IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 EGALITE DES CHANCES ET DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LE NORD DU TARN ascii version

France

 
DP Managing organisation : Association du Ségala du Tarn
Other national partners : Association Grésigne-Aveyron-Viaur
CENTRE SOCIAL du PUY ST GEORGES
Centre d'Information et de Documentation des Femmes et des Familles du Tarn
FORMATION EN SEGALA
Syndicat Intercommunal de la Découverte
EQUAL theme :Equal opportunities - Reconciling family and professional life 
Type of DP :Geographical - Other 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-MDP-2001-10500 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :16-05-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Comme en témoigne une étude réalisée pour le compte du Ministère de l'emploi et de la solidarité, les salariés pauvres font désormais partie du paysage social français. Selon ses auteurs, 15,1 % de ces salariés, soit 2,8 millions de personnes, peuvent être considérés comme des salariés pauvres, car percevant un bas ou un très bas salaire.
Qui sont ces salariés si mal rémunérés ? Essentiellement des jeunes entre 16 et 30 ans, puisqu'ils représentent 30,4 % des salariés concernés (pour 20,4 % de la population active) et des femmes, soit 78,8 %, alors que moins d'un actif sur deux est une femme.

Les bas et très bas salaires ne correspondent pas à une situation de transition . Ainsi, la probabilité de percevoir, sans discontinuer, un très bas salaire a progressé de 55 % en dix ans .
Les salariés pauvres se concentrent prioritairement dans des secteurs d'activité qui ont largement recours au temps partiel et aux horaires variables.
Le développement du travail flexible est tout autant spectaculaire. La semaine de travail flexible va souvent de pair avec des horaires journaliers également flexibles. En même temps que la durée hebdomadaire de travail devient plus souple, elle se répartit également sur un plus grand nombre de jours dans la semaine. Comme le temps partiel, le travail flexible est en croissance exponentielle, en particulier depuis l'instauration des 35 heures avec, dans de nombreux secteurs, l'annualisation du temps de travail.

Cette précarité des situations de travail et des revenus, cette flexibilité introduite constamment dans la gestion de l'emploi (avec la multiplication des CDD et le recours aux emplois saisonniers) expliquent que les secteurs d'activité où se concentrent ces salariés pauvres soient aussi ceux qui créent le plus d'emplois et où le taux de rotation de la main d'oeuvre est le plus élevé : 42 % en moyenne dans les services, avec des pointes jusqu'à 82 % dans les services aux particuliers. Alors qu'il n'est que de 33 % pour l'ensemble des entreprises et seulement 20 % dans l'industrie, tous secteurs confondus. Un taux de rotation qui atteint son plancher, avec seulement 10 %, dans le secteur de l'énergie qui était hier le secteur dominant de l'ancien bassin minier du Carmausin.

Ainsi se trouve posée la nouvelle équation que devront résoudre, d'ici peu, le Carmausin et l'ensemble des territoires dont les projets de développement économique s'inscrivent, peu ou prou, dans la dynamique que celui-ci est entrain de développer : le Ségala, mais aussi le Cordais et le Causse nord-ouest du Tarn.

Sur le territoire considéré, pour une population totale de 35166 habitants (RGP 1999), la population active représente 12941 personnes avec un taux de chômage de 11.6 % (1319 demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE en juin 2001).
61 % des demandeurs d'emploi sont des femmes . 41 % d'entre elles ont plus d'un an de chômage (36 % des hommes).
Elles sont en général plus qualifiées que les hommes : 43 % d'entre elles pourraient prétendre, d'après leur niveau de diplôme ou leur expérience professionnelle, à un emploi qualifié (contre seulement 31 % des hommes).
Malgré cela, les observations collectées auprès des personnes en contact avec ces demandeuses laissent à penser que les femmes recherchent souvent un emploi, sans rapport avec leur qualification ou leur niveau de diplôme.

Ancien bassin minier, le Carmausin était riche d'une culture ouvrière et syndicale qui avait poussé vers le haut les rémunérations, la stabilité de l'emploi, la protection sociale et les avantages sociaux des salariés.
Une véritable révolution culturelle va donc être nécessaire pour préparer ces territoires et leurs habitants à de nouveaux secteurs d'activité :les services aux particuliers ;les services aux entreprises ; le tourisme et l'hôtellerie ; les spectacles et les loisirs ; l'éducation la santé et l'action sociale ; l'industrie agroalimentaire ; le commerce et la grande distribution - où les emplois sont, en majorité, mal rémunérés, précaires, à temps partiel et particulièrement flexibles.

Ces territoires sont confrontés aujourd'hui à un double risque :
- Celui d'un développement des situations de précarité chez les actifs occupés, en particulier chez les femmes et, plus particulièrement encore, chez celles qui sont chargées de famille.
- Celui, aussi, de voir les emplois développés sur ces territoires échapper à leurs habitants, faute de pouvoir accepter des conditions d'emploi incompatibles avec les contraintes de leur vie familiale et sociale, du fait de la faiblesse des infrastructures sociales et, souvent, de leur inadaptation (horaires et jours d'ouverture) aux nouvelles formes d'organisation du travail.

Des éléments objectifs confirment ces hypothèses :

- Quatre cents dossiers de surendettement traités dans le département en 1997, dont une grande majorité d'actifs occupés
- Des flux de main d'oeuvre très importants puisque, sur une année, le nombre d'inscriptions ou de réinscription à l'Agence locale pour l'emploi de Carmaux, est égal à celui des sorties (radiations, accès à l'emploi ou à une formation, etc.)
- L'ouverture successive, sur le Carmausin, de deux antennes d'entreprises de travail temporaire, dont celle d'une entreprise de travail temporaire d'insertion.
- Une progression importante (+ 60 %) du nombre d'emplois occasionnels (CDD, intérim, saisonniers).

- Une progression comparable du nombre de personnes (dont 80 % de femmes) comptabilisées par l'ALE de Carmaux en DEFM 2, c'est à dire les personnes à la recherche d'un emploi à temps partiel ou qui sont comptabilisées comme tel parce qu'elles occupaient un emploi à temps partiel.

dot Top


Objective

Text available in

Notre hypothèse est que l'égalité des chances est un facteur du développement local et que, à l'inverse, la dégradation des conditions de vie est l'un des moteurs de la récession économique et démographique.

1. Le faible taux d'accès à l'emploi des femmes et le développement des situations d'exclusion et de pauvreté, ont la même origine : la précarité des emplois et le faible niveau des rémunérations auxquels de nombreux salariés peuvent aujourd'hui prétendre sur le territoire, du fait de la " tertiairisation " de son économie.

2. La dégradation de la qualité de vie observée sur le territoire, du fait de la baisse des revenus et du développement des contradictions entre les contraintes de la vie professionnelle et celles de la vie familiale, se reporte en priorité sur les femmes.

3. L'impact de cette dégradation de la qualité de vie est renforcé par l'absence d'avantages et d'équipements sociaux issus des entreprises, la très grande majorité de celles-ci n'ayant pas de comité d'entreprise, faute d'avoir atteint les seuils exigés par la loi.

4. L'absence ou l'inadaptation de certains équipements sociaux (crèches, haltes-garderies, etc.) réduisent l'efficacité des politiques sociales et la portée des politiques de développement économique mises en œuvre sur le territoire : de nombreuses femmes renoncent à travailler faute de pouvoir concilier les contraintes de la vie professionnelle et celles de la vie familiale.

Les acteurs du PDD parient sur le fait que l'amélioration de la qualité de vie dans la sphère privée des femmes, aura une incidence mesurable et quantifiable pour les entreprises et, au-delà, pour l'ensemble de l'économie locale.

Notre approche repose sur quelques postulats :

La productivité au travail d'un salarié est d'autant plus élevée que l'équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle est préservé. L'employeur est donc directement intéressé au bien-être de ses salariés, ce qui implique qu'il s'associe aux efforts entrepris. Mais il n'est pas seul décideur en la matière. Les collectivités locales ont un rôle prépondérant à jouer dans des domaines qui relèvent de leurs compétences.

Le coût de recrutement d'un salarié est directement proportionnel à son espérance de vie au sein de l'entreprise. Faute de pouvoir recruter tout son personnel en CDI et à plein temps, l'employeur doit développer des outils de fidélisation des salariés à temps partiel ou en CDD. Pour réduire la fuite des actifs vers le pôle urbain et contenir la multiplication des situations de pauvreté associées à l'emploi, les collectivités doivent inciter les employeurs à développer une politique sociale en direction de leurs salariés.

Sur un territoire où, du fait de l'évolution de l'économie locale, les revenus du travail baissent d'année en année, les collectivités locales doivent développer des outils et des équipements sociaux permettant d'amortir les effets de cette baisse des revenus et d'améliorer la qualité de la vie de celles et de ceux qui en sont victimes.

Une amélioration qui passe donc par la capacité du territoire à se mobiliser pour apporter des réponses pratiques aux problèmes induits par la recherche d'emploi et/ou l'accès (temporaire ou durable) à certains types d'emplois.
Notre objectif est d'expérimenter simultanément sur le territoire, un ensemble de prestations accessibles aux personnes isolées, aux exclus, aux demandeurs d'emploi, aux salariés pauvres et aux salariés précaires, de sorte que l'inquiétude et les difficultés générées par la recherche et l'accès éventuel à un emploi (ou une formation), puissent être résorbées dans le cadre d'actions collectives et d'un accompagnement individualisé.

Ce qui concerne en particulier :

-La gestion du temps, avec une étude permettant de préciser les nouveaux besoins des populations en matière d'accessibilité aux services (publics ou privés) et aux commerces.

-La vie sociale, avec une réflexion des responsables d'activités porteuses de lien social (sports, culture, loisirs), pour prendre en compte les attentes des personnes qui travaillent.

-L'accueil des enfants, avec le développement de nouveaux espaces ou de modes de garde, l'adaptation des jours et des horaires des équipements de la petite enfance et des enfants (crèches, haltes garderies, centres de loisirs, etc.), avec une plus grande accessibilité de ces services pour les enfants dont l'un des parents accède à un emploi ou une formation.

-L'accès à la formation professionnelle avec l'expérimentation d'un dispositif permettant aux salariés en CDD d'accéder plus facilement aux congés individuels de formation.

-Le développement de modes de rémunérations indirectes, avec la mise en œuvre d'une complémentaire santé pour les salariés saisonniers, en CDD ou en intérim, etc



Compte tenu des réticences culturelles observées sur l'ensemble de ces questions, ce projet d'intervention sur le cadre de vie repose, en préalable, sur une démarche de sensibilisation des acteurs et des décideurs locaux sur les thèmes de :

-l'égalité des chances
-la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale
-la gestion du temps

Cette démarche de sensibilisation des acteurs sera accompagnée d'une démarche de mobilisation des demandeurs d'emploi, des exclus, des salariés pauvres et des travailleurs précaires, au premier rang desquels se trouvent les femmes.




dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Anticipation of technical changes *
Guidance and social services **
Studies and analysis of discrimination features ***

Type of innovation Rating
Process-oriented **
Goal-oriented **
Context oriented ***

Text available in

Ce projet vise à ancrer la sphère de l'économie sociale et solidaire dans une réflexion générale sur le territoire et son développement durable. Le développement local ne soit pas seulement être créateur d'emplois, mais s'intéresse aussi à la nature de ces emplois et à la qualité de vie qu'ils génèrent dans leur environnement.
Le partenariat de développement rural-urbain constitué autour de ce projet est en lui-même particulièrement novateur. Il participe également de ce fait à l'élaboration du Projet de PAYS qui est en train de se mettre en place à l'échelle du Nord du Tarn et s'articule avec le projet LEADER +, conçu sur le même territoire qui vise à constituer un réseau de services pour rendre le territoire plus attractif. (voir annexe )
Pour le PDD du Nord Tarn, il s'agit de s'inscrire dans plusieurs registres d'innovation distincts mais complémentaires:
1./ les aspects méthodologiques
· méthodologie préparatoire et conception de modes d'intervention nouveaux
· complémentarité / cohérence du programme d'actions
· nouveaux partenariats : entre les acteurs locaux et les nouveaux acteurs spécifiques (CIDFF 81), et avec les bénéficiares finaux (empowerment)
2/ par rapport au public:
· l'intérêt porté spécifiquement aux femmes
· une meilleure prise en compte des problèmes féminins, notamment pour les collectivités locales
· une prise en compte globale de la problématique
· une intervention sur l'environnement de l'emploi
· penser la qualité de la vie, vivre au Pays

dot Top


Budget Action 2

500 000 – 1 000 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  10.3%  37.2% 
Employed  9.8%  23.4% 
Others (without status, social beneficiaries...)  10.0%  9.3% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  1.5%  3.2% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  28.5%  66.8% 
  100.0%
 
Physical Impairment  0.6%  2.8% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  29.3%  67.3% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.6% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  30.1%  69.3% 
  100.0% 
 
< 25 year  4.9%  11.2% 
25 - 50 year  20.8%  48.5% 
> 50 year  4.4%  10.2% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination ***
Discrimination and inequality in employment ***
Low qualification ***
Unemployment ***

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :

Les différentes missions liées au pilotage du projet et à la gestion du PDD seront réparties sur l'ensemble des partenaires du projet ; et ce, dans un souci de participation active de chaque opérateur, en fonction de l'expérience, des moyens humains et matériels et du domaine de compétences de chacun.

Chaque activité sera animée et coordonnée par un pilote désigné en accord avec l'ensemble des partenaires, étant entendu que dans chaque activité interviennent plusieurs membres du PDD.

· La coordination générale et le pilotage du projet dans son ensemble, seront assurés par l'Association de Pays du Ségala. L'organisation des comités de pilotage, technique et d'orientation seront sous sa responsabilité.

· La gestion administrative et financière sera prise en charge par l'Association de Pays GREAVI.

· Le système d'information sera sous la responsabilité du Centre Social du Puy St Georges, qui devra veiller à la circulation de l'information entre les membres du PDD, aussi bien au niveau décisionnel que technique.






Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :

Nous envisageons d'utiliser tous les supports et les dispositifs de communication existants sur le territoire pour informer et mobiliser les bénéficiaires finaux du projet : journal du pays, radios locales , site internet, etc ...

La mise en œuvre de l'Empowerment présentera pour le PDD Nord Tarn, deux volets distincts :
1. / Interne
Il s'agira d'apprécier les modifications d'attitudes et de comportements des acteurs principaux - les membres du PDD (adminstrateurs, élus politiques et techniciens) - afin que des changements structurels significatifs soient engagés.
Cet Empowerment interne se réalisera en coopération avec le PDD Félicie de Midi Pyrénées qui a été agréé sur la même mesure sur la base d'échanges et d'analyse réciproques.
2. / Externe
La volonté des partenaires est d'associer les bénéficiaires ultimes dans chaque activité( femmes, demandeurs d'emploi, salariées et employeurs) afin de travailler de façon privilégiée sur les façons de modifier les représentations, les comportements et les modes de fonctionnement.
Ces trois groupes ont été intégrés directement dans le programme d'actions :
· Activité 1 = groupe de débats et de réflexion plus groupe mobilisation (femmes du territoire)
· Activité 2 = groupes d'études et de proposition salariés / employeurs
· Activité 3 = études du temps et mode de vie ( élus et élues, gestionnaires de service, habitants...)

Deux autres commissions associeront des bénéficiaires à la réflexion et au suivi du projet :
· l' évaluation continue et finale du programme
· la communication / plan média / animation territoire.

 

 Between national partners

Text available in

Les différentes missions liées au pilotage du projet et à la gestion du PDD seront réparties sur l'ensemble des partenaires du projet ; et ce, dans un souci de participation active de chaque opérateur, en fonction de l'expérience, des moyens humains et matériels et du domaine de compétences de chacun.

Chaque activité sera animée et coordonnée par un pilote désigné en accord avec l'ensemble des partenaires, étant entendu que dans chaque activité interviennent plusieurs membres du PDD.

· La coordination générale et le pilotage du projet dans son ensemble, seront assurés par l'Association de Pays du Ségala. L'organisation des comités de pilotage, technique et d'orientation seront sous sa responsabilité.

· La gestion administrative et financière sera prise en charge par l'Association de Pays GREAVI.

· Le système d'information sera sous la responsabilité du Centre Social du Puy St Georges, qui devra veiller à la circulation de l'information entre les membres du PDD, aussi bien au niveau décisionnel que technique.




dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 26.5%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1949 Balance ES ES447
NL 2001/EQG/0009

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Association du Ségala du Tarn Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Association Grésigne-Aveyron-Viaur
CENTRE SOCIAL du PUY ST GEORGES
Centre d'Information et de Documentation des Femmes et des Familles du Tarn
FORMATION EN SEGALA
Syndicat Intercommunal de la Découverte

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association du Ségala du Tarn

(A.S.T.)
2, rue du Moulin
81400 CARMAUX

Tel:+33563368701
Fax:+33563362010
Email:association@segaladutarn.com

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
BRUHAT Christian +33563368701 cbruhat@segaladutarn.com Coordonnateur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association Grésigne-Aveyron-Viaur

(GREAVI)
Maison de la communication
81170 LES CABANNES

Tel:+33563561144
Fax:+33563560472
Email:GREAVI@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
HUAU Philippe +33563561144 GREAVI@wanadoo.fr Animateur

Last update: 09-03-2007 dot Top


CENTRE SOCIAL du PUY ST GEORGES

(Centre Social)
Chemin de Musac
81350 VALDERIES

Tel:+33563565588
Fax:+33563564970
Email:puy.st.georges@caramail.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
GALLIEN Sylvie +33563565588 puy-st-georges@caramail.com Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top


Centre d'Information et de Documentation des Femmes et des Familles du Tarn

(CIDFF81)
2, avenue du Colonel Teyssier
81000 ALBI

Tel:+33563470134
Fax:+33569470834
Email:CIDFF.TARN@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
ANDRIEU-RUP Christine +33563470134 CIDFF.TARN@wandoo.fr Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top


FORMATION EN SEGALA

(FORMATION EN SEGALA)
CHEMIN DE MUSAC
81350 VALDERIES

Tel:+33563565588
Fax:+33563564970
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
THORRIGNAC Marie-Line +33563565588 Responsable de formation

Last update: 09-03-2007 dot Top


Syndicat Intercommunal de la Découverte

(SID)
la Pigasse bp 2
81400 CARMAUX

Tel:+33563802370
Fax:+33563802371
Email:sid.decouverte@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Public authority (national, regional, local)
Legal status:Public organisation
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
RACINE Bertrand +33563361440 plie@capdecouverte.com Chef de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

EGALITE DES CHANCES ET DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LE NORD DU TARN


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics