IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 ORIENTATION, TUTORAT ET PARRAINAGE DANS LE SECTEUR DE LA PECHE, DE LA CONCHYLIC ascii version

France

 
DP Managing organisation : Etablissement Public National( Etablissement National de Formation et d'Expérim
Other national partners : Association pour le développement des activités maritimes
Centre de Formation des Apprentis d'Andernos
Comité Interprofessionnel des Produits de l'Aquaculture
Comité National de la Conchyliculture
Institut Maritime de Prévention
Lycée Maritime et Aquacole de Cherbourg
EQUAL theme :Adaptability - Life long learning 
Type of DP :Sectoral - Agriculture 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-NAT-2001-10395 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :05-06-2002 
Last update :29-09-2004 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

La pêche, les cultures marines et l'aquaculture à l'instar de l'agriculture est un secteur que l'on peut qualifier de primaire. Comme l'a rappelé Robert Solow : " au début de l'économie, il suffit d'accumuler du capital et du travail. Celui-ci est directement productif ". Dans une telle situation, une croissance rapide est assez facile à obtenir. L'exemple de la pêche illustre bien le propos. Depuis 1913, le nombre de marins pêcheurs ne cesse de décroître : de 100 881 à cette date, il atteint aujourd'hui environ 20.000. Dans le même temps la productivité s'est largement accrue. Ainsi la pêche de mille tonnes de poisson nécessitait l'emploi de 120 marins en 1955, il n'en fallait plus que 68 en 1970 et à peine 40, en 1990.

Ainsi la pêche connaît, comme pour l'ensemble des secteurs industriels primaires, une diminution des postes de travail, liée à des gains de productivité. Ceci est également vrai dans les exploitations conchylicoles et aquacoles.

De plus, et cela ne date pas d'aujourd'hui, les fils d'exploitants du secteur refusent de suivre le sillage de leurs pères : dans les années 50, on comptait 73 % de fils de professionnels dans les écoles d'apprentissage maritime et aquacole, 62 % dans les années 60, 59 % dans les années 70 et seulement 30% depuis les années 80. La conséquence indirecte est une modification de la pyramide des âges dans les exploitations du secteur, avec comme corollaire la nécessité dans les 10 ans à venir de transmettre les entreprises et les savoir-faire traditionnels qui sont associés aux métiers des anciens vers les plus jeunes.

À ces causes structurelles de rétraction des emplois et de vieillissement du secteur, s'ajoutent des raisons conjoncturelles liées à la crise des années 90. Celles-ci ont eu pour origine la mondialisation soudaine du marché du poisson frais et donc l'alignement des prix nationaux sur les prix du négoce international et la chute de certaines monnaies (livres, lires et pesetas) de pays européens avec qui les mareyeurs français étaient en affaire.

Une des caractéristiques de cette crise, sans doute une des plus grave qu'a traversé le secteur, a été son extrême médiatisation. Cela la distingue le plus de toutes les autres crises qui l'ont précédée. Avec pour conséquence indirecte, la mise en exergue des difficultés d'exercice des métiers et leur dangerosité, leur rémunération parfois aléatoire et les incertitudes liées à leur avenir de par la baisse tendancielle des stocks de poisson et la politique restrictive de construction de navires de l'Union Européenne. Dernièrement la filière aquacole a rencontré la même problématique lors des évènements liés à la crise de la "vache folle". Il convient donc d'envisager de promouvoir une image valorisée du secteur et de ses métiers.

Enfin, le secteur ne peut pas se tenir à l'écart du débat sociétal actuellement en cours sur la réduction et l'aménagement du temps de travail en lien avec les mécanismes ARTT car derrière cette évolution du recrutement dans le secteur se profile le devenir de certaines communautés ou de régions hautement dépendantes de la pêche ou de l'aquaculture.

dot Top


Objective

Text available in

Le secteur doit anticiper les évolutions de ses activités et savoir-faire traditionnels. Un des enjeux consistent à valoriser les compétences des plus anciens du secteur en direction des plus jeunes

L'action 1 d'EQUAL a permis l'exposé et la confrontation d'analyses des partenaires du PDD relatives à la transmission des savoir-faire traditionnels du secteur, la valorisation de son image auprès du public et la transmission des compétences des anciens.

Les partenaires se sont réunis le 16 mai 2001. L'approche qui a présidé au choix des pistes des travaux à mettre en œuvre lors de l'action 2 d'EQUAL repose sur la prise en compte de questions posées aujourd'hui par la société dans son ensemble au secteur, qui est :

o interpellé dans son rôle et sa capacité à structurer des économies et des territoires littoraux ou ruraux dans des régions hautement dépendantes de la pêche et de l'aquaculture ;
o questionné sur son utilité sociale en terme d'emplois, de préservation des écosystèmes marins ou aquatiques et des ressources commerciales halieutiques, de composante et d'attractivité pour une culture maritime et aquacole vivante ;
o interrogé dans sa modernité à pouvoir conjuguer productivité, développement durable et bien-être social.

Pour améliorer la situation complexe et parfois paradoxale de l'emploi dans le secteur, les partenaires du PDD retiennent de focaliser leur réflexion sur quatre pistes majeures, choisies comme prioritaires dans les travaux à mener sur deux des thèmes d'EQUAL :

o thème E (dominant) : la formation tout au long de la vie et notamment promouvoir des dispositifs permettant de transmission les savoir-faire des plus anciens vers les plus jeunes et l'attractivité des métiers ;
o thème A (secondaire) : l'insertion professionnelle des jeunes, notamment par
des apports exogènes au secteur, via l'utilisation des NTIC.

C'est pourquoi, quatre pistes seront spécialement débattues en groupes de travail durant l'action 1 d'EQUAL, puis validées en séance plénière :

o Les savoir-faire des plus anciens en direction des plus jeunes et leur transmission, la professionnalisation des métiers traditionnels, la structuration du secteur ;
o Les conditions de travail et la prévention des risques, tant en mer qu'à terre, au travail et hors du travail, la maîtrise des langues et des NTIC ;
o Le reclassement des accidentés du travail maritime, l'insertion des nouveaux acteurs dans le secteur ;
o La protection de l'environnement, les liens avec le tourisme littoral ou rural, les petites entreprises et la pluriactivité.

À l'issue de l'action 1, un objectif général est fixé : favoriser la transmission des savoir-faire et des savoir-être des plus anciens du secteur en direction des plus jeunes.

Cet objectif général se décline en 3 objectifs spécifiques qui structure l'action 2 :
- 1/ promouvoir l'image de marque du secteur, notamment auprès des jeunes en cours d'orientation professionnelle ;
- 2/ Améliorer l'entrée dans le métier et l'acquisition des compétences de base en accompagnant les jeunes recrues, notamment dans le cadre de l'alternance ;
- 3/ maintenir l'activité dans le secteur en facilitant l'installation des jeunes à travers une démarche de parrainage lors de la cession/reprise d'entreprises.

dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Guidance, counselling *
Training **
Training of teachers, trainers and staff ***
Guidance and social services ***
Studies and analysis of discrimination features *

Type of innovation Rating
Process-oriented ***
Goal-oriented ***
Context oriented ***

Text available in

Le secteur de la pêche, des cultures marines et de l'aquaculture est traditionnellement cloisonné de façon verticale. Un partenariat national horizontal est en soi une innovation.

L'approche consistant à croiser une dynamique de valorisation et de pérennisation des savoir-faire traditionnels du secteur par le biais des personnels les plus âges ou accidentés du travail et cédant leur entreprise ou venant de perdre leur emploi du fait des actions de réduction de flotte avec une dynamique d'insertion de jeunes essentiellement exogènes au secteur et souhaitant reprendre les entreprises ou tout simplement s'insérer sur le marché du travail dans le secteur est également une innovation.

Enfin la valorisation de l'image de marque du secteur auprès de l'opinion publique par l'ensemble des actions mises en œuvre et visant à résoudre une série de contradictions et de paradoxes est particulièrement innovantes :

o Sur le littoral ou dans certaines zones rurales, des conflits d'usage avec d'autres acteurs économiques et sociaux s'ajoutent à aux difficultés que subit le secteur ; cet ensemble conduit d'ailleurs certains professionnels à s'interroger sur l'avenir même de leur métier ; pourtant leurs activités sont constitutives de l'identité même des zones en question. ;
o La pression anthropique que subissent actuellement le littoral et certaines zone rurales est certes source de richesses immédiates ; cependant, à terme, elle fragilise les zones en question et leur qualité de vie. Pourtant cette dernière est constitutive de leur potentiel de développement ;
o Les activités de loisirs et d'autre nouvelles activités (par exemple l'extraction de granulats ou l'installation de câbles sous-marins pour les télécommunications), leurs implantations et leurs effets induits modifient notamment les espaces littoraux et côtiers. Au-delà des questions environnementales, ces modifications ont des incidences sur des activités comme la pêche, la conchyliculture et l'aquaculture ; toutefois, le plus souvent, ces nouvelles installations n'ont pas entraîné la mise en œuvre d'un processus de médiation permettant de générer un développement concerté entre les divers secteurs économiques d'un territoire.

dot Top


Budget Action 2

500 000 – 1 000 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  0.0%  0.0% 
Employed  50.1%  0.0% 
Others (without status, social beneficiaries...)  47.7%  2.2% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  0.0%  0.0% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  97.8%  2.2% 
  100.0%
 
Physical Impairment  4.7%  0.0% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  93.1%  2.2% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  97.8%  2.2% 
  100.0% 
 
< 25 year  36.5%  0.0% 
25 - 50 year  50.0%  0.0% 
> 50 year  11.3%  2.2% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination *
Discrimination and inequality in employment ***
Disabilities **
Low qualification ***
Racial discrimination *
Unemployment *

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Le partenariat avec les structures représentatives du secteur est le garant même de l'association des bénéficiaires du projet à la définition de ses contenus puis à sa réalisation. Le Comité de pilotage veillera ainsi à ce que ce principe soit respecté au long de la vie du projet.

Par ailleurs, les groupes de travail qui seront mis en place pour définir les aspects méthodologiques de chacun des 3 volets du projet comprendront des chefs d'entreprises et quelques uns des bénéficiaires eux-même.

 

 Between national partners

Text available in

Chaque membre est systématiquement associé à l'ensemble des réunions du Comité de pilotage et du Comité d'orientation.

Des pages Internet feront l'objet d'une présentation du projet, des membres du PDD, des activités et des outils réalisés. Chaque partenaire aura accès à ces pages, y compris en écriture pour mettre à jour la partie qui le concerne.

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 28.3%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1591 De.Se.Pe.C.A. IT IT-G-SIC-051

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • One partner involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Etablissement Public National( Etablissement National de Formation et d'Expérim Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Association pour le développement des activités maritimes
Centre de Formation des Apprentis d'Andernos
Comité Interprofessionnel des Produits de l'Aquaculture
Comité National de la Conchyliculture
Institut Maritime de Prévention
Lycée Maritime et Aquacole de Cherbourg

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 29-09-2004 dot Top


Etablissement Public National( Etablissement National de Formation et d'Expérim

(CEMPAMA)
Beg Meil BP 4
29170 Fouesnant

Tel:+33298944070
Fax:+33298944079
Email:cempama@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Public organisation
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Spinec n.c. +33298944095 florent.spinec@educagri.fr Formateur

Last update: 29-09-2004 dot Top


Association pour le développement des activités maritimes

(CEASM)
28, rue Godefroy Cavaignac
75011 Paris

Tel:+33140092808
Fax:+33140090089
Email:info@ceasm.org

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Guillaumie n.c. +33140096742 b.guillaumie@online.fr Secretaire general

Last update: 29-09-2004 dot Top


Centre de Formation des Apprentis d'Andernos

(CFA Andernos)
52, avenue des Colonies
33510 Andernos Les Bains

Tel:+33556821189
Fax:+33556261993
Email:cfa.andernos@educagri.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Public organisation
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Brouillaud n.c. +33556821189 sophie.brouillaud@educagri.fr Directrice du cfa

Last update: 29-09-2004 dot Top


Comité Interprofessionnel des Produits de l'Aquaculture

(CIPA)
16, rue de la Grange Batelière
75009 Paris

Tel:+33153241555
Fax:+33153340324
Email:aroussel@cipaquaculture.asso.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Roussel n.c. +33153241555 aroussel.cipa@wanadoo.fr Directeur

Last update: 29-09-2004 dot Top


Comité National de la Conchyliculture

(CNC)
55, rue des Petits Champs
75001 Paris

Tel:+33142974844
Fax:+33142860824
Email:info@cnc-france.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Private
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Monnier n.c. +33142974844 info@cnc-france.com Secretaire general

Last update: 29-09-2004 dot Top


Institut Maritime de Prévention

(IMP)
33, boulevard Cosmao Dumanoir
56100 Lorient

Tel:+33297647840
Fax:+33297647841
Email:imp@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
LE ROY n.c. +33297647840 imp@wanadoo.fr Directeur

Last update: 29-09-2004 dot Top


Lycée Maritime et Aquacole de Cherbourg

(LMA Cherbourg)
Rue Matignon BP 36
50651 Cherbourg Cedex

Tel:+33233885710
Fax:+33233206932
Email:secretariat.fc@scolagora.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Public organisation
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Doaré n.c. +33233885713 doare.dir@scolagora.com Directeur

Last update: 29-09-2004 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

ORIENTATION, TUTORAT ET PARRAINAGE DANS LE SECTEUR DE LA PECHE, DE LA CONCHYLIC


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics