IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 SENIORS ascii version

France

 
DP Managing organisation : Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional
Other national partners : Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionne
Délegation Académique à la Formation Continue
Institut Consulaire de Formation de Dieppe
EQUAL theme :Adaptability - Life long learning 
Type of DP :Geographical - Other 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-HNR-2001-10646 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :24-10-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Au cours des 30 dernières années, les relations entre âge et travail ont connu des mutations importantes. Du fait de l'allongement des périodes de formation et des sorties du monde du travail plus précoces en fin de carrière, l'activité s'est concentrée sur la tranche d'âge 25-54 ans, voire 25-50 ans. Aujourd'hui, La France compte une part d'actifs de 50-64 ans (37%) nettement inférieure à la moyenne des autres pays Européens (47%).
Quant à l'age moyen de cessation d'activité en France, il est de 58 ans contre 59,5 ans dans l'ensemble de l'union Européenne.
Avec le développement du chômage depuis le début des années 70, diverses mesures ont été prises pour favoriser une sortie anticipée d'activité des travailleurs vieillissants .
Les " seniors " se sont vus massivement évincés, lors des années de crise par les entreprises adeptes des programmes de préretraite
-->Ceci a sans doute engendré des conséquences néfastes, en ce qui concerne leur employabilité :a) a)Pour ces travailleurs vieillissants (plus de 20 ans d'expérience professionnelle) qui se retrouvent au chômage, la perte d'emploi est souvent définitive (et ceci plus encore pour les femmes) , et sans espoir de retour sur le marché du travail, en raison des fortes réticences des employeurs à les embaucher .
Jugés " obsolètes " techniquement , trop coûteux ou pas assez malléables, les entreprises continuent de leur préférer des jeunes pour leur coût attractif et leur adaptabilité.
b) Quant aux travailleurs âgés en emploi, le développement massif des préretraites a également accru leur vulnérabilité : les pratiques dominantes conduisent à les considérer comme moins productifs et moins adaptables aux nouvelles technologies. Le raccourcissement de leur horizon professionnel réduit l'intérêt d'un investissement en formation continue, du point de vue des employeurs (qui préfèrent former ceux de leurs salariés pour lesquels la durée potentielle d'utilisation de la formation est la plus longue, c'est à dire les plus jeunes), et conduit à une possible démotivation de la part de ces salariés, qui se sentent souvent déconsidérés.
Actuellement , les salariés de 50 à 54 ans ont 5 fois moins de chances d'accéder à une formation que les 25-29 ans , et cet écart s'accroît quand il s'agit des femmes.

Aujourd'hui, les entreprises doivent aujourd'hui évoluer dans un contexte démographique où la population des salariés de 50-60 ans devient plus nombreuse que celle des jeunes générations, avec de surcroît, un fort mouvement de départ en retraite qui s'amorcera dès 2006 (celui de la génération du Baby Boom)
Hier , les 30-45 ans constituaient l'essentiel de la population active ; demain ce seront majoritairement les plus de 45 ans, actuellement en sous emploi, qui auront à assurer non seulement la bonne marche économique du pays, mais aussi la solidarité des régimes de retraite.

Se concentrant sur leur cœur de métier et se devant de suivre les mutations technologiques dans un climat de compétitivité mondiale, les entreprises tentent aujourd'hui de trouver une main d'œuvre de plus en plus qualifiée et ouverte aux nouvelles technologies. Mais elles se heurtent à un nouveau phénomène : les carences de candidats dans certaines filières, dues à un manque d'attractivité ou à une dévalorisation de l'image de certains métiers.
Il semble aussi qu'une majorité d'entre elles conserve l'habitude de rechercher à l'extérieur les compétences dont elles ont besoin et investisse trop peu dans la formation et la valorisation des compétences des salariés en place, notamment leurs seniors.
Quant à la prise de conscience du vieillissement et la gestion de la pyramide des ages dans les entreprises , différentes études menées au niveau national (Dares...) montrent qu'elle reste encore marginale (seuls les établissements de plus de 500 salariés semblent s'en préoccuper)

La Haute-Normandie, 5e région Française la plus touchée par le chômage (notamment chômage de longue durée et ceci, surtout en Seine Maritime), et où paradoxalement les difficultés de recrutement continuent de progresser dans certains secteurs, est une région historiquement très industrialisée.Bien que la part de la population âgée de plus de 50 ans soit légèrement inférieure à la moyenne française aujourd'hui (30,6% contre 32,8%), on peut noter qu'aujourd'hui, l'age médian des actifs a rattrapé le niveau national , se situant à 39,2 ans, alors qu'il était inférieur en 1990 : une des raisons du vieillissement des actifs Hauts normands tient dans la forte proportion des classes d'ages du baby boom âgées de 45 à 55 ans.

Dans ce double contexte de vieillissement de la population d'une part, et de départs massifs en retraite dès 2006 d'autre part qui vont engendrer une pénurie de main d'œuvre encore plus marquée dans certains secteurs et sur certains postes (besoins non pourvus en compétences), il nous apparaît donc urgent de sensibiliser et d'aider les entreprises et les salariés à changer leurs comportements.

L'objectif de notre PDD est de mettre en œuvre des actions expérimentales, destinées à permettre aux entreprises régionales (surtout les PME) d'anticiper les mutations démographiques à venir et d'évoluer significativement dans leurs pratiques de recrutement et de formation continue, et ce, afin que les emplois maintenus ou créés profitent aux travailleurs vieillissants. Il a parallèlement pour finalité d'agir sur ce public de seniors, entretenant un rapport difficile au travail et à la formation, afin qu'il se sente à nouveau reconnu, revalorisé dans l'entreprise et qu'il accepte sur sa fin de carrière le principe du bénéfice de formations adaptées.

dot Top


Objective

Text available in

 Mieux connaître les spécificités des salariés de plus de 50 ans dans les entreprises Haut-Normandes

 Aider les entreprises à anticiper les mutations démographiques à venir et à évoluer significativement dans leurs pratiques de recrutement et de formation continue

 Expérimenter des solutions « formation » de gestion des fins de carrière des salariés vieillissants (plus de 50 ans), à travers l'organisation du transfert des savoirs et/ou l'acquisition de compétences nouvelles.

 Agir sur ce public de seniors, entretenant un rapport difficile au travail et à la formation afin qu'il se sente à nouveau reconnu, revalorisé dans l'entreprise pour mieux accepter à terme un allongement de sa vie professionnelle

 Favoriser l'embauche de demandeurs d'emploi âgés dans les entreprises régionales

dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Integrated measures (pathway to integration) ***
Conception for training programs, certification ****
Anticipation of technical changes ***
Studies and analysis of discrimination features ***

Type of innovation Rating
Process-oriented ***
Goal-oriented ***
Context oriented ****

Text available in

Plusieurs partenaires ont décidé d'unir leurs forces et de mettre leurs compétences en commun pour répondre au problème rencontré par les entreprises régionales sur la nécessité de maintenir ou intégrer dans l'emploi des salariés vieillissants, de disposer de main d'œuvre qualifiée et de faire face au vieillissement de leurs pyramides des âges.

L'aspect innovant de notre projet " SENIORS " repose sur :
-Le large champ de compétences des acteurs réunis dans le partenariat de développement, leur complémentarité d''intervention sur les différentes étapes des actions expérimentales
-Une approche expérimentée pour la 1ere fois sur le territoire régional dans le sens où elle porte sur les travailleurs vieillissants, plus spécialement dans les entreprises de type PME
-Une démarche plurielle qui tente de combiner, plusieurs dispositifs existants ou encore expérimentaux : partage et transfert du savoir , accompagnement de parcours de formation et Tutorat ; Développement et promotion de dispositifs d'état auprès d'entreprises (SIFE...), formation aux TIC
-Une démarche de mobilisation des réseaux tout au long du projet, sur une problématique malheureusement peu ou pas abordée aujourd'hui au sein des entreprises.
-La mise en pratique d'une méthodologie de changement des pratiques d'organisation et de formation en faveur des salariés âgés
-Une approche multi-public, car concernant tous types de métiers et tous secteurs d'activité

Nous espérons que cette mise en commun générera une réelle valeur ajoutée au maintien en activité ou au développement de l'employabilité des seniors dans les entreprises.
Le conseil d'administration paritaire de l'opcareg, souhaite soutenir ce projet et surtout participer à sa diffusion au niveau de chacune des organisations syndicales qu'il représente, la problématique du devenir des salariés âgés et des retraites étant aujourd'hui au cœur des réflexions des partenaires sociaux en France.
Les informations croisées que l'on pourra retirer de ces expérimentations seront au service des salariés et des entreprises de la Région. Elles pourront notamment être traitées par le biais des TIC pour valoriser les expérimentations développées et les travaux menés, tant sur un plan national qu'européen.

dot Top


Budget Action 2

1 000 000 – 1 500 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  16.9%  9.2% 
Employed  46.2%  27.7% 
Others (without status, social beneficiaries...)  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  0.0%  0.0% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  63.0%  37.0% 
  100.0%
 
Physical Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  63.0%  37.0% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  0.0%  0.0% 
Without such specific discriminations  63.0%  37.0% 
  100.0% 
 
< 25 year  0.0%  0.0% 
25 - 50 year  0.0%  0.0% 
> 50 year  63.0%  37.0% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Discrimination and inequality in employment ***
Other discriminations ***
Low qualification ***
Unemployment ***

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :

La participation active des membres du PDD est assurée par le croisement des intérêts , des objectifs et des compétences des différentes organisations participantes.

L'Opcareg se place dans une situation d'expérimentation sociale, d'observation et d'accumulation de données permettant de nourrir sa mission de référent régional en matière d'accompagnement des PME dans leurs démarches de réflexion sur l'évolution de leurs métiers.

Les entreprises adhérentes de l'Opcareg expérimenteront ici une réponse à leurs problèmes de gestion des seniors .
Souvent confrontées à des difficultés de recrutement paradoxales en période de chômage, elles chercheront ici des solutions visant à mieux utiliser les compétences des seniors en même temps qu'elles encadrent mieux l'arrivée des jeunes générations dans leurs effectifs.

Les organismes de formation et de conseil (Greta, CCI...) innovent dans le domaine de l'ingénierie de la formation professionnelle et du diagnostic socio-économique, consolidant les acquis d'ADAPT

La DDTEFP76 aspire ici à mieux orienter son action vis à vis des chomeurs agés et expérimente de nouveaux thèmes et méthodes dans la mise en oeuvre de dispositifs état pour placer des demandeurs d'emploi.
La DDTEFP 76, coordination emploi formation zone de Rouen pilotera l'action 3.

Mme Cosme (coordinatrice emploi formation zone de Rouen pour la DDTEFP, membre N°3 du PDD), n'étant pas détachée pour la coordination de l'activité 3 dans ce projet (elle interviendra dans le cadre de sa mission habituelle de recherche de solutions pour l'insertion des demandeurs d'emploi), elle n'aura donc pas à produire de justificatifs de temps passé ni de frais afférents.
La DDTEFP 76, ne recevra pas de fonds FSE destinés à couvrir la coordination de cette action. Aucun flux financier ne se fera entre la tête de liste et le membre N°3. Les fonds état ne transiteront pas par le porteur.
Par contre , les organismes qui recevront ces fonds devront produire leurs justificatifs de réalisation d'actions auprès de Mme Cosme qui les transmettra ensuite à la tête de liste.
En cas de non production de pièces par les prestataires, le reversement du FSE ne sera pas à la charge de la tête de liste mais à la charge de la structure qui en est la source.


Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :

La conduite du projet est basée sur une implication forte des bénéficiaires, lors de ses différentes phases de réalisation.
En effet, la problématique abordée avec le maintien dans l'emploi et l'accès à l'emploi des travailleurs vieillissants remet très fortement en cause les modes de pensée actuels, centrés encore essentiellement sur les mesures de retraite précoce, voire de retraite très largement anticipée.
Il va donc s'agir de mettre en œuvre une dynamique susceptible de susciter l'adhésion de tous : entreprises et salariés et/ou futurs salariés, à un concept très novateur, le concept de "la formation tout au l

 

 Between national partners

Text available in

La participation active des membres du PDD est assurée par le croisement des intérêts , des objectifs et des compétences des différentes organisations participantes.

L'Opcareg se place dans une situation d'expérimentation sociale, d'observation et d'accumulation de données permettant de nourrir sa mission de référent régional en matière d'accompagnement des PME dans leurs démarches de réflexion sur l'évolution de leurs métiers.

Les entreprises adhérentes de l'Opcareg expérimenteront ici une réponse à leurs problèmes de gestion des seniors .
Souvent confrontées à des difficultés de recrutement paradoxales en période de chômage, elles chercheront ici des solutions visant à mieux utiliser les compétences des seniors en même temps qu'elles encadrent mieux l'arrivée des jeunes générations dans leurs effectifs.

Les organismes de formation et de conseil (Greta, CCI...) innovent dans le domaine de l'ingénierie de la formation professionnelle et du diagnostic socio-économique, consolidant les acquis d'ADAPT

La DDTEFP76 aspire ici à mieux orienter son action vis à vis des chomeurs agés et expérimente de nouveaux thèmes et méthodes dans la mise en oeuvre de dispositifs état pour placer des demandeurs d'emploi.
La DDTEFP 76, coordination emploi formation zone de Rouen pilotera l'action 3.

Mme Cosme (coordinatrice emploi formation zone de Rouen pour la DDTEFP, membre N°3 du PDD), n'étant pas détachée pour la coordination de l'activité 3 dans ce projet (elle interviendra dans le cadre de sa mission habituelle de recherche de solutions pour l'insertion des demandeurs d'emploi), elle n'aura donc pas à produire de justificatifs de temps passé ni de frais afférents.
La DDTEFP 76, ne recevra pas de fonds FSE destinés à couvrir la coordination de cette action. Aucun flux financier ne se fera entre la tête de liste et le membre N°3. Les fonds état ne transiteront pas par le porteur.
Par contre , les organismes qui recevront ces fonds devront produire leurs justificatifs de réalisation d'actions auprès de Mme Cosme qui les transmettra ensuite à la tête de liste.
En cas de non production de pièces par les prestataires, le reversement du FSE ne sera pas à la charge de la tête de liste mais à la charge de la structure qui en est la source.

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 10.7%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
208 NETFOR - Network for work in tune with ageing DE EA-40516
FI 19
FR IDF-2001-11082
IT IT-G-PIE-016
PT 2001-281

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionne
Délegation Académique à la Formation Continue
Institut Consulaire de Formation de Dieppe

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Organisme Paritaire Collecteur Agréé Régional

(OPCAREG HAUTE - NORMANDIE)
3 rue Pierre Gilles de Gennes
76130 Mont Saint Aignan

Tel:+33235121717
Fax:+33235121718
Email:accueil@opcareg-hn.fr

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Financial institution
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
LAHON Florence +33235121719 f.lahon@opcareg-hn.fr Chef de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionne

(DDTEFP76/ Coordination Emploi/Formation de Grand Rouen)
Cité administrative 2, rue saint Sever
76032 ROUEN Cedex

Tel:+33235585878
Fax:+33235585860
Email:christine-geraldine.cosme@dd-76.travail.gouv.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employment services
Legal status:Public organisation
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
COSME Christine +33235585878 christine-geraldine.cosme@dd-76.travail.gouv.fr Coordinatrice emploi formation

Last update: 09-03-2007 dot Top


Délegation Académique à la Formation Continue

(DAFCO)
Immeuble Normandie 2 55 rue Amiral Cécille
76045 Rouen

Tel:+33232818832
Fax:+33232818855
Email:dafco@ac-rouen.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Public organisation
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
RAFFESTIN François +33232818858 dafco@ac-rouen.fr Conseiller en formation continue

Last update: 09-03-2007 dot Top


Institut Consulaire de Formation de Dieppe

(ICD)
ZI Louis Delaporte Zone Marron
76379 Dieppe Cedex

Tel:+33235068590
Fax:+33235068599
Email:icdieppe@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Private
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
THETIOT Daniele +33235068593 icdieppe@wanadoo.fr Directeur

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

SENIORS


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics