Chemin de navigation

News feeds

Energie nucléaire

Tests de résistance

Communication sur les tests de résistance tests des installations nucléaires

Le 4 Octobre la Commission européenne a publié la Communication sur les résultats des tests de résistance des installations nucléaires. Cette communication souligne le fait que les centrales nucléaires européennes disposent de manière générale de standards de qualité élevés, toutefois des améliorations sont à prévoir dans une majorité d'entre elles.

Tests de résistance et processus d’évaluation par les pairs

Le 26 avril 2012, la Commission européenne a salué l’adoption du rapport de l’ENSREG sur les tests de résistance et l’accord relatif à l’examen plus approfondi de certains aspects liés à la sûreté et à la préparation, au cours des prochains mois, d’actions complémentaires :

La Commission européenne a adopté, le 24 novembre 2011, une communication portant sur les premiers résultats des tests de résistance.

Contexte

À la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, la Commission européenne et le groupe des régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire (ENSREG) ont décidé, le 25 mai 2011, de faire procéder à des tests, sur une base volontaire, des 143 réacteurs nucléaires de l’UE. Fondés sur une méthodologie commune, ces tests ont permis d’évaluer les risques naturels et d’origine humaine (à savoir les accidents d’avion et les attaques terroristes). Ces évaluations ont été menées par des autorités nationales indépendantes et par le biais d’examens par les pairs. Les tests ont débuté le 1er juin 2011.

Le 23 juin 2011, la Commission et plusieurs pays tiers ont convenu d’une déclaration conjointe:

Proposition de la WENRA — Spécifications des «tests de résistance»

L’accident de Fukushima a donné lieu à une réaction immédiate et coordonnée de l’UE, dans le but d’identifier les améliorations possibles en matière de sûreté pour les centrales nucléaires.

Le 25 mars 2011, les chefs d’État ou de gouvernement des États membres de l’UE ont conclu que la sûreté de toutes les centrales nucléaires européennes devait être contrôlée, sur la base d’évaluations complètes et transparentes du risque et de la sûreté («tests de résistance»). La Commission et l’ENSREG ont été invités à définir l'étendue et les modalités de ces tests, en associant pleinement les États membres et l’expertise disponible, notamment l’association des responsables des autorités de sûreté nucléaire des pays d’Europe de l’Ouest (WENRA).

La WENRA est un réseau de régulateurs présents dans 16 États membres et en Suisse, ainsi que dans d’autres pays européens intéressés qui ont reçu un statut d’observateur. Au cours de sa réunion plénière de mars 2011, la WENRA a établi une définition technique des «tests de résistance», ainsi qu’une approche initiale de leurs modalités d’application aux centrales nucléaires en Europe en termes de méthodologie et de calendrier.

En savoir plus