Chemin de navigation

Infrastructures européennes

Priorités infrastructurelles énergétiques pour 2020 et au-delà - Plan pour un réseau énergétique européen intégré

 

Le 19 octobre 2011, la Commission européenne a dévoilé sa proposition de règlement concernant des orientations pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes. Cette proposition vise à garantir l'achèvement de réseaux énergétiques stratégiques et d'infrastructures d'entreposage à l'horizon 2020. À cette fin, la Commission a identifié 12 corridors énergétiques et domaines prioritaires pour les réseaux de transport d'électricité, de gaz, de pétrole et de dioxyde de carbone. Elle propose un régime "d'intérêt commun" pour les projets qui contribuent à la mise en œuvre de ces priorités et qui ont obtenu ce label.

Faits & Chiffres

Points forts

 

Le saviez-vous ?

  • La dépendance de l'UE aux importations est en augmentation pour tous les combustibles fossiles. En 2009, la dépendance aux importations pétrolières a atteint 83,5 % et au gaz, 64,2 %.
  • La diversification des itinéraires et des sources est une priorité stratégique pour l'UE car le nombre de fournisseurs de pétrole et de gaz est trop limité.
  • Le taux de dépendance énergétique varie fortement entre les États membres, le Danemark étant le seul exportateur net et Malte étant totalement dépendante des importations.

En savoir plus...

Initiative politique

17 novembre 2010

La communication identifie des objectifs infrastructurels stratégiques et propose une nouvelle méthodologie permettant de les atteindre en temps voulu. Il s'agit notamment de critères clairs et transparents d'identification de projets d'intérêt européen, de solutions pour accélérer l'obtention des permis, d'une meilleure allocation des coûts pour les projets transfrontaliers et de nouveaux mécanismes de financement.

Législation

19 octobre 2011

La proposition de règlement sur les "orientations pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes" vise à garantir la mise en œuvre de réseaux énergétiques stratégiques et d'infrastructures d'entreposage à l'horizon 2020.

La Commission a également proposé, dans le cadre du prochain cadre financier pluriannuel, le financement d'un mécanisme pour l'interconnexion en Europe de 50 milliards d' EUR afin d'améliorer les réseaux de transport, d'énergie et de la technologie numérique à travers l'Europe. Le secteur de l'énergie bénéficiera ainsi de 9,1 milliards d' EUR destinés aux infrastructures transeuropéennes.