IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 AGES ET TRAVAIL DANS LE BTP. ascii version

France

 
DP Managing organisation : Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes
Other national partners : Association des Fédérations Régionales et départementales du Bâtiment de Poito
Centre d'Etudes de Recherches et de Formation du BTP
Fédération Française du Bâtiment
Groupement d'Action Sociale du BTP du Nord-Est
Institut Technique de la Fédération Française du Bâtiment
REBATIR
SUP'REHA Formation Conseil
EQUAL theme :Adaptability - Life long learning 
Type of DP :Sectoral - Services 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-NAT-2001-10381 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :05-06-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in


Préambule :

Les travaux réalisés au cours de l'Action 1 ont confirmé, dans les grandes lignes, les constats présentés dans notre dossier initial de candidature. Toutefois, les contacts avec les experts et l'analyse des rapports les plus récents nous ont conduit à affiner et parfois à infléchir certaines orientations essentielles du projet notamment sur les points suivants :

-le choix de la tranche d'âge du " groupe cible ". Nous proposons aujourd'hui de l'élargir aux " salariés à mi-carrière " (autour de 45 ans). En effet, les experts sont unanimes, à souligner le caractère crucial des mesures préventives visant les personnes de cette tranche d'âge qui seront les plus exposées au " retournement démographique " des années 2006/2010 (date à laquelle les plus de 60 ans seront plus nombreux que les moins de 20 ans)

-la nécessité des démarches de communication et de sensibilisation des acteurs et notamment des chefs d'entreprise. La DARES note, par exemple, que " la prise de conscience par les entreprises de ces phénomènes de vieillissement est encore marginale ".

-l'efficacité des démarches " tout azimut ". Les exemples de pays étrangers (Pays Bas, Finlande) mettent en évidence l'efficacité des démarches reposant sur une grande variété de mesures différenciées dans la lutte contre les discriminations liées à l'âge.

-l'importance des relations entre âges et territoires. Des déséquilibres importants apparaissent ou se renforcent entre les régions ou au sein des régions elle-mêmes pour renouveller leur population active. Une approche comparative de ces difficultés s'imposait donc.

Pour le reste, on rappellera, ci-après, les constats présentés dans notre dossier de candidature à l'Action 1

LES ACTIFS SENIORS DU BTP ET LES RISQUES DUS A L AGE

Ce projet, présenté par l'AFPA, la FFB et l'IT-FFB, part du constat qu'au delà de 50 ans et/ou de 20 ans d' ancienneté dans l'emploi, les actifs du bâtiment sont soumis à des risques particuliers de marginalisation ou d'exclusion professionnelle. Ces risques sont dus à trois grands types de causes.
Les causes liées au travail physique et à la sécurité :
Même si des progrès significatifs ont été réalisés en matière de pénibilité et de sécurité, il n'en reste pas moins qu'une ancienneté longue et monolithique sur des postes exposés pose de réels problèmes de maintien dans l'emploi. Les statistiques du secteur BTP montrent également, que chez les plus de 50 ans, les accidents du travail ont des conséquences plus lourdes (leur probabilité d'aboutir à des incapacités permanentes est trois fois plus élevée que chez les moins de 35 ans).

Les causes liées à l'évolution des organisations de travail :
La dureté de la crise de 1991/1997 a contraint les entreprises à modifier considérablement leur organisation. Elles ont réduit l'encadrement, élargi leurs activités, exigé des salariés un plus haut niveau de qualification et d'autonomie. Ces bouleversements ont conduit à marginaliser des salariés anciens moins qualifiés, habitués à des systèmes hiérarchiques plus traditionnels. L'introduction de nouveaux procédés (produits prêts à l'emploi ) a pu également bousculer des savoir-faire acquis.

Les causes " sociologiques " :
Le secteur du bâtiment valorise l'ancienneté et la transmission des savoirs par les anciens. Mais ce type de relation est en partie ébranlé. Certains compagnons seniors éprouvent des difficultés culturelles croissantes à communiquer avec les nouvelles générations d'entrants et à assurer leur rôle de " tuteur ". Cette situation fragilise leur identité professionnelle. Elle explique aussi, en partie, que les dispositifs existants de " tutorat " n'ont pas toujours l'efficacité que l'on attendrait.

Mais au delà de ces premiers constats, on s'aperçoit que ces phénomènes de marginalisation repérés par les professionnels, sont, en fait, mal connus. Qui sont les actifs concernés ? Quels sont les métiers et les catégories de salariés les plus touchés ? Et surtout, quelles solutions proposer ?


LES RAISONS DE CE PROJET EQUAL

Plusieurs raisons justifient, en tous cas, qu'un projet EQUAL spécifique soit consacré aux seniors du bâtiment.

Tout d'abord parce que cette population est importante en nombre. Les 50 ans et plus représentent 20,2% des effectifs du BTP soit, en chiffre absolu, une population de près de 243 000 personnes (l' effectif total des salariés du BTP étant de 1 200 000). Ils sont presque deux fois plus nombreux que les moins de 25 ans (11,6%) et si les tendances se maintiennent, leur poids dans la pyramide des âges sera de 25% des effectifs dans les cinq ans à venir. L'âge moyen des salariés du BTP se situe un peu au dessus de la moyenne constatée dans l'ensemble du secteur privé (38,7 ans contre 38,2 ans en 2001).

Ensuite, parce que, si la profession a su prouver son dynamisme en matière de développement des ressources humaines et de formation, notamment pendant la récente crise, la plupart des efforts des dernières années ont plutôt privilégié les jeunes et les dispositifs d'insertion-qualification, laissant un peu dans l'ombre cette population d'anciens.

Enfin, parce que la meilleure santé économique du secteur constitue une opportunité à saisir. Les fortes tensions actuelles sur le recrutement contraignent les entreprises du BTP à engager, pour partie, des personnels moins qualifiés parfois sans expérience du monde du chantier ou de l'entreprise. Dans ces conditions, les attentes vis à vis des anciens (détenteurs des savoir-faire) sont particulièrement importantes. Les entreprises se préoccupent de proposer des solutions internes pour prolonger la durée d'activité et la formation des plus de 50 ans, un public qui devra par ailleurs rester en exercice jusqu à la retraite. Cette situation est donc propice à la recherche de solutions nouvelles pour réexaminer et améliorer l'intégration dans l'emploi de ces " compagnons seniors du bâtiment".



dot Top


Objective

Text available in


A partir des constats précédents, les partenaires ont défini un programme d'intervention comprenant :
1) une démarche commune d'enquête- diagnostic
2) des expérimentations diversifiées
3) des actions de sensibilisation et de capitalisation
Six régions sont impliquées dans la mise en œuvre de ce programme : Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes.

I.2.1 LA DEMARCHE D'ENQUETE DIAGNOSTIC
Les travaux réalisés lors de l'Action 1 ont conforté la nécessité d'une enquête préalable. Ils ont notamment souligné l'insuffisance des connaissances sur certains points essentiels tels que : la réalité de la gestion des âges au sein des PME, l'existence de " bonnes pratiques " dans ce domaine, l'identification de trajectoires professionnelles et de mobilité ouvertes aux salariés du bâtiment, leurs modalités préférentielles d'apprentissage…etc.
Une démarche d'enquête " multi-approches " a donc été définie articulant le recueil d'éléments généraux ou quantitatifs et des approches qualitatives ou approfondies.

Elle comprend trois volets :
1 - Une enquête nationale par questionnaires auprès d'un panel de 2500 entreprises adhérentes à la FFB.
2 - Des enquêtes régionales par interviews, réalisées dans les six régions participantes (de 300 à 400 interviews de chefs d'entreprise et de salariés),
3 - Des investigations spécifiques : deux dans le domaine de la médecine du travail et de la prévention des inaptitudes (par la médecine du travail de Champagne-Ardenne et par Rebâtir Midi- Pyrénnées) et une enquête psycho-sociale approfondie auprès de salariés du bâtiment (pilotée par l'Université de Poitiers).

Au delà des différences de méthodologie, ces trois types d'enquête s'organiseront autour de deux questions clé :
1- Quelles solutions mettre en œuvre pour des actifs du bâtiment rencontrant ou amenés à rencontrer des difficultés dans le cadre de leur emploi ?
2 - Comment mieux valoriser l'expérience des salariés seniors ou à mi-carrière dans le développement de l'entreprise et la transmission des savoirs ?

I.2.2 LES EXPERIMENTATIONS
Même si le choix et la nature précise de ces expérimentations dépendent du résultats des enquêtes et des contacts noués à cette occasion, les partenaires se sont accordés sur les hypothèses d'actions suivantes :

A - Des interventions-diagnostic en entreprises (PME et TPE).
Dans chaque région des interventions approfondies d'experts seront conduites auprès d'entreprises volontaires (cinq minimum par région) afin de mettre en œuvre : soit des diagnostics-conseils centrés sur la " gestion des âges " des salariés (identification des compétences actuelles et visées, des contraintes physiques, relations inter-générationnelles, gestion prévisionnelle…), soit des actions expérimentales liées à ce thème : par exemple, mise en place de formations intégrées au travail, nouvelles formes de tutorat et de coopération entre générations, évaluation/validation des compétence individuelles ou collectives, mise en place de trajectoires de mobilité adaptées aux plus de 45 ans, repérage de fonctions mal remplies dans les entreprises et susceptibles d'être confiées à des seniors, …etc.

B -Des actions auprès des salariés et demandeurs d'emploi.
Dans chaque région des actions spécifiques " ouvertes " seront également proposées à des salariés et à certains demandeurs d'emploi. On envisage des parcours individualisés intégrant : actions de positionnement, de reconnaissance des acquis et de formations adaptées à ce public cible et à ses modes d'apprentissage. Ces actions viseront notamment :
- l' évolution ou la reconversion à mi-carrière,
- la mobilité vers des spécialités ou des fonctions plus qualifiées ou à moindre pénibilité physique,
- l' accès à des fonctions tutorales, ou de formateur occasionnels,
- la reprise ou la création d'entreprise.. .
On prévoit qu'au minimum, une centaine d'actifs du secteur bénéficiera de ces actions " ouvertes ".

I.2.3 SENSIBILISATION DES ACTEURS ET CAPITALISATION
A - Sensibilisation/mobilisation des acteurs locaux.
La dimension territoriale constituant l'une des conditions de réussite de ce projet, chaque région organisera des actions de sensibilisation et de concertation entre différents acteurs locaux susceptibles de contribuer à l'action. Des " comités techniques " de suivi sont déjà en place ou prévus dans chaque région ; au minimum, une conférence par région sera organisée pour débattre des expérimentations à mettre en œuvre. On explorera à cette occasion, de nouvelles formes de collaboration entre les entreprises et le monde associatif ou de la formation professionnelle en vue d'élargir les possibilités de diversification d'activités pour des salariés expérimentés ( par exemple : plus grande participation aux activités de formation comme tuteurs ou formateurs occasionnels …etc)

B-Capitalisation.
Le projet débouchera sur l'élaboration de quelques outils ou prototypes, notamment : d'un outil de " diagnostic du risque de maladie à caractère professionnel " (" Rebâtir " ), d'un outil de diagnostic ergonomique des postes de travail (SUPRHEA) et d'un " vade mecum " sur la gestion des âges en PME.
Enfin, au delà des rapports intermédiaires et finaux, les partenaires ont prévu d'organiser des rencontres annuelles d'échanges d'expérience entre tous les participants au projet. Ils ont également réservé des journées d'intervention pour participer à des séminaires externes d'échanges sur cette thématique " âges et emploi" notamment avec les PDD avec lesquels des contacts ont été noués lors de l'Action 1 (les PDD: " EQUALITY " (Uncanss/Entreprises et Personnel) et " COMPETENCES " (AGEFOS PME).










dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Integrated measures (pathway to integration) ***
Anticipation of technical changes *
Studies and analysis of discrimination features **

Type of innovation Rating
Process-oriented **
Goal-oriented ****
Context oriented ***

Text available in


Les aspects innovants du projet sont concentrés sur les points suivants :

1-Les enquêtes en entreprise et auprès des salariés
Aucune investigation de ce type n'a été consacrée jusqu'ici, aux seniors et aux salariés a mi-carrière du secteur du bâtiment, du moins à l'échelle proposée par le projet (2500 entreprises, six régions concernées…etc).
Cette innovation est, elle même, renforcée par l'implication forte des réseaux FFB, AFPA et des autres partenaires dans la conduite de l'enquête. Leurs responsables locaux et régionaux participent à l'élaboration des guides d'entretien et réalisent les interviews de terrain. Ils contribueront également à en diffuser les résultats dans leur environnement régional. Ainsi, au delà du recueil de données, cette démarche amorcera un véritable processus de prise de conscience et de concertation au sein du réseau des partenaires ainsi qu'auprès des acteurs régionaux.

2-Les diagnostics en PME
Le projet s'appuiera sur les acquis des différentes approches de diagnostic de compétences et des ressources humaines expérimentées au sein de PME dans le cadre des programmes européens (ADAPT, Objectif 4 …). Cependant, ces approches seront fortement renouvelées par l'introduction de la dimension " gestion des âges " et la recherche de solutions prenant en compte les problématiques posées par le vieillissement des salariés. Le projet compte ainsi apporter une contribution au développement des méthodologies d'intervention et de conseil aux entreprises qui demeurent, sur ces thématiques " âges ", notoirement insuffisantes et embryonnaires.

3-La valorisation des actifs seniors et à mi-carrière
Le développement de parcours individualisés adaptés aux salariés des PME est l'un des volets forts de ce projet. Jusqu'ici, l'articulation fine de séquences de positionnement, de validation des acquis, de " parrainage formatifs " sur site et de phases courtes de formation n'a été développée que de façon expérimentale et sur un nombre très restreint de bénéficiaires. Les seuls exemples d'actions plus importantes proviennent de grands groupes (France Télécom, Renault…) et visaient à organiser les mobilités professionnelles d'ouvriers ou de techniciens peu qualifiés. L'un des enjeux du projet consistera à tester la faisabilité et les conditions de transfert de ces approches vers les PME du bâtiment.

4-Le partenariat local et l'intégration des approches
L'une des particularités forte du projet est d'articuler une démarche nationale et sectorielle avec une approche au niveau des territoires. Cette approche territoriale, la seule qui soit réellement adaptée aux PME a, jusqu'ici, été fort peu développée sur cette thématique " âges et emploi ". Notre ambition serait d'amorcer sur ce secteur du bâtiment une concertation et une mobilisation des acteurs locaux et régionaux comparables à celles développée, par exemple, sur les thématique des jeunes et de l'insertion.


dot Top


Budget Action 2

1 500 000 – 2 000 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  5.0%  5.0% 
Employed  85.0%  5.0% 
Others (without status, social beneficiaries...)  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  7.5%  0.0% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  82.5%  10.0% 
  100.0%
 
Physical Impairment  10.0%  0.0% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  80.0%  10.0% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  90.0%  10.0% 
  100.0% 
 
< 25 year  0.0%  0.0% 
25 - 50 year  40.0%  10.0% 
> 50 year  50.0%  0.0% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Gender discrimination *
Discrimination and inequality in employment ****
Disabilities **
Low qualification ***
Unemployment *

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :


Chaque membre du PDD s'est engagé :
- à participer activement au Comité de Pilotage du projet,
- à mettre en œuvre les actions prévues dans le projet et pour lesquelles sa contribution est requise.
De son côté, le Comité de Pilotage est garant de l'implication de chacun des partenaire dans le projet.
Les partenaires constatent, par ailleurs, que les travaux réalisés lors de l'Action 1 ont démontré la capacité d'implication active de chaque membre du PDD et la capacité de l'ensemble des membres à adopter un processus de décision fondé sur le consensus.


Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :




Le projet incluant une importante phase d'enquêtes-diagnostic non seulement auprès des chefs d'entreprise, mais également auprès des salariés (sous forme notamment d'interviews individuels), ceux-ci seront associés à la démarche et surtout à la définition des solutions proposées. Ils sont également la cible privilégiée des actions proposées en Action 2.

Par ailleurs, les instances paritaires (dont le réseau OPCA/ GFC/AREF)sont associées, au niveau national, au suivi des travaux dans le cadre du comité d'orientation du projet et, au niveau régional, aux comités de suivi technique qui sont déjà mis en place dans certaines régions participantes (Poitou-Charentes, Limousin…).

 

 Between national partners

Text available in


Chaque membre du PDD s'est engagé :
- à participer activement au Comité de Pilotage du projet,
- à mettre en œuvre les actions prévues dans le projet et pour lesquelles sa contribution est requise.
De son côté, le Comité de Pilotage est garant de l'implication de chacun des partenaire dans le projet.
Les partenaires constatent, par ailleurs, que les travaux réalisés lors de l'Action 1 ont démontré la capacité d'implication active de chaque membre du PDD et la capacité de l'ensemble des membres à adopter un processus de décision fondé sur le consensus.

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 14.2%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
297 WISER Worker integration through skill development and experience recognition DE EA-96868
UKgb 11

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Association des Fédérations Régionales et départementales du Bâtiment de Poito
Centre d'Etudes de Recherches et de Formation du BTP
Fédération Française du Bâtiment
Groupement d'Action Sociale du BTP du Nord-Est
Institut Technique de la Fédération Française du Bâtiment
REBATIR
SUP'REHA Formation Conseil

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes

(AFPA)
13 Place du Général de Gaulle
93108 MONTREUIL cedex

Tel:+33148705025
Fax:+33148703859
Email:thierry.rosenzweig@afpa.fr

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Rosenzweig Thierry +33148705025 thierry.rosenzweig@afpa.fr Responsable mission de developpement de l'action communautaire direction des op

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association des Fédérations Régionales et départementales du Bâtiment de Poito

(AFBAT)
26 rue Salvator Allende
86000 Poitiers

Tel:+33549612066
Fax:+33549612857
Email:ffb-poitou-charentes@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Servouze Jean-Claude +33549612066 ffb-pitou-charentes@wanadoo.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Centre d'Etudes de Recherches et de Formation du BTP

(CERF BTP)
359 avenue des Prés d'Arènes - BP 951 22
34073 Montpellier cedex 03

Tel:+33467585220
Fax:+33467582360
Email:ffblr@languedoc.ffbatiment.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Conil n.c. +33467585220 ffblr@languedoc.ffbatiment.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Fédération Française du Bâtiment

(FFB)
33 avenue Kléber
75784 Paris cedex 16

Tel:+33140695100
Fax:+33140695340
Email:repellino@national.ffbatiment.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Private
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Repellin Odette +33140695221 repellino@national.ffbatiment.fr Chef de departement

Last update: 09-03-2007 dot Top


Groupement d'Action Sociale du BTP du Nord-Est

(GAS BTP)
1, rue Cazier Bp2774
51069 Reims cedex

Tel:+33326484210
Fax:+33326849657
Email:medcin.btp@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Morel Philip +33326484210 medcin.btp@wanadoo.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Institut Technique de la Fédération Française du Bâtiment

(IT-FFB)
9,rue de la Pérouse
75116 Paris

Tel:+33140695100
Fax:+33145535877
Email:repellino@national.ffbatiment.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
REPELLIN Odette +33140695221 repellino@national.ffbatiment.fr Chef de departement

Last update: 09-03-2007 dot Top


REBATIR

(REBATIR)
11 boulevard des Récollets
31078 Toulouse cedex 4

Tel:+33561251213
Fax:+33561148260
Email:rebatir@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Other
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Machet Florence +33561251213 florencemachet.rebatir@wanadoo.fr Chargee de mission

Last update: 09-03-2007 dot Top


SUP'REHA Formation Conseil

(SUP REHA)
86-88 avenue Baudin
87036 Limoges cedex

Tel:+33555112155
Fax:+33555112149
Email:ecole-batiment@sup-reha.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff < 10
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Theillet n.c. +33555112155 ecole-batiment@sup-reha.com Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

AGES ET TRAVAIL DANS LE BTP.


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics