IMPORTANT LEGAL NOTICE
 

 ACCELAIR - AUTONOMISATION ET INSERTION DES REFUGIES ascii version

France

 
DP Managing organisation : Forum réfugiés
Other national partners : AMNYOS
Agence Nationale Pour l'Emploi
Association Lyonnaise de Promotion et d'Education Sociale
Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes
Association des Bailleurs et Constructeurs HLM du Rhône
CIMADE
EQUAL theme :Employability - Combating racism 
Type of DP :Sectoral - Specific discrimination and inequality problems 
DP Legal status :Association without legal form 
DP identification :FR-RAL-2001-10818 
Application phase :Approved for action 2 
Selection date :15-05-2002 
Last update :09-03-2007 
Monitoring:  

Rationale

Text available in

Compte tenu des arrivées massives de demandeurs d'asile dans le département du Rhône ces dernières années et de la saturation du dispositif national d'accueil, seule une minorité de réfugiés bénéficie aujourd'hui d'un accompagnement dans ses démarches d'insertion sociale et professionnelle. De plus, force est de constater que cet accompagnement reste largement insuffisant.

Un public qui cumule un grand nombre de facteurs d'exclusion

Les réfugiés constituent un groupe à la fois très hétérogène, en terme de parcours personnels et culturels de chacun, et en même temps avec des caractéristiques communes propres à la situation de réfugié.

Tout d'abord, les réfugiés font partie de la population étrangère résidant légalement sur le territoire français. Même s'ils se distinguent des autres immigrés dans la mesure où ils ont été contraints de quitter leur pays et ceci pour des raisons autres qu'économiques, il n'en reste pas moins qu'en raison de leur origine étrangère, ils sont souvent victimes de discriminations raciales et de xénophobie. A ces discriminations s'ajoute une situation de grande précarité tant matérielle et sociale que physique et psychique. Les réfugiés sont donc en grande difficulté d'insertion.

Cependant, par rapport aux autres publics en difficulté d'insertion, les réfugiés ont la particularité d'une part de cumuler un grand nombre de facteurs d'exclusion (traumatismes vécus, isolement, absence de repères et situation nouvelle de dépendance, précarité financière, méconnaissance de la langue, sans logement, sans emploi, etc.) et d'autre part, de ne pas avoir les mêmes réactions et comportements que les autres publics face à cette situation précaire nouvelle pour eux, puisqu'ils bénéficiaient, pour la plupart d'entre eux, d'une situation socio-professionnelle beaucoup plus favorable dans leur pays.

Un processus d'insertion freiné par de nombreux obstacles

En matière d'insertion, la particularité des réfugiés est de devoir entièrement reconstruire leur vie aussi bien sur le plan social que professionnel. Ainsi, il ne peut y avoir en matière d'intégration de ce public qu'une approche globale : l'insertion professionnelle ne peut être envisagée qu'en lien avec la situation sociale des réfugiés.

Les études menées sur le sujet font clairement apparaître que les deux piliers sur lesquels reposent le processus d'insertion des réfugiés sont le logement (en raison de la situation familiale de la majorité des réfugiés) et l'emploi.

L'insertion par le logement est une assise fondamentale pour les réfugiés avant même la perspective de la recherche d'un emploi. Cependant, elle reste très difficile à mettre en place (diminution du nombre d'appartements bon marché dans le locatif privé, revenus et garanties insuffisantes, parc locatif public limité, pratique sélective d'attribution de logements, réticences fréquentes liées à l'origine étrangère des personnes, etc.).

L'insertion professionnelle, étape ultime de l'insertion, est quant à elle freinée par de nombreux obstacles (méconnaissance de la langue, non transférabilité des qualifications professionnelles, expérience professionnelle déficiente, profils non adaptés au marché du travail, etc..).

Le problème : les dispositifs existants ne peuvent apporter des réponses adaptées

Les réfugiés statutaires font donc partie des publics en difficulté d'insertion avec cependant des caractéristiques qui leur sont propres. Or, force est de constater pourtant que les dispositifs existants en matière d'aide à l'insertion ne sont pas en mesure de prendre d'offrir des réponses adaptées à ces caractéristiques.

Dans le cadre du dispositif national d'accueil existant en France, des centres provisoires d'hébergement (CPH) ont été mis en place spécifiquement pour accueillir les réfugiés et assurer la transition vers l'insertion dans le pays d'accueil. Or, ce dispositif spécifique connaît plusieurs limites.

- La conjoncture actuelle conduit à une saturation du dispositif qui n'est plus en mesure d'accueillir les réfugiés. Faute de places en CPH (1068 places sur l'ensemble du territoire en 2000 pour 5185 statuts accordés), certains réfugiés statutaires sont contraints de rester dans les centres normalement réservés à l'accueil des demandeurs d'asile, ce qui retarde leur autonomisation et leur intégration.

- D'autre part, alors que le processus d'insertion s'inscrit dans la durée, la prise en charge par les CPH est limitée à une période de temps relativement courte variant autour de 6 mois. Cela correspond donc davantage à une phase de pré-insertion dont le rôle est de préparer le public et de commencer avec lui la mise en route du processus d'insertion. Les études montrent également qu'il n'y a pas toujours à ce stade de véritable volonté des bénéficiaires de trouver un travail et soulignent le faible taux d'occupation d'un emploi à la sortie des CPH.

- Enfin, nous avons pu constater que l'étape du passage en CPH n'est pas toujours la plus appropriée pour garantir l'intégration rapide de certains réfugiés, notamment les plus autonomes d'entre eux. D'après une étude commanditée par la DPM, le séjour en CPH tend à s'allonger indiquant par là même toute la difficulté à mettre en œuvre le processus d'insertion. Le risque existe alors de voir se renforcer des attitudes d'assistanat ne favorisant pas la dynamique d'insertion.

En ce qui concerne les autres réfugiés, hors prise en charge par les dispositifs spécifiques d'accueil : ceux qui ont des attaches familiales ou amicales vont privilégier un hébergement par la voie du réseau communautaire dont l'aide s'élargit ensuite à l'emploi. Pour les autres, l'aide se résume à l'accès aux structures de droit commun qui s'avèrent être peu appropriées aux besoins spécifiques de ce public. En effet, le droit commun se contente d'apporter une réponse uniforme ne prenant en compte ni les particularités propres à la population des réfugiés ni l'hétérogénéité des individus qui constituent cette population.

dot Top


Objective

Text available in

Face au contexte actuel critique en ce qui concerne l'insertion des réfugiés statutaires dans notre société, il devient plus qu'urgent d'envisager des solutions adéquates aux différents problèmes soulevés, c'est-à-dire avant tout en prenant en compte la spécificité du public-cible.

Il convient d'abord de prendre en charge la multi-dimensionalité de l'insertion, qui oblige à ne pas séparer le problème du logement ou de la santé, de l'insertion sociale et professionnelle. Il faut éviter de segmenter les personnes et les problèmes en fonction des compétences propres des administrations et institutions qui ont en charge une catégorie de publics et de problèmes. Notre projet vise à répondre à cette multi-dimentionalité des problèmes par une approche intégrée des solutions.

En même temps, il est nécessaire de prendre en compte la particularité de la population des réfugiés (propre à leur situation commune de réfugié) par rapport aux autres publics en difficulté.

Enfin, au-delà des particularités communautaires, il est urgent de tenir compte de l'individu pour entrer dans la problématique actuelle de la constitution du sujet, qui oblige à réunir des éléments disjoints “social/professionnel”, “individu/groupe” et public/territoire”. Autrement dit, c'est la notion de l'individu qui doit être le moteur de tous les dispositifs à mettre en place. C'est elle seule qui fera leur place à toutes les dimensions de l'insertion (logement, insertion sociale, insertion professionnelle, santé, particularités communautaires…) que l'on met habituellement en relief. Par ailleurs, elle obligera à travailler en réseau et non plus simplement en partenariat ; de cette manière, elle contribuera à développer les interactions et les possibilités de solutions nouvelles.

Dans cette perspective, il convient de passer de la gestion des mesures à une ingénierie de projets, tenant compte des particularités aussi bien des groupes que des individus. Assez paradoxalement, le moment de cette ingénierie de projets est capital pour optimiser la gestion des mesures actuelles et inventer de nouveaux instruments mieux adaptés.

Il n'est dès lors plus possible de se contenter d'indicateurs simples et univoques qui conduisent à une uniformisation des solutions.

Objectif

Notre projet vise à améliorer les conditions et la capacité d'insertion des réfugiés statutaires afin de réduire les inégalités et les discriminations (notamment liées à leur statut d'étranger) rencontrées par ce public en matière d'accès à l'emploi. Dans cette perspective, l'objectif est de parvenir dans un premier temps à une meilleure prise en compte des caractéristiques propres à ce public afin ensuite de construire et de mettre en place des itinéraires différenciés et adaptés à la situation et aux besoins de chaque individu. Il s'agit d'offrir à chacun des bénéficiaires un véritable projet d'insertion s'inscrivant dans la durée - Accueil et accompagnement social individualisés, formation adéquate et accès à l'emploi.

Territoire

Concernant l'identification du public-cible, la zone d'intervention retenue est la Région Urbaine de Lyon.
Toutefois, une des hypothèses de nos propositions est qu'il convient de travailler sur la double logique territoire et public. Il s'agit de s'appuyer sur les initiatives prises en faveur des personnes pour contribuer au développement du territoire. Nous retiendrons donc comme territoire pertinent une aire à géométrie variable en fonction de la nature des problèmes à traiter et des modalités de réponses à apporter.

Actions

Pour la réalisation de cet objectif, le projet prévoit un premier type d'activités concernant le public-cible des réfugiés. Ces activités iront de l'accueil et du recrutement du public à la construction de parcours d'insertion appropriés en passant par une phase préalable importante d'évaluation des besoins et d'orientation. Le deuxième type d'activités s'adresse plus particulièrement aux différents acteurs de l'insertion et vise à sensibiliser et accroître la connaissance du public-cible et de sa problématique.

Démarche

La démarche s'organise autour de l'énonciation et de la construction d'un projet d'insertion. Il convient de prendre en compte comme nous l'avons dit précédemment l'aspect multidimensionnel de tels projets en raison des caractéristiques propres à ce public, notamment l'accumulation de plusieurs facteurs d'exclusion. Les personnes peuvent énoncer un projet comprenant plusieurs de ces dimensions (santé, logement, emploi..) toutes indispensables au processus d'insertion. Il convient donc en amont de hiérarchiser les problèmes rencontrés et d'envisager leur chronologie et leur articulation. L'objectif est de mettre en œuvre une approche globale de la personne.

A partir du travail de diagnostic, différentes solutions pourront être proposées au public. Elles ne se réduiront pas à la seule mise à la formation ou à l'emploi. L'expérience montre en effet que, dans bon nombre de cas, celles-ci doivent être redoublées par la mise en oeuvre de mesures spécifiques permettant d'assurer la réussite du processus d'insertion.

Le travail consiste à recenser les solutions existantes (logement, formation, emploi) et parallèlement à repérer les besoins non satisfaits du public. La construction d'une offre adaptée nécessite de bien coordonner des moyens et/ou outils déjà existants et de développer des moyens spécifiques complémentaires construits à l'occasion de la mise en œuvre du projet. Cette notion de construction de l'offre signifie que l'utilisation des dispositifs et mesures existants ne se fera que dans la perspective de leur contribution à la réalisation des objectifs de chacun des bénéficiaires.

Par ailleurs, cette dimension de la construction de l'offre renvoie aux exigences d'une véritable méthodologie de projet et doit être traitée dans le cadre d'une évaluation permanente du projet.


dot Top


Innovation


Nature of the experimental activities to be implemented Rating
Guidance, counselling ****
Training ***
Work placement ***
Employment aids (+ for self-employment) ****
Integrated measures (pathway to integration) ***
Training of teachers, trainers and staff ****

Type of innovation Rating
Process-oriented ****
Goal-oriented ***
Context oriented ****

Text available in

Notre projet sur l'insertion socioprofessionnelle des réfugiés tel qu'il est présenté dans le cadre du programme EQUAL a été initié par plusieurs partenaires qui, sur la base de constats résultant de leurs pratiques auprès de ce public, ont imaginé un dispositif permettant à des réfugiés statutaires de faire le point sur l'ensemble des problématiques liées à leurs difficultés d'insertion socioprofessionnelle et de proposer des solutions adaptées à chacun.

Le caractère innovant du projet repose à la fois sur le public ciblé, sur le caractère expérimental du dispositif imaginé (dont il s'agira de tester les conditions d'une reproduction dans d'autres contextes territoriaux), et enfin sur la dynamique créé par le partenariat.

La spécificité du public-cible

L'innovation repose d'abord sur la spécificité du public - les réfugiés -, et de sa problématique en matière d'insertion, qui jusqu'à présent ont rarement fait l'objet d'une attention soutenue de la part des pouvoirs publics.

L'ingénierie du dispositif

Il ne s'agit pas dans le cadre de ce projet de développer un outil "clé en main" qui proposerait la mise en place d'un dispositif supplémentaire venant se juxtaposer aux solutions déjà existantes et apportant une réponse unique et transférable à toutes les personnes qui s'adresseraient à ce dispositif. Mais il convient au contraire de l'imaginer comme un lieu d'échanges et de capitalisation à partir duquel des réponses seraient apportées, que ce soit des réponses déjà existantes faisant appel aux dispositifs de droit commun ou des réponses innovantes, imaginées par les partenaires en présence, en fonction des spécificités et besoins du public réfugié

Le partenariat d'objectif

L'innovation repose également sur la diversité des partenaires engagés dans ce projet. En effet, innover en matière d'élaboration de parcours d'insertion des réfugiés, c'est aussi réunir les principaux acteurs intervenant tout au long du processus, permettre un travail concerté, cohérent auprès d'un public cible identifié, connu et reconnu dans toutes ses spécificités. Une plate-forme d'accueil des réfugiés fédèrera des partenaires acteurs de l'insertion n'ayant jamais travaillé ensemble de manière formelle et partenariale, planifiée et sur la durée auprès de ces populations.

L'approche territorialisée

Accueillir le public réfugié au sein d'une plate-forme partenariale, sur une zone géographique donnée permet d'avoir une approche territorialisée du public, notamment sur une région d'accueil de demandeurs d'asile et de réfugiés et sur un bassin d'emploi qui constituent une véritable valeur test pour le territoire national.

dot Top


Budget Action 2

1 000 000 – 1 500 000 €

dot Top


Beneficiaries


Assistance to persons 
Unemployed  60.0%  40.0% 
Employed  0.0%  0.0% 
Others (without status, social beneficiaries...)  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
Migrants, ethnic minorities, …  60.0%  40.0% 
Asylum seekers  0.0%  0.0% 
Population not migrant and not asylum seeker  0.0%  0.0% 
  100.0%
 
Physical Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Impairment  0.0%  0.0% 
Mental Illness  0.0%  0.0% 
Population not suffering from a disability  60.0%  40.0% 
  100.0% 
 
Substance abusers 0.0%  0.0% 
Homeless  0.0%  0.0% 
(Ex-)prisoners  0.0%  0.0% 
Other discriminated (religion, sexual orientation)  60.0%  40.0% 
Without such specific discriminations  0.0%  0.0% 
  100.0% 
 
< 25 year  8.0%  5.0% 
25 - 50 year  48.0%  32.0% 
> 50 year  4.0%  3.0% 
   100.0% 

Assistance to structures and systems and accompanying measures Rating
Discrimination and inequality in employment ****
Other discriminations **
Low qualification ****
Racial discrimination ****
Unemployment ****

dot Top


Empowerment

 

 With beneficiaries

Participation
Promoting individual empowerment

Text available in

Modifications et ajustements proposés en action 2 :

La participation des Membres du projet se traduira concrètement à la fois par leur prise de position dans les décisions qui règleront les activités du PDD, et également par un rôle bien défini pour chacun des partenaires dans la mise en oeuvre du projet .

Les décisions se prendront dans le cadre du comité d'orientation stratégique et du comité de pilotage (cf. modalités d'organisation du PDD). Des réunions intermédiaires entre les partenaires du noyau de PDD auront lieu régulièrement pour faire état de l'avancement du projet. A chacune des réunions, des représentants des bénéficiaires directs du projet seront associés. La méthodologie de conduite du projet sera donc non seulement participative mais également inductive impliquant que la position des acteurs du projet sera régulièrement confrontée et croisée à celle des réfugiés.

Chaque membre du PDD fonctionnera à la fois en tant que généraliste (participation à la dynamique d'ensemble du projet) mais également en tant que spécialiste-référent sur une thématique donnée correspondant à son champ de compétences :

-Forum réfugiés, coordinateur des actions transnationales et du suivi des bénéficaires ;
-ALPES, coordinateur des actions de bilan/évaluation socio-professionnelle ;
-AFPA, coordinateur des actions de formation qualifiante ;
-Cimade, coordinateur des actions d'évaluation et de formation/sensibilisation d'opérateurs ;
-Amnyos, coordinateur des actions d'ingénierie et d'accompagnement des opérateurs ;
-ANPE, coordinateur des actions liées à l'emploi ;
-ABC HLM, coordinateur des actions liées au logement.

Des outils de liaison seront mis en place en fonction des besoins, ainsi qu'un système de communication efficace, notamment à l'aide des nouvelles technologies (e-mail, .) et autres moyens de communication plus traditionnels (fax, téléphone, etc.).


Hypothèses énoncées lors de la candidature Action 1 :

La méthodologie de conduite du projet sera non seulement participative mais également inductive impliquant que la position des acteurs du projet sera régulièrement confrontée et croisée à celle des bénéficiaires.

Notre projet a pour objectif d'améliorer la capacité d'insertion des réfugiés. Le manque de prise en compte du regard des réfugiés sur les conditions qui leur sont proposées peut être à la source des dysfonctionnements actuels. Il nous paraît donc déterminant de placer les réfugiés au coeur d'un projet dont ils sont les principaux bénéficiaires et dans une interaction constante avec le Partenariat de Développement.

Conduite du projet

Nous proposons la constitution d'un groupe témoin dont la composition sera arrêtée sur une base volontaire et résultera d'un échantillonnage de personnes représentatives (réfugiés, représentants d'associations des communautés, anciens réfugiés intégrés aux parcours divers).

Participation aux différents stades de la conduite du projet :

-conception du projet et détermination des objectifs

 

 Between national partners

Text available in

La participation des Membres du projet se traduira concrètement à la fois par leur prise de position dans les décisions qui règleront les activités du PDD, et également par un rôle bien défini pour chacun des partenaires dans la mise en oeuvre du projet .

Les décisions se prendront dans le cadre du comité d'orientation stratégique et du comité de pilotage (cf. modalités d'organisation du PDD). Des réunions intermédiaires entre les partenaires du noyau de PDD auront lieu régulièrement pour faire état de l'avancement du projet. A chacune des réunions, des représentants des bénéficiaires directs du projet seront associés. La méthodologie de conduite du projet sera donc non seulement participative mais également inductive impliquant que la position des acteurs du projet sera régulièrement confrontée et croisée à celle des réfugiés.

Chaque membre du PDD fonctionnera à la fois en tant que généraliste (participation à la dynamique d'ensemble du projet) mais également en tant que spécialiste-référent sur une thématique donnée correspondant à son champ de compétences :

-Forum réfugiés, coordinateur des actions transnationales et du suivi des bénéficaires ;
-ALPES, coordinateur des actions de bilan/évaluation socio-professionnelle ;
-AFPA, coordinateur des actions de formation qualifiante ;
-Cimade, coordinateur des actions d'évaluation et de formation/sensibilisation d'opérateurs ;
-Amnyos, coordinateur des actions d'ingénierie et d'accompagnement des opérateurs ;
-ANPE, coordinateur des actions liées à l'emploi ;
-ABC HLM, coordinateur des actions liées au logement.

Des outils de liaison seront mis en place en fonction des besoins, ainsi qu'un système de communication efficace, notamment à l'aide des nouvelles technologies (e-mail, .) et autres moyens de communication plus traditionnels (fax, téléphone, etc.).

dot Top


Transnationality

 

 Linguistic skills

  • français

 Percentage of the budget for transnational activities

  • 1.6%

 Transnational Co-operation Partnerships

Transnational Co-operation Agreement DPs involved
1010 Developing Asylum Seeker and Refugee Integration into Europe (DASRIE) DE EA-83671
FR IDF-2001-10473
IT IT-S-MDL-328
UKgb 41

dot Top


Background

 

 Involvment in previous EU programmes

  • Nobody involved in A&E

dot Top


National Partners


Partner To be contacted for
Forum réfugiés Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
AMNYOS
Agence Nationale Pour l'Emploi
Association Lyonnaise de Promotion et d'Education Sociale
Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes
Association des Bailleurs et Constructeurs HLM du Rhône
CIMADE

dot Top


Agreement Summary

Text available in

Ces informations sont disponibles aupres du porteur de projet

Last update: 09-03-2007 dot Top


Forum réfugiés

(Forum réfugiés)
19 rue de la Baïsse B.P 1054
69612 Villeurbanne Cedex

Tel:+33472970580
Fax:+33472970581
Email:direction@forumrefugies.org

 
Responsibility in the DP: Co-ordination of experimental activities
Design of the project
DP managing organisation
Evaluation
Monitoring, data collection
Transnational partnership
Type of organisation:Social services
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Bonville Christelle +33478030511 accelair@forumrefugies.org Chargee de missions

Last update: 09-03-2007 dot Top


AMNYOS

(AMNYOS)
7 rue Basse Combalot
69007 Lyon

Tel:+33472720130
Fax:+33472720130
Email:info@amnyos.com

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:University / Research organisation
Legal status:Private
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Julien Gérald +33472720130 gerald.julien@amnyos.com Consultant

Last update: 09-03-2007 dot Top


Agence Nationale Pour l'Emploi

(ANPE)
Direction régionale 6 avenue du Château de Gerland
69364 Lyon Cédex 07

Tel:+33472736850
Fax:+33472736851
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employment services
Legal status:Public organisation
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Mouette Jean-Maurice +33472736943 jmaurice@anpe.fr Conseiller technique

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association Lyonnaise de Promotion et d'Education Sociale

(A.L.P.E.S)
13 rue Delandine
69002 Lyon

Tel:+33472416434
Fax:+33472416430
Email:alpes.formation@wanadoo.fr

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
DECRET Catherine +33472416434 cdecret.alpes@wanadoo.fr Responsable de secteur

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes

(A.F.P.A)
97 rue Aristide Briand
69800 Saint-Priest

Tel:+33472285000
Fax:+33472285049
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Education / training organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:>250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
MONNET Jean-Charles +33472285050 jean-charles.monnet@afpa.fr Charge de direction responsable de formations

Last update: 09-03-2007 dot Top


Association des Bailleurs et Constructeurs HLM du Rhône

(ABC HLM DU RHONE)
c-o Opac de Villeurbanne 27 rue Paul Verleine BP 5030
69602 Villeurbanne Cédex

Tel:+33478770189
Fax:
Email:

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Employers' organisation
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 10-50
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-06-2002 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
Callé Gérard +33478955209 gcalle@opacdurhone.fr Directeur des attributions

Last update: 09-03-2007 dot Top


CIMADE

(CIMADE)
33 rue Imbert Colomès
69001 Lyon

Tel:+33478305475
Fax:+33145560859
Email:formation@cimade.org

 
Responsibility in the DP:
Type of organisation:Social services
Legal status:Non-profit private organisation (including NGO...)
Size:Staff 50-250
NUTS code:
Date of joining / leaving:01-11-2001 /

Text available in

n.c.



Contact person(s)

Name First name Phone E-mail Responsibility
EBRARD n.c. +33478305475 formation@cimade.org Conseiller pedagogique

Last update: 09-03-2007 dot Top



 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Warning! This section is not meant to be read directly, but rather be navigated through from the main page above.
 
 
 
 

ACCELAIR - AUTONOMISATION ET INSERTION DES REFUGIES


Logo EQUAL

Home page
DP Search
TCA Search
Help
Set Language Order
Statistics