IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 AUPRES - ANIMER L'UNIVERSITE PERMANENTE RURALE DES ECHANGES ET DES SAVOIRS ascii version

France

 
DP Managing organisation : Confédération Nationale des Foyers Ruraux et associations de développement et d
Other national partners : Association ALGORA
Centre National de Promotion Rurale
Etablissement d'Enseignement Supérieur Agronomique de Dijon - Centre national d
Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural
Université de Bordeaux 3 -Institut des Sciences de l'Information et de la Commu
EQUAL theme :Entrepreneurship - Social economy 
Type of DP :Sectoral - Specific discrimination and inequality problems 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-NAT-2001-10959 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :05-06-2002 
Last update :17-10-2002 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Le réseau des Foyers Ruraux
La Confédération Nationale des Foyers Ruraux est une des plus grandes fédérations d'éducation populaire en France. Elle comprend 2600 foyers et associations de développement et d'animation rurale, regroupés en 76 fédérations départementales et 15 unions régionales. Plus de 200 000 adhérents, dont 30 000 administrateurs constituent le tissu de base de cette confédération, dont les actions touchent plus d'un million d'usagers. De plus, ces différentes structures emploient plus de 1 200 équivalents temps plein.
Les structures adhérentes de la FNFR et celles de la FNSMR (Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural) se concertent pour le développement en milieu rural au sein du mouvement rural (site web : www.mouvement-rural.org). Elles sont délibérément généralistes ! Dans les villages, dans les associations sont pratiquées des dizaines de milliers d'actions en faveur :
- des enfants, des adolescents, des personnes âgées…
- de la cohésion sociale
- de la pratique sportive (plus de 100 sports différents)
- de l'insertion de publics en difficulté
- de la pratique culturelle
- de l'éducation et de la formation
- de la participation des habitants au développement du territoire, du tourisme associatif, etc…
Dans tous les domaines majeurs de l'action des Foyers Ruraux, des groupes de travail et commissions existent au niveau national. Leurs réunions – plus ou moins espacées dans le temps en fonction de l'actualité, de l'urgence des dossiers – permettent non seulement la confrontation et le partage des idées, valorisant et enrichissant ainsi le travail fait sur le terrain, mais aussi le montage de projets en commun.

L'Education Populaire, l'Economie Sociale et Solidaire et les Universités Rurales
L'Education Populaire a, depuis de nombreuses années, développé des actions de formation ou d'animation dont l'objectif sous-jacent, mais visible au travers des activités proposées, voulait éveiller la conscience citoyenne des participants. On souhaitait, non seulement permettre aux personnes l'accès à des activités de loisir, mais à travers celles ci, et à travers des pédagogies tout à fait originales, construire des parcours citoyens, responsabilisant et solidaires.
Et dans tous les cas l'objectif a toujours été de permettre aux individus – même ceux qui habitent loin des grandes villes– d'accéder, par le biais des actions et activités proposées, à des savoirs divers et par là-même de participer en toute connaissance de cause à la vie de la cité.
Les Universités Rurales, fondées en France par la Confédération Nationale des Foyers Ruraux, sont un des éléments-clé de ce principe de l'Education Populaire. En effet, axées sur le concept d' « Open Learning » qui ne se traduit en français que par le terme impropre « Apprentissage ouvert » elles permettent à chaque citoyen à la fois de s'instruire et de contribuer à instruire les autres. Basées sur une problématique de société qui touche les citoyens dans leur vie quotidienne, elles permettent, voire encouragent, l'expression du plus grand nombre pour l'enrichissement de tous. Cette expression permet le ré-équilibrage social de la communauté dans la mesure où chacun peut l'utiliser comme outil de participation dans la vie locale.
Le domaine de l'intervention de l'éducation populaire n'est pas limité aux loisirs et à la formation, elle est aussi liée à d'autres domaines comme celui du social, du culturel, et de l'économique. Cette conception naturelle de l'éducation populaire est aussi celle de l'Economie Sociale et Solidaire, dont le principe est, depuis la création des Foyers Ruraux, un pilier de ce mouvement. Principe de base dans son mode d'organisation où l'administration de ses associations – de la plus petite jusqu'à la Confédération Nationale elle-même – est entièrement assumée par des bénévoles. Mais aussi principe pédagogique et d'animation pour ces personnes qui donnent de leur temps pour mettre en place localement des activités d'animation ou de développement.

L'évolution dans ces domaines et les TIC
Mais l'Education Populaire évolue avec la société. Les organismes qui en font se doivent d'adapter leurs pratiques pour accompagner cette évolution, de saisir les évolutions techniques et sociales pour développer leurs activités dans des sphères nouveaux ou les ouvrir à un public toujours plus nombreux. C'est l'option prise par la Confédération Nationale des Foyers Ruraux et ses partenaires dans l'émergence de ce projet.

En effet, les développements récents dans le domaine des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) ne doivent pas servir à creuser le fossé de la société duale. Utilisés correctement, ils peuvent, au contraire, servir les intérêts de l'éducation populaire et de l'économie sociale et solidaire en permettant véritablement à tous – même à ceux qui habitent les zones les plus reculées - non seulement de mieux se former, mais aussi de participer plus pleinement aux échanges entre citoyens qui forment la base de la démocratie, et par là-même de se valoriser.

C'est dans ce contexte de technologies émergentes, qui risqueraient de servir les seuls intérêts du secteur marchand, que les partenaires ont bâti ce projet dans un objectif d'intérêt public et d'égalité des chances pour tous les citoyens des zones rurales.

dot Top


Objective

Text available in

LE PROJET
Le projet concerne la création et l'animation d'une Université Rurale Permanente. Conçue dans l'esprit de l'éducation populaire comme il est indiqué dans le chapitre « contexte », cette Université Rurale Permanente est davantage une affaire d'ingénierie sociale que technologique. Les TIC fourniront les outils de base pour la construction de nouveaux systèmes d'échange dont la dynamique propre améliorera les relations interpersonnelles en faveur d'une démocratie participative. S'adressant à (mais également construite par) la population des zones rurales, jusqu'ici souvent défavorisée dans son accès aux savoirs et à la promotion sociale, elle contribuera à l'égalite des chances – entre hommes et femmes, entre nantis et démunis, entre citadins et ruraux.

Objectifs
Le principal objectif de ce projet est de :
- doter le « réseau étendu » des citoyens en milieu rural d'un formidable outil d'animation culturelle, de formation (et d'auto-formation) et d'aide à la participation à la vie de la cité.
Il s'agit de donner à un nombre important de ces citoyens, longtemps marginalisés par une vie en milieu rural, loin des services et loin des centres de décision, les mêmes possibilités que celles dont bénéficient les citadins pour :
- participer à la vie locale (voire nationale) et aux décisions qui la concernent ;
- se former et contribuer à former les autres ;
- avoir une vie sociale active et enrichissante au contact des autres.
Tout ceci, bien entendu, dans un but général de promotion sociale d'un maximum de citoyens.

Un deuxième objectif du projet portera sur le développement d'une expérimentation. Dans cette phaes d'action 3, il s'agira essentiellement d'en construire l'ingénierie.
En effet, l'efficacité des systèmes qu'il est prévu de développer et mettre en place dans le cadre du projet dépendra de notre capacité de répondre très étroitement aux attentes du « public-cible ». Au fur et à mesure de leur développement, ils doivent pouvoir évoluer en fonction de l'expression - que le projet suscitera - des besoins des utilisateurs. Cela induira non seulement un ajustement permanent des outils, mais aussi une évolution constante des pratiques – évolution qui pourra être bénéfique à bon nombre d'autres personnes par la suite. Il s'agit, donc, de :
- expérimenter de nouveaux systèmes, mettant progressivement les TIC au service de pratiques conviviales et accessibles au plus grand nombre, et capables d'engendrer - et ensuite de répondre à - de nouveaux besoins.

Le troisième objectif est :
- de permettre à un maximum de participants de s'investir dans la construction des outils, des systèmes et des pratiques qui seront expérimentés et mis en place dans le projet.
Cette manière d'encourager la démocratie participative est inhérente au mode de fonctionnement (et à la philosophie) du réseau des Foyers Ruraux depuis leur création, mais nous tenons ici une occasion unique de la faire progresser à travers le développement de nouvelles applications. Cela correspond étroitement à ce qui, dans les programmes européens et notamment dans Equal, se nomme « Empowerment ».

Mise en oeuvre
Il s'agit d'un projet de « recherche-action » dont le déroulement sera non-linéaire. En effet, les deux exigences :
- implication d'un nombre maximum d'utilisateurs dans la conception et la mise en œuvre des systèmes développés, et
- notion d'expérimentation permanente pour garantir une concordance adéquate entre les besoins de terrain et les systèmes conçus pour y répondre,
impliquent de nombreux « aller-retour » entre les phases d'étude et ceux du développement. Ainsi, le projet s'enrichira progressivement au fur et à mesure de son évolution, permettant l'expression de nouveaux besoins pour lesquels de nouvelles réponses seront développées à leur tour.
Une présentation du projet par activités constitue forcément une simplification ; il est évident que les systèmes et pratiques développés dans chacune de ces activités auront de nombreuses répercussions sur les autres activités et même sur d'autres aspects de la vie du réseau étendu. Il existera par définition une forte corrélation entre ces activités qui, en fait, fonctionneront comme un ensemble complexe. Le « schéma des possibilités de fonctionnement » (en annexe) illustre, à travers quelques possibilités de fonctionnement, la complexité et en même temps l'homogénéité d'un ensemble de systèmes et services qu'il est prévu de développer.
A la fin de l'expérimentation, la FNFR et la FNSMR disposeront d'un certain nombre d'outils et services pouvant être utilisés en interne ou mis à la disposition de tous les habitants du monde rural pour améliorer la communication, l'expression et la reconnaissance de ceux-ci. Sans faire preuve de trop de prétention, il nous est même possible d'imaginer que cette expérimentation aboutisse à des progrès significatifs dans la modernisation des systèmes de communication et de formation du pays, allant ainsi au-delà des ambitions assez modestes qu'affiche le projet en 2002.
Réalisation territoriale
L'expérimentation concerne l'ensemble des structures du réseau mouvement rural, et donc les zones rurales de l'ensemble du territoire national. Cependant, l'ensemble des publics touchés par ces structures ne peut participer à ce projet, encore dans une phase expérimentale. Les activités principales (appelées ailleurs les activités « de cœur de projet ») seront mises en œuvre dans des structures sélectionnées pour leur compétences et orientations particulières et jouissant d'une bonne assise territoriale (relations avec les collectivités et avec les autres réseaux associatifs). C'est ainsi que la majorité des postes créés pour ce projet se situeront dans des Unions Régionales ou Fédérations Départementales (et non au siège national). L' « effet réseau » permettra de répercuter tous les acquis du projet auprès de l'ensemble du mouvement (et, donc, d'intégrer progressivement d'autres structures à l'expérimentation ou à ses suites).

dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Conception for training programs, certification ****
Anticipation of technical changes **
Guidance and social services *
Studies and analysis of discrimination features **

Type of innovation Rating
Process-oriented ***
Goal-oriented ****
Context oriented ***

Text available in

Innovation
Les porteurs de ce projet considèrent que sa principale innovation réside justement dans le fait qu'il met l'utilisateur – et tous les utilisateurs – au cœur du dispositif de conception, de mise en œuvre et de suivi d'outils devant participer à la promotion sociale de ces mêmes personnes et de leurs pairs. C'est une nouvelle approche au fonctionnement de la société rurale qui est proposée, basée non seulement sur l'utilisation d'outils de pointe mais aussi sur le développement de nouveaux usages – participatifs et de partage.
Ajoutons, en deuxième lieu, le fait que le projet laisse une très large place à l'expérimentation dans un cycle permanent de :
- étude des besoins
- développement d'outils appropriés
- test des outils et étude des usages
- apparition de nouveaux besoins (ou de besoins plus affinés)
- etc.
qui garantit que des outils de base développés pour le secteur marchand s'adaptent parfaitement aux besoins du public très diversifié des zones rurales.
Par exemple, dans le domaine de l'apprentissage ouvert et de l'accès aux savoirs, il ne servirait à rien de développer un nouveau « catalogue » de formations potentielles qui ne répondraient pas étroitement aux besoins des populations visées. Au contraire, l'objectif du projet est de répondre aux nouveaux besoins suscités par les évolutions sociétales et par l'émergence de nouvelles aspirations de la part de personnes jusqu'ici exclues. Ce processus débutera donc par un recensement des besoins, effectué par la mise en situation d'un échantillon du public concerné afin de susciter une participation pro-active de ces derniers. Des échanges constants entre formateurs et apprenants potentiels, visant à rendre ces derniers acteurs dans la construction de leur « programme de formation » permettront progressivement d'aligner les propositions (techniques et pédagogiques) sur les besoins exprimés. Cette expérimentation permettra au projet de proposer, au bout des trois ans, de nouveaux programmes et de nouvelles méthodes d' « auto-formation » jusqu'ici peu ou pas développées.
Un troisième type d'innovation réside dans le partenariat développé. Le coordonnateur du PDD représente un réseau étendu d'usagers potentiels de services qui, tout en ayant en commun une philosophie et un certain nombre de pratiques, diffèrent énormément dans leurs actions de terrain. D'autres partenaires se caractérisent par une compétence forte dans des domaines techniques, qu'ils appliquent dans des sphères d'intérêt public. Il est rare que ces derniers puissent disposer, pour affiner leurs outils et techniques, d'un tel réseau d'utilisateurs potentiels. Ce « mariage » permettra l'émergence, dans un domaine de l'économie sociale, d'outils dont le degré de sophistication est habituellement réservé au secteur marchand, et surtout d'usages qui correspondent parfaitement aux besoins d'un public rural en quête d'une plus grande possibilité d'implication personnelle dans la vie locale.

dot Top


Budget Action 2

500 000 – 1 000 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  4.7%  5.4% 
Employed  40.9%  49.0% 
Others (without status, social beneficiaries...)  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  1.9%  1.8% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  43.6%  52.7% 
  100.0%
 
Physical Impairment  2.5%  2.2% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  43.1%  52.2% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  45.5%  54.5% 
  100.0% 
 
< 25 year  18.5%  18.1% 
25 - 50 year  9.0%  13.6% 
> 50 year  18.1%  22.7% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination *
Discrimination and inequality in employment **
Disabilities *
Low qualification **
Racial discrimination *
Unemployment **

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Empowerment

Les « bénéficiaires » sont au cœur de ce projet, comme les adhérents des Foyers de base ont toujours été au cœur de l'ensemble des activités du réseau depuis sa création. Il n'est pas inutile de rappeler, à ce sujet, que la FNFR et ses ramifications régionales et départementales sont nées de la volonté des Foyers de terrain de se regrouper dans un mouvement ascendant pendant que d'autres fédérations imposaient la création de structures de terrain depuis un organe central.
Nous évoquons à plusieurs reprises dans ce texte de présentation la notion de souplesse, essentielle pour l'adaptation des structures et des pratiques aux besoins sans cesse changeants du terrain. C'est l'utilisateur qui définira sa façon de participer en fonction des bénéfices qu'il pourra en tirer, mais aussi en fonction de ce qu'il pourra contribuer. La justesse de ce principe est vérifiée depuis de nombreuses années dans les pratiques actuelles des Foyers Ruraux – activités de base, groupes de travail pour « faire avancer les choses » - et ceci à tous les niveaux. Il s'agit maintenant de moderniser les outils en gardant toujours les mêmes principes.
L'organisation des structures au sein de la Confédération Nationale des Foyers Ruraux et la Fédération Nationale de Sport en Milieu Rural fait que les associations et fédérations de terrain ont à la fois une identité commune (et une volonté de participer ensemble à un certain nombre de grands projets) et une grande indépendance dans le choix des activités quotidiennes. Le projet AUPRES se présente comme une opportunité de partage au niveau national à travers des activités diversifiées de terrain. Ce projet a déjà suscité un grand nombre de « demandes de participation » des Unions Régionales, Fédérations Départementales et associations de base, car il est perçu comme une opportunité pour « moderniser » les pratiques tout en répondant aux exigences locales.
Notons par ailleurs que la majorité des emplois créés par ce projet se situeront dans les structures de terrain du mouvement, plaçant ainsi les lieux de décision partout sur le territoire français. Ces personnes ont une prise directe sur les évolutions régionales et locales des activités au sein du mouvement et auront à cœur d'impliquer un maximum d'habitants du monde rural dans les dispositifs décisionnels du projet.

 

 Between national partners

Text available in

Participation active des membres

Si la FNFR est le chef de file de ce projet, les autres partenaires auront un rôle très actif à y jouer, y compris en ce qui concerne les décisions affectant son orientation. En effet, si la « matière première » est constituée des centaines de milliers d'adhérents au mouvement rural et d'autres personnes pouvant s'y impliquer, ce projet ne pourra aboutir que si les partenaires de développement ont une grande capacité d'orienter les choix, de proposer de nouvelles formules, d'expérimenter de nouvelles méthodes. Chaque partenaire de développement aura donc la responsabilité d'au moins une activité et interviendra régulièrement dans d'autres activités pouvant intéresser ses compétences. De plus, les activités « coordination » et « ingénierie du dispositif » comprendront des réunions régulières (au moins 2 par an) des l'ensemble des partenaires, permettant à chacun de suivre l'ensemble et de réagir positivement aux nouveaux acquis de chaque étape.
Le choix des partenaires de développement s'est fait sur la base de leurs compétences professionnelles, mais aussi de leur implication active dans le type de problématique que le projet aura à traiter. Ils partagent avec le partenaire principal une volonté de « faire avancer les choses » en particulier dans le monde rural, ainsi que des valeurs d'humanisme et de solidarité. Le réseau étendu des utilisateurs en zone rurale constitue pour eux une cible de premier choix pour beaucoup de leurs orientations et une fabuleuse opportunité pour tester de nouveaux outils et de nouveaux usages d'intérêt public en situation de terrain. Leur motivation pour faire aboutir cette recherche-action est, de ce fait, importante, garantissant une implication forte dans le projet.
La perspective de coopération avec des organismes développant des activités similaires dans d'autres pays européens, à commencer par l'Espagne / Galice, est particulièrement motivante pour certains membres du PDD.

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français
  • español (castellano)
  • English

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 10.3%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1929 RED RURAL-AUPRES ES ES473

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • One partner involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Confédération Nationale des Foyers Ruraux et associations de développement et d Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Association ALGORA
Centre National de Promotion Rurale
Etablissement d'Enseignement Supérieur Agronomique de Dijon - Centre national d
Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural
Université de Bordeaux 3 -Institut des Sciences de l'Information et de la Commu

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 17-10-2002 dot Top


Confédération Nationale des Foyers Ruraux et associations de développement et d

(FNFR)
1 Rue Sainte Lucie
75015 Paris

Tel:+33145780178
Fax:+33145756894
Email:fnfr@mouvement-rural.org

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Social services
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
DULUCQ n.c. +33145786205 Olivier.Dulucq@mouvement-rural.org Directeur adjoint

Last update: 17-10-2002 dot Top


Association ALGORA

(ALGORA)
Immeuble Evolution 18-26, rue Goubet
75959 PARIS cedex 19

Tel:+33148039000
Fax:+33148039021
Email:philippe.morin@algora.org

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
MORIN n.c. +33148039000 philippe.morin@algora.org Directeur d'algora

Last update: 17-10-2002 dot Top


Centre National de Promotion Rurale

(CNPR)
Marmilhat Rue Aimée Rudel
63370 LEMPDES

Tel:+33473833600
Fax:+33473617866
Email:cnpr@educagri.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Organisation providing support and guidance for disadvantaged groups
Legal status:Public organisation
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
LEBATTEUX n.c. +33473833600 bruno.lebatteux@educagri.fr Directeur

Last update: 17-10-2002 dot Top


Etablissement d'Enseignement Supérieur Agronomique de Dijon - Centre national d

(ENESAD-CNERTA)
ENESAD-CNERTA 26, Bd du Dr Petitjean
21079 DIJON cedex

Tel:+33380772700
Fax:+33380772701
Email:cnerta@educagri.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Public organisation
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
CHEVALDONNE n.c. +33380772730 jean.chevaldonne@educagri.fr Directeur du cnerta

Last update: 17-10-2002 dot Top


Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural

(FNSMR)
1 Rue Sainte Lucie
75015 Paris

Tel:+33145780178
Fax:+33145756894
Email:fnsmr@mouvement-rural.org

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
DELHOMME n.c. +33145780178 philippe.delhomme@mouvement-rural.org Directeur

Last update: 17-10-2002 dot Top


Université de Bordeaux 3 -Institut des Sciences de l'Information et de la Commu

(Université Bordeaux 3 - ISIC - Gr@mmsci)
Laboratoire Gr@mmsci ISIC-IUP, Université Michel Montaigne - Bordeaux 3 Domaine
33607 PESSAC cedex

Tel:+33557124710
Fax:+33557125412
Email:frederic.dutheil@montaigne.u-bordeaux.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Public organisation
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
PAQUELIN n.c. +33557124624 didier.paquelin@montaigne.u-bordeaux.fr Maitre de conference, responsable du laboratoire gr@mmsci

Last update: 17-10-2002 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

AUPRES ANIMER L'UNIVERSITE PERMANENTE RURALE DES ECHANGES ET DES SAVOIRS


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics