IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 HARMONISATION VIES PERSONNELLES - VIES PROFESSIONNELLES DES FEMMES ET DES JEUNE ascii version

France

 
DP Managing organisation : Comité de Bassin d'Emploi d'Epernay et sa Région
Other national partners : Centre Communal d'Actions Sociales
Comité d'Entreprise Moët et Chandon
Vile d'Epernay-permanence acceuil information orientatoin
Ville d'Epernay-service petite enfance
EQUAL theme :Equal opportunities - Reconciling family and professional life 
Type of DP :Geographical - Other 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-CHA-2001-10891 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :14-06-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Le bassin d'emploi d 'Epernay et de sa région est un des secteurs dynamiques de la Marne décomposé comme suit :
_ Une part significative de l'emploi total dans l'agriculture / viticulture de plus de 20 % contre 10 % dans la Marne.
_ Un secteur industriel plus important que dans le reste du département (26,7 % contre 22,7 % en 1998).
_ Un secteur tertiaire peu développé et marqué par les activités liées à la production et la commercialisation du champagne. L'industrie du vin est composée d'un tissu dense d'activités connexes (Imprimerie, Bouchonnage, Surbouchage, Verrerie..).

Cette conjonction est favorable au marché du travail puisque d'après la DRTEFP, l'ALE d'Epernay présente un taux de chômage de 6,6 % en janvier 2002 (8,2 % sur la Marne et 9,3 % sur la Champagne-Ardenne) avec les plus faibles taux du département pour les femmes et les moins de 25 ans.
Seuls les jeunes hommes ne profitent pas de la situation en raison de l'arrêt du service militaire et d'un léger recul de l'emploi en intérim tandis ce que les femmes et surtout les plus jeunes d'entre elles montrent des reculs du taux de chômage de l'ordre de -7 %.
Mais à contrario, on constate une stagnation du nombre de jeunes dans les publics de l'ANPE et de la PAIO malgré la reprise économique. De la même façon, les chiffres du Recensement Général 1999 (RG 99) montrent les plus fort taux de chômage pour les 15-24 ans et 67% des communes enquêtées éprouvent des difficultés d'accès à l'emploi pour les jeunes.

La situation féminine est jugée assez bonne comme vu ci-dessus par la DRTEFP et par l'ANPE qui voit une diminution du nombre d'inscrits depuis 1999 accompagnée d'une baisse du poids des femmes qui atteint aujourd'hui 48 % pour les catégories 1+ 6 et 43 % pour les moins de 25 ans.
Mais cette estimation n'est pas la même si on analyse d'autres sources. En effet :
- 58% des communes considèrent que les femmes ont des difficultés.
- la PAIO à vu le taux de féminisation de ses premiers accueils augmenter fortement (+6,6% en moyenne depuis 1999).
- Le RG 99 montre des différences de taux de chômage entre sexe de l'ordre de 20 à 25%, différence qui ne s'équilibre d'ailleurs pas avant 40-50 ans et le CLD apparaît aussi à dominante féminine malgré la meilleure évolution dont bénéficient les femmes.
- Les participants aux stages de pré insertion ou mobilisation du GRETA sont des femmes à plus de 80%.

Les principales raisons conduisant à ce bilan sont :
- le manque de qualification pointé par 48% des communes et qui concerne 80% du public du GRETA (sortie de la scolarité entre la 3èm et la 6èm).
- les problèmes de garderie car seulement 15 structures (toutes à saturation) dont une intercommunale ont été recensé sur les 81 communes. Mais ce problème n'a été relevé que par 6% des communes. Cela ne remet pas en cause nos actions mais montre en revanche que les maires sont souvent peu sensibilisés à cette problématique et qu'ils devront être une des cibles prioritaires à informer.
- la mobilité pour 42% des communes et 78% du public du GRETA qui n'a ni permis ni voiture.
- des problèmes de langue pour les populations immigrées et d'illettrisme pour les personnes en difficulté les plus âgées.

A ces différents éléments s'ajoutent les caractéristiques structurelles et économiques de notre territoire :
- la saturation des postes salariés traditionnellement réservés aux femmes dans l'industrie et à celle des postes du tertiaire dont le développement reste limité. Les emplois agricoles sont nombreux mais présentent un caractère surtout saisonnier.
- la forte industrialisation de notre bassin d'emploi (champagne et bois) axée sur des métiers " masculins " et liée à un milieu rural rendant la pénétration des femmes sur de nouveau types de postes (conductrice, soudeuse…) très difficile. Ce manque d'ouverture est aussi bien à l'origine des employeurs, des travailleurs que des femmes elles-mêmes.
- ces difficultés liées au marché du travail sont encore renforcées par la ruralité de notre territoire pouvant être caractérisée par l'éloignement et la dispersion des groupements humains qui accentue les problèmes de mobilité et de garde.
- le constat de l'éclatement des structures familiales qui voient les grands-parents travailler de plus en plus tard et loin par rapport à leurs enfants. De ce fait, les grands-parents peuvent de moins en moins être un soutien aux jeunes mères pour qui l'entraide familiale et amicale constitue toujours la solution à de nombreux problèmes.

Les problèmes sont donc bien réels pour les femmes sur le bassin d'emploi d'Epernay surtout en raison de son caractère industriel et rural. Ces inégalités sont bien sur au détriment des femmes mais pourraient le devenir aussi pour l'économie locale. En effet le vieillissement de la population va provoquer un départ massif d'ouvriers qui s'amorce déjà car une enquête courant 2000 a révélé que 66 % des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement dans des domaines occupés par un public masculin. Ce départ pourrait être compensé en grande partie par l'intégration dans tous les domaines de l'industrie de femmes qualifiées.
Il s'agit donc d'aider des femmes et des jeunes ayant des problèmes d'insertion sur le marché du travail par manque :
- de qualification.
- de compatibilité avec les emplois proposés.
- d'organisation de leur vie professionnelle et familiale.

Le point important est que la majorité du public concerné par nos action est un public caché qui n'est pas pris en compte dans les études officielles basées sur les chiffres de l'ANPE et qu'il s'agit de femmes dépourvues de tout face au marché du travail et cumulant les handicaps. Il ne semble pas que cette augmentation des femmes en difficulté soit significative d'un phénomène nouveau mais plutôt, et ce qui est plus grave, la révélation d'une couche de la population qui a toujours existé mais serait aujourd'hui attirée par les perspectives et espoir que le dynamisme du territoire suscite en elle.

dot Top


Objective

Text available in





1. Articulation vie privée/vie professionnelle

a. Garde d'enfant

L'objet du travail présenté ici n'est pas de se substituer aux stuctures en place ni aux compétences des collectivités territoriales mais de participer à l'analyse des besoins émergents à plusieurs niveaux :
- horaires atypiques
- enfants malades
- familles monoparentales et isolées par rapport à la solidarité familiale.

Le travail mené comprendra :
- un diagnostic de l'existant sur les six cantons en terme d'acceuil des enfants
- une analyse des demandes formulée quantitativement et qualitativement
- des propositions de réponse, pour des demandes non-classiques afin d'aider les partenaires privés et publics dans les choix.
Les partenaires du PDD se répartiront le travail de manière suivante :

Ø Sur le modèle mis en place par le comité d'entreprise de la société nationale des poudres et explosifs, seront impliquer les CE les plus représentatifs de notre bassin dans la mise en place de nouvelles structures de garde et surtout de leur animation et financement. Le CE de Moët et Chandon en sera l'acteur principal. L' objectif est de mobiliser un maximum d'entreprises pour le soutien de leurs employés et de personnes extérieures selon le mode de gestion de la structure. Les Comités d'Entreprises interviendront également dans le recensement des besoins.

Ø Le CBE interviendra également auprès des acteurs économiques pour recenser les besoins.

Ø En ce qui concerne les nouveaux besoins, le Relais Assistantes Maternelles d'Aÿ et le Service Petite Enfance de la ville d'Epernay vont mener une étude pendant 6 à 8 mois en recueillant les avis des familles et des professionnels du secteur. Cette étude permettra de déterminer avec précision les nouveaux modes d'organisation dont ont besoin les professionnels et les besoins non satisfaits des familles. Elle sera suivi de la mise en place de la structure adaptée en 2003-2004 qui pourrait être reproduite après évaluation dans d'autres collectivités du bassin en 2004-2005.

Ces différentes propositions sont pour l'instant bien identifiées mais elle devrait à terme toutes s'interconnectées pour développer un système de garde nouveau dans sa gestion et ses attributions.


b. Mobilité

Ø La location de mobylettes devrait démarrer début 2003 avec une dizaine de véhicules qui seront louées pour des démarches de recherche d'emploi et de déplacement jusqu'au lieu de travail ou de formation. Elle sera portée par le Centre d'Action Educative qui fournira les locaux et le suivi de l'activité. La maintenance sera assurée par un Atelier Pédagogique Personnalisé. L'action commencera avec un site de location à Epernay centre et après évaluation sera essaimée en 2004-2005 sur les quartiers prioritaires du Contrat de Ville d'Epernay ainsi qu'à Châtillon et Dormans.

Ø Une réflexion sera menée à propos du permis et des freins qui y sont attachés (relation à la notion de code de la route ou d'examen de passage, illettrisme…). Cette réflexion pourrait déboucher sur des stages et des aides au passage du permis.


c. Groupement d'employeurs

Ø Une étude de faisabilité sera faite pendant le 1er semestre 2003 afin de déterminer le nombre d'emplois nécessaires, les besoins précis et les formes de la structure d'emploi en sachant que le CBE est en mesure d'assumer le montage et la responsabilité d'un groupement d'employeurs. La mise en place aura lieu en 2004 et le démarrage en 2005.

Ø En parallèle s'organisera la formation. En 2003 se fera la mise en place qui interviendra fin 2003 sera précédée d'une phase de réflexion. Celle ci est particulièrement importante car les métiers du télétravail demande des compétences spéciales et bien maîtrisées. Une grande attention sera donc accordée aux phases de sélection des candidates et au contenu de la formation. Le but est de former des personnes ayant une forte volonté d'être à leur compte, des capacité commerciales, une certaine connaissance du milieu du bâtiment, responsables, maîtrisant les outils de secrétariat et de télécommunication et surtout une grande capacité d'autonomie. Cette formation aura un volume d'environ 500 heures et fera appelle aux compétences d'un formateur qualifié en " Programme d'Enrichissement Personnel " qui acquérra ces compétences en 1er semestre 2003.
La constitution du premier groupe de stagiaires aura lieu début 2004 pour que la formation soit achevée fin 2004 et que les bénéficiaires soit prêtes pour le lancement de la structure début 2005.



2. Insertion


a. Analyse des freins à l'emploi

Ø Une enquête à propos des freins moins visibles que ceux déterminés précédemment et des points importants de résistance se déroulera en 2003 dont le prestataire sera l'IRUSSA. Elle sera précédée par la mise au point d'un cahier des charges très précis pour obtenir des résultats permettant des actions efficaces dans leurs cibles et leur contenus. L'année 2004 permettra d'utiliser ces renseignements et de mettre au point les outils et démarches de communication qui seront diffusés en 2005 auprès des :
- demandeurs d'emploi
- salariés d'entreprises
- responsables syndicaux
- responsables d'entreprises
- acteurs sociaux

Une attention toute particulière sera acordée aux femmes d'origine immigrée, notamment sur leur accès à l'emploi.


3. Site Internet


Ø Afin de valoriser le travail des membres du PDD et des PCT belges et espagnols, les promoteurs du projet “Harmonisation vies personnelles / vies professionnelles” ont décidés de mettre en place des pages web sur l'égalité des chances “Hommes / Femmes” et sur les actions menées en ce sens à destination du grand public et de leurs propres besoins internes.
Cette réalisation devrait :
- favoriser la difusion de l'information entre les différents partenaires
- valoriser le projet et les fonds européens auprès du grand public
- favoriser l'échange inter-culturel sur des axes communs entre les différents promoteurs.

dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Training ***
Work placement **
Integrated measures (pathway to integration) ****
Guidance and social services ***
Studies and analysis of discrimination features **

Type of innovation Rating
Process-oriented ***
Goal-oriented **
Context oriented **

Text available in



Un des apports majeurs de nos actions est la mise en commun des efforts aussi bien dans l'élaboration que dans les buts poursuivis par les projets.
La phase d'enquête du RAM va mettre en relation les services gestionnaires, les professionnelles et les familles par des accueils-discussion à la maison de l'enfance d'Aÿ. Cette discussion devrait permettre de faire émerger des solutions nouvelles répondant aux exigences de tous en fonction des caractéristiques et évolutions de notre territoire.
La formation en télétravail, profession absente aujourd'hui, répond aux exigences de notre bassin, aux besoins spécifiques des métiers du bâtiment et aussi à ceux des bénéficiaires par l'apport de modules PEI qui s'adressent à la situation générale d'exclusion des publics en promouvant l'auto prise en charge et l'initiative.
De même l'implication des CE surtout et de l'intercommunalité est une nouvelle dynamique qui participe à la concertation et au développement de solutions optimums pour tous.
L'utilisation des NTIC au sein de la formation et entre les membres du PDD et PCT est partie intégrante de cette démarche.
Ces efforts vont permettre d'intégrer la vision de tous les acteurs du territoire pour mettre au point des actions qui n'essayeront pas de modifier certaines spécificités de celui-ci mais s'adapteront à son contexte global pour le préserver et l'améliorer.

L'évolution des mentalités est aussi un des enjeux ambitieux mais innovant de notre projet. Il s'agit d'écarter les solutions trop ponctuelles pour faire comprendre que les femmes ont un rôle important à jouer en matière de vecteur principal d'insertion, de dynamique économique et de confort familial. En effet nous espérons convaincre les entreprises aux difficultés rencontrées par leurs employés, de même pour les communes, banques, familles (…) en considérant ces difficultés non plus comme de simples conséquences d'une exclusion liée à on ne sait qu'elle raison mais étant elles-même des facteurs d'exclusion sur lesquels ils se doivent d'agir.

dot Top


Budget Action 2

250 000 – 500 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination ****
Discrimination and inequality in employment ****
Other discriminations **
Low qualification ***
Racial discrimination **
Unemployment ****

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :

Les membres du PDD s'engagent à participer à l'ensemble des :
- Comités d'orientation
- Comités de pilotage
et des comités de suivi ou d'organisation de chacune des actions auxquelles ils participent.

La proximités du CBE par rapport à ses partenaires et les habitudes de travail en commun sur d'autres dossiers ( DEFI, coordination gérontologique, GPEC...) permettra d'éviter les éventuels dérapages.

Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :

Lors de l'élaboration de la phase 1, l'objectif est de recenser et de rencontrer l'ensemble es interlocuteurs représentant les publics cible de notre action : immigration, femmes, jeunes...
A partir des éléments récoltés auprès de ces interlocuteurs, le PDD organisera des réunions d'information, éditera une lettre d'information sur le projet développé au cours de l'action 2.
Ensuite lors de la phase 2 du projet, les associations ou structures représentant ces discriminations participeront aux différents comité de pilotage de l'opération.

A titre d'exemple, nous pouvons déjà cité les associations ou structures déjà présentes sur notre territoire telles que :

- La LICRA

- Le MER : Mouvement pour l'Egalité et contre le Racisme

- Les comités d'entreprises

- Des représentants des associations de quartier et/ou d'associations en milieu rural ( Familles rurales, ...)

- La déléguée du Médiateur de la République

- Les associations communautaires

- Les centres sociaux et culturels

- Le club de prévention ...


Les publics bénéficiaires seront associés particulièrement lors des actions de recensement des freins à l'emploi des femmes et de la mise au point d'outils de communication ainsi que lors de l'enquête préalable à l'émergence de nouveaux services de garde d'enfant.

 

 Between national partners

Text available in

Les membres du PDD s'engagent à participer à l'ensemble des :
- Comités d'orientation
- Comités de pilotage
et des comités de suivi ou d'organisation de chacune des actions auxquelles ils participent.

La proximités du CBE par rapport à ses partenaires et les habitudes de travail en commun sur d'autres dossiers ( DEFI, coordination gérontologique, GPEC...) permettra d'éviter les éventuels dérapages.

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 14.7%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1998 Concrétiser l'égalité des chances BEfr 39
FR LOR-2001-10721
FR NAT-2001-10786
PT 2001-096
2121 To affirm the equality to guarantee the development ES ES305

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Comité de Bassin d'Emploi d'Epernay et sa Région Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Centre Communal d'Actions Sociales
Comité d'Entreprise Moët et Chandon
Vile d'Epernay-permanence acceuil information orientatoin
Ville d'Epernay-service petite enfance

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Comité de Bassin d'Emploi d'Epernay et sa Région

(CBE)
8, rue Maurice Cerveaux
51200 EPERNAY

Tel:+33326548585
Fax:+33326533080
Email:cbe.epernayt@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
MATHIEU LANCIOT Marilyne +33326548585 cbe.epernay@wanadoo.fr Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top


Centre Communal d'Actions Sociales

(CCAS)
Place Salvador Allende
51160 Aÿ

Tel:+33326569251
Fax:+33326569260
Email:CCAS.AY@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Social services
Legal status:Private
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
BRESSION Marie-Christine +33326569251 CCAS.AY@wanadoo.fr Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top


Comité d'Entreprise Moët et Chandon

(CEMC)
20 avenue de Champagne
51200 Epernay

Tel:+33326512000
Fax:+33326512199
Email:bbressio@moet.tm.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Private
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
BRESSION Bruno +33326512000 bbressio@moet.tm.fr Secretaire general

Last update: 09-03-2007 dot Top


Vile d'Epernay-permanence acceuil information orientatoin

(Ville d'Epernay-PAIO)
7 bis avenue de Champagne BP 505 51331 Epernay Cedex
51200 Epernay

Tel:+33326533600
Fax:+33326519745
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Public authority (national, regional, local)
Legal status:Private
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
PHILIPPOT Laurent +33326557300 lphilippot.paioepernay@wanadoo.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Ville d'Epernay-service petite enfance

(Ville d'Epernay-SPE)
7 bis avenue de Champagne BP 505 51331 Epernay Cedex
51200 Epernay

Tel:+33326533600
Fax:+33326519745
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Public authority (national, regional, local)
Legal status:Private
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
SAVOUILLAN Gisèle +33326533779 gisele.savouillan@ville-epernay.fr Directrice

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

HARMONISATION VIES PERSONNELLES - VIES PROFESSIONNELLES DES FEMMES ET DES JEUNE


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics