IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 FAMME : FACILITER ACCES ET MAINTIEN DES FEMMES AUX METIERS PORTEURS D'EMPLOIS ascii version

France

 
DP Managing organisation : Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional de Haute-Normandie
Other national partners : Délégation Académique à la Formation Continue
Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie
Les Francas 27
Maison des Actions Sociales et Culturelles
EQUAL theme :Equal opportunities - Reconciling family and professional life 
Type of DP :Geographical - Other 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-HNR-2001-10647 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :24-10-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Les porteurs du projet ont fait le choix d'envisager la conciliation des temps de vie pour faciliter l'insertion professionnelle de femmes dans des secteurs professionnels porteurs d'emplois en Haute-Normandie.
En effet, on recense dans la région des secteurs d'activité et des territoires dans lesquels les offres d'emploi ne sont pas satisfaites. Remarquons que les effectifs de ces secteurs sont actuellement à très forte dominante masculine (92 % bâtiment, 90 % métiers de bouche, 82 % en industrie chimique, 80 % en transport). Les pénuries de personnels qualifiés et intéressés par les métiers de ces secteurs les fragilisent, de grandes difficultés étant rencontrées pour pourvoir au remplacement des salariés sortants et grèvent leur développement ainsi que celui d'autres secteurs (transport-logistique). Par ailleurs, la dynamique économique de certains territoires (le Havre avec Port 2000, pôle agro-alimentaire de la Communauté de Commune d'Albâtre) offrent des potentialités d'emplois qualifiés, qui dépassent les compétences existantes dans leur territoire.

En parallèle, et bien que la situation générale du chômage se soit très nettement améliorée dans la région entre 1999 et 2001, on constate une augmentation significative des femmes dans la population de demandeurs d'emploi (50 % en moyenne régionale en décembre 1999, 52 % en décembre 2001 - source DRTE FP HN). Ces données montrent que les femmes ont moins bénéficié que les hommes de l'embellie des créations d'emploi de 2000 et 2001. Ainsi on constate toujours un écart de près de 4 % entre le taux de chômage des hommes et celui des femmes. La situation est encore plus manifeste dans les zones d'emploi à dominante rurale (Fécamp, Lillebonne, Pays de Bray, Vallée de la Bresle, Pont Audemer, Bernay, …) où les femmes représentent plus de 55 % des demandeurs d'emploi.

Cette situation paradoxale où de nombreux emplois restent vacants alors que la proportion des femmes au chômage s'accroît, interroge les partenaires.

Plusieurs raisons sont avancées :
§ Les activités " domestiques " et éducatives dans les couples et les familles sont encore souvent sous la responsabilité organisationnelle et opérationnelle des femmes (74 % des temps " domestiques " sont assumés par les femmes - enquête Emploi du temps des Français, INSEE 1999). La gestion de la vie quotidienne qui articule charges éducatives, domestiques, professionnelles et loisirs, est une source de tensions pour les femmes.
Les dispositifs d'accueil des enfants conditionnent l'accès des femmes au marché du travail. Dans une société où plus de 80 % des 25-39 ans, parents de deux enfants, sont actifs (recensement 1999), la question de la prise en charge des jeunes se pose à tout âge : pour les moins de 3 ans, pour les enfants scolarisés avant et après les horaires de classe, les vacances scolaires, les jours non travaillés, pour les adolescents … Or la région Haute-Normandie est l'une des moins équipées en la matière (36 places en structure de gardes collectives pour 1.000 enfants de moins de 3 ans, contre 64 en moyenne nationale). A cela s'ajoute un déséquilibre territorial entre villes et campagnes. Par ailleurs, la désynchronie des temps, impulsée par les organisations de travail des entreprises (travail posté, flux tendus, …) complexifie la prise en charge des enfants et notamment l'offre de services adaptés aux horaires de travail des 2 parents. Dans la mesure où, les dispositifs d'accueil des enfants conditionnent l'accès des femmes au marché du travail, il paraît incontournable de prendre cette dimension en compte.
§ On constate un habitat de plus en plus disséminé dans les territoires péri-urbains qui induisent des déplacements dus à l'éloignement de la ville-centre. En Haute-Normandie, 55 % des ménages ne disposent que d'une seule voiture et 20 % aucune (recensement 99). Par tradition, quand elle est unique, la voiture est le plus souvent utilisée par le mari. D'autre part, l'organisation actuelle des transports en commun s'attache plus à répondre aux besoins des jeunes scolarisés qu'aux personnes qui travaillent, les horaires des lignes régulières sont donc peu adaptés à des migrations quotidiennes pour des activités professionnelles ou de formation. Les femmes sont donc pénalisées dans leur recherche de formation et d'emploi (nombreuses d'entre elles cherchent dans la proximité du domicile faute de moyens de transport).
§ Le marché du travail démontre la vivacité de la division sexuée des activités professionnelles, fondée sur la division des rôles sociaux attribués traditionnellement aux femmes et aux hommes (les femmes sont dans des métiers à fort contenu relationnel et/ou s'exerçant à " l'intérieur ", les hommes dans des métiers techniques et/ou s'exerçant à " l'extérieur "). Non seulement, cette ségrégation sexuée du travail obère la liberté des femmes et des hommes à véritablement choisir leur métier, mais elle grève aussi les capacités des secteurs d'activité à s'adapter aux évolutions, notamment démographiques.

Il faut noter que les principaux facteurs explicatifs ressortis par les partenaires s'enracinent dans les représentations des rôles sexués aussi bien dans la sphère familiale que dans la sphère économique. Ainsi, pour faire évoluer la situation (diminuer le chômage des femmes et pourvoir les emplois vacants de l'économie régionale) il faut agir sur les représentations aussi bien des femmes que des hommes. La tâche est vaste…
Dans le projet F.A.M.M.E., les partenaires ont choisi de se centrer sur des actions dont l'objectif commun est de contribuer à la transformation des représentations des rôles sexués essentiellement en direction de 3 publics-cibles : des femmes à la recherche d'un emploi, des professionnels de l'insertion et de l'emploi et des responsables d'entreprise de secteurs offrant actuellement des postes.

dot Top


Objective

Text available in

Dans le contexte économique favorable de la région Haute Normandie, le projet veut éclairer la question de l'articulation des temps de vie, dans les secteurs et territoires en recherche de salariés qualifiés, dans l'objectif de :
Þ lever des barrières à l'emploi des femmes (manque de mobilité, défaut de formation et qualification, problème de garde d'enfants, métiers et secteurs à dominante masculine) en contribuant à modifier les représentations des rôles sociaux sexués
Þ montrer que la participation des femmes au développement économique est dépendante des services collectifs qui prennent en compte l'ensemble de leurs contraintes d'articulation des temps de vie.

Pour ce faire, les partenaires ont choisi de centrer leurs activités autour de 3 thématiques principales :
Þ 1 : Faciliter l'accès aux lieux de formation
Þ 2 : Agir sur l'articulation des différents temps de vie
Þ 3 : Agir sur les représentations des entreprises et sur les freins à l'embauche.

Au sein de chacune de ces thématiques, différentes solutions à expérimenter sont prévues sur les 3 années de la programmation , certaines seront menées par un ou plusieurs membres du PDD actuel, d'autres demanderont la participation de prestataires extérieurs ou d'une ouverture à de nouveaux membres.
Les conditions concrètes nécessaires aux expérimentations de ces solutions font l'objet d'une enquête préalable explorant les perceptions et les réalités des publics-cibles (femmes, professionnels de l'insertion et la formation, entreprises) sur les 3 thématiques du projet.

Þ 1 : Faciliter l'accès aux lieux de formation
Il s'agira dans cet axe de travail d'apporter des solutions aux difficultés de déplacement et de mobilité des femmes qui constituent des freins à leur participation à des formations, en particulier en milieu périurbain et rural.
A partir des informations recueillies lors de l'enquête sur les freins liés à la distance des lieux de formation, les partenaires conduiront des expérimentations en choisissant ensemble :
Þ Les lieux des expérimentations à conduire : les partenaires fixent actuellement leur regard sur deux zones en particulier : la zone d'emploi élargie du Havre (dans la perspective des emplois liés à Port 2000) et autour de la communauté de communes d'Albâtre (dans la perspective des emplois dans le pôle agro-alimentaire).
Þ Les types d'expérimentations : organisation de moyens de transport adaptés (co-voiturage, petits transports collectifs, ramassages d'entreprise) et/ou de modalités d'organisation et de diffusion des formations (formations à distance, petits centres locaux de formation).
Il est retenu d'associer étroitement les collectivités territoriales aux expérimentations pour évaluer la pertinence de leur reconduite dans d'autres zones d'emploi.

Le public bénéficiaire des expérimentations sont des femmes (en recherche d'emploi et/ou de formation, en formation, en contrat d'insertion, en contrats de qualification jeunes et adultes).

Þ 2 : Agir sur l'articulation des différents temps de vie
Il s'agira dans cet axe d'explorer des modalités concrètes d'intégration de la dimension temps de vie dans les projets territoriaux et d'entreprise à l'heure de la réduction du temps de travail. A partir des informations recueillies lors de l'enquête sur la gestion des temps des femmes, l'articulation vie professionnelle/vie non-professionnelle et la gestion des tâches familiales, domestiques, les partenaires conduiront des expérimentations en choisissant ensemble :
Þ Les actions concrètes pour aider les collectivités locales (communes et communautés de communes) à intégrer dans les dispositifs publics à leur charge la dimension des temps de vie, notamment dans le domaine des systèmes de gardes d'enfants
Þ Les lieux des expérimentations à conduire : sans être limitatif, des contacts sont déjà prévues avec la Communauté de Communes d'Albâtre et avec la commune de Val de Reuil.
Le public bénéficiaire des expérimentations sont des femmes et des hommes avec ou sans emploi, entreprises, collectivités territoriales, professionnels des services de proximité.


Þ 3 : Agir sur les représentations des entreprises et sur les freins à l'embauche.
Parler d'inégalités entre les hommes et les femmes et aborder des aspects de discrimination, en l'occurrence l'absence de femmes dans certains secteurs et métiers, c'est faire face à des préjugés et des résistances culturelles fortes, il s'agit donc de les identifier au mieux pour repérer les leviers opportun à utiliser.
Dans une première phase, l'enquête permettra de recenser les potentialités réalistes de postes ouverts aux femmes dans les secteurs porteurs d'emploi et les freins à lever autant du côté des entreprises et que des femmes. Au regard de ces résultats, les partenaires conduiront des expérimentations en choisissant ensemble :
Þ Les qualifications répondant à des besoins présentant des opportunités pour les femmes. L'action 1 a permis d'opérer des rapprochements avec deux secteurs professionnels qui manifestent un grand intérêt au projet FAMME :
+ le secteur du Transport et de la Logistique avec la participation d'UNOSTRA
+ le secteur des métiers de bouche avec le syndicat de la boulangerie et l'I.N.B.P.
D'autres opportunités de collaborations pourront émerger au cours de réalisation de l'action 2.
Þ Les actions concrètes pour accompagner les femmes à intégrer des emplois dans ces secteurs professionnels : élargissement des choix professionnels, accompagnement dans le parcours de formation, tutorat renforcé en marrainage du parcours d'intégration.
Des actions de sensibilisation seront menées auprès des professionnels pour faciliter l'intégration des femmes dans des métiers dits " non traditionnels " : responsables d'entreprise, formateurs, conseillers emploi et formation

dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Employment aids (+ for self-employment) ***
Integrated measures (pathway to integration) ***
Anticipation of technical changes ***
Studies and analysis of discrimination features ***

Type of innovation Rating
Process-oriented **
Goal-oriented ***
Context oriented **

Text available in

Aborder l'insertion professionnelle des femmes par l'angle de l'articulation des temps de vie est une entrée nouvelle dans notre région.
Cette question est évoquée comme une condition à l'accès durable des femmes sur le marché du travail, mais à notre connaissance, aucune expérimentation n'a été conduite dans ce sens à ce jour.
Les femmes ont pris une part importante dans la production de la valeur ajoutée régionale (46 % des actifs sont des femmes en 99) et dans les revenus des ménages (près de 35 %), mais dans les familles, tout reste comme si les femmes devaient, comme en des temps reculés, " s'occuper " de la maison, du ménage, des enfants et des courses, et ceci sans reconnaissance. Le taux d'activité des femmes évolue alors que le reste semble figé, comme coulé dans le béton de la tradition d'où un faible partage des tâches domestiques.
L'asymétrie de cette situation renvoie aux seules femmes le soin " d'articuler " leurs temps de vie et de " concilier " les contraintes de leur rôle hérité de la tradition avec des contraintes professionnelles.
Même si certaines collectivités s'impliquent dans la mise en place d'équipements et/ou d'organisations propres à prendre en compte cette double contrainte qui pèse sur les femmes. Mais cette dimension n'est pas encore inscrite dans les réflexions des décideurs publics comme une variable de dynamisation de l'activité économique : elle appartient toujours au " volet social " de la gestion des collectivités.

L'innovation du projet est de se donner les moyens de démontrer que le traitement des contraintes de mobilité et de responsabilités familiales assumées par les femmes leur permet de devenir des actrices économiques à part entière et de contribuer au développement régional.

Autre innovation, découlant de la précédente : la diversité des domaines d'activité des partenaires. Ainsi ce projet concernant l'articulation des temps de vie pour faciliter l'insertion des femmes fait travailler ensemble des acteurs régionaux que le cloisonnement traditionnel des activités dites " économiques " et des activités dites " sociales " n'appelaient pas à se rencontrer.

Enfin, autre caractère innovant du projet est de s'appuyer, pour cette démonstration, sur des secteurs d'activité où les femmes sont peu présentes, sans guère d'autre raison que le poids de la tradition et des représentations des rôles sociaux impartis aux femmes et aux hommes. Profitant de l'opportunité des difficultés d'emploi de ces secteurs et des interrogations que cette situation provoque auprès de leurs responsables, le projet FAMME vise à conduire avec eux une réflexion globale sur les conditions de la mise en œuvre de l'égalité professionnelle, contenue dans la loi de 1983, réactivée en 2001.

Ces réflexions, observations, conseils, mises en garde seront consignés dans un guide diffusé régionalement pour que d'autres secteurs d'activité s'inspirent de ces expériences et développent des politiques d'égalité professionnelle.

dot Top


Budget Action 2

2 000 000 – 5 000 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  0.0%  25.0% 
Employed  0.0%  75.0% 
Others (without status, social beneficiaries...)  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  0.0%  0.0% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  0.0%  100.0% 
  100.0%
 
Physical Impairment  0.0%  5.0% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  0.0%  95.0% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  0.0%  100.0% 
  100.0% 
 
< 25 year  0.0%  15.0% 
25 - 50 year  0.0%  70.0% 
> 50 year  0.0%  15.0% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination ****
Discrimination and inequality in employment **
Low qualification ***
Unemployment ***

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :

Chaque membre du PDD sera membre de droit du comité de pilotage et pourra apporter sa voix aux décisions concernant la mise en œuvre du projet. Chaque comité de pilotage, animé par l'Opcareg, sera présidé par un des membres du PDD, selon une présidence tournante.
Durant toute la mise en oeuvre du projet, des comités thématiques seront créer afin d'apporter un regard " expert " sur certaine problématique ou garantir la bonne adéquation du projet aux objectifs de départ, animé soit par des membres du PDD soit par des structures identifiées comme " ressource " extérieure de part leurs compétences.
+ le comité " égalité des chances " animé par le CIDF
+ le comité " évaluation " animé par la DAFCO
+le comité transnational qui appuiera l'Opcareg dans l'organisation du partenariat transnational.

Ces comités seront présidés et animés par un des membres partenaires du PDD qui rendra compte au comité de pilotage des réflexions et des recentrages nécessaires.

La coordination sera à la charge de l'Opcareg qui mettra à la disposition du PDD une personne responsable de l'organisation des réunions des comités de pilotage et d'orientation, du suivi du projet et de la bonne circulation

Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :

Sur le plan de l'information, condition première de l'implication, le PDD a prévu plusieurs dispositifs :
+ Une plaquette d'information sur l'ensemble du dispositif (une première maquette existe déjà) qui pourra être déclinée par type d'activité en fonction de leur déroulement
+ Des réunions d'information avec des bénéficiaires potentiels et les professionnels impliqués préalables aux actions pour affiner leur déroulement, leurs modalités, leurs dispositifs d'évaluation
+ Dans le cadre du PCT la mise en œuvre d'un site internet. Plusieurs modules du site seront préférentiellement en direction des bénéficiaires : descriptif des actions entreprises, compte-rendu en ligne des réunions des différents groupes qui fonctionneront dans le cadre de FAMME, messagerie électronique pour communiquer avec la coordination du projet et chacun des partenaires.
+ Toujours dans le cadre du PCT, l'organisation d'un séminaire de diffusion à Rouen fin 2003. Il a pour objet de présenter les actions entreprises et d'évaluer les conditions nécessaires à mettre en œuvre en région pour favoriser l'égalité professionnelle dans les entreprises. Toutes les familles de bénéficiaires seront impliquées sous forme de témoignages et en tant que producteur à la réflexion commune.
+ Le dernier séminaire du PCT se déroulera en Espagne fin 2004, les membres du PDD seront accompagnés de bénéficiaires pour préparer ensemble le guide des bonnes pratiques en matière d'égalité professionnelle.

Par ailleurs, les membres du PDD ont prévu des actions pour co-construire avec les bénéficiaires les moyens concrets de leur participation :
+ Dans l'activité 1, les membres du PDD s'engagent sur une méthode participat

 

 Between national partners

Text available in

Chaque membre du PDD sera membre de droit du comité de pilotage et pourra apporter sa voix aux décisions concernant la mise en œuvre du projet. Chaque comité de pilotage, animé par l'Opcareg, sera présidé par un des membres du PDD, selon une présidence tournante.
Durant toute la mise en oeuvre du projet, des comités thématiques seront créer afin d'apporter un regard " expert " sur certaine problématique ou garantir la bonne adéquation du projet aux objectifs de départ, animé soit par des membres du PDD soit par des structures identifiées comme " ressource " extérieure de part leurs compétences.
+ le comité " égalité des chances " animé par le CIDF
+ le comité " évaluation " animé par la DAFCO
+le comité transnational qui appuiera l'Opcareg dans l'organisation du partenariat transnational.

Ces comités seront présidés et animés par un des membres partenaires du PDD qui rendra compte au comité de pilotage des réflexions et des recentrages nécessaires.

La coordination sera à la charge de l'Opcareg qui mettra à la disposition du PDD une personne responsable de l'organisation des réunions des comités de pilotage et d'orientation, du suivi du projet et de la bonne circulation

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 4.8%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1488 IGUAL-FAMME ES ES284

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional de Haute-Normandie Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Délégation Académique à la Formation Continue
Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie
Les Francas 27
Maison des Actions Sociales et Culturelles

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional de Haute-Normandie

(OPCAREG HAUTE - NORMANDIE)
3, rue Pierre Gilles de Gennes - La Vatine
76130 Mont Saint Aignan

Tel:+33235121717
Fax:+33235121718
Email:accueil@opcareg-hn.fr

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Financial institution
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Tétrel Coryse +33235121717 coryse.tetrel@opcareg-hn.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Délégation Académique à la Formation Continue

(DAFCO, Délégation Académique à la Formation Continue)
55, rue Amiral Cécille -Immeuble Normandie II
76045 ROUEN Cedex

Tel:+33232818858
Fax:+33232818855
Email:dafco@ac-rouen.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Public organisation
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
RAFFESTIN François +33232818858 françois.raffestin@ac-rouen.fr Conseiller en formation continue

Last update: 09-03-2007 dot Top


Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie

(I. N. B. P.)
150 boulevard de l'Europe BP 1032
76171 Rouen cédex 1

Tel:+33235581777
Fax:+33235581786
Email:bal@inbp.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Boulet n.c. Responsable pedagogique

Last update: 09-03-2007 dot Top


Les Francas 27

(Les Francas 27)
71, rue Saint Louis BP 3216
27032 Evreux

Tel:+33232393246
Fax:+33232392880
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
LEGER Jean-Luc francas.normandie@wanadoo.fr Delegue national charge de la normandie

Last update: 09-03-2007 dot Top


Maison des Actions Sociales et Culturelles

(MASC)
Route du Havre
76890 TOTES

Tel:+33235346375
Fax:+33235345787
Email:joelle.thiriet@libertysurf.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Social services
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
THIRIET Joëlle +33235346375 joëlle.thiriet@libertysurf.fr Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

FAMME : FACILITER ACCES ET MAINTIEN DES FEMMES AUX METIERS PORTEURS D'EMPLOIS


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics