et les consommateurs sont de plus en plus susceptibles d'être induits en erreur, surtout avec un marché qui se base de plus en plus sur internet. En outre, alors que la distribution sélective permet au secteur de conserver le contrôle de sa distribution et de sa vente au détail, le nombre de produits contrefaits augmente considérablement chaque année. Cela nuira à la croissance économique de l'Europe et à la reprise de l'emploi.

Avec ce constat en tête, Antonio Tajani, vice-Président de la CE et commissaire chargé de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat, a lancé une campagne de sensibilisation pour lutter contre les contrefaçons.

Tourisme et haut de gamme : secteurs interdépendants

Alors que l'industrie haut de gamme est elle-même un moteur économique, elle a aussi un effet positif sur d'autres secteurs, comme le tourisme. Beaucoup de touristes se rendent en Europe dans l'intention d'acheter un produit spécifique d'une marque spécifique. Selon Tajani, cela est particulièrement vrai pour la mode. « La mode et le tourisme sont deux secteurs clés pour l'économie européenne », a précisé M. Tajani. « Ils font partie de la solution qui est à l'ordre du jour pour assurer la croissance du continent. »

Bien sûr, il ne s'agit pas seulement de la mode. Une récente étude suggère que les touristes représentent jusqu'à 50% des achats de produits personnels haut de gamme dans l'UE. Afin de favoriser ce marché, la Commission se penchera sur la délivrance de visas à entrées multiples pour les touristes et les professionnels.

Contact

Plus d'informations disponibles en ligne à l'adresse :

http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/fashion/competitiveness/index_en.htm

Partager: FacebookGoogle+LinkedInEnvoyer cette page à quelqu'un