Status message

Active context: school

Pourquoi agir dans ce domaine?

Dans les écoles de toute l’Europe, on observe une hausse du nombre d’enfants nés et élevés dans un autre pays. Cette situation peut peser lourdement sur les capacités d'enseignement des langues

български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) français (fr) Gaeilge (ga) hrvatski (hr) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) , et de nombreux enfants d'immigrants accusent un retard en matière d'éducation. En effet, les élèves nés en dehors de l’UE risquent deux fois plus que les autres de quitter l’école prématurément. Dans le même temps, l’accroissement de la diversité permet de rendre les écoles plus inclusives, créatives et ouvertes.

Mesures prises jusqu'à présent

  • La Commission a mis en place le réseau Sirius, composé de chercheurs, de responsables politiques et d'ONG soucieux d'améliorer la mise en œuvre des politiques en matière de migrations et d'éducation dans toute l'UE.
  • La Commission contrôle également l’écart de niveau de formation entre les élèves migrants et locaux dans les systèmes éducatifs de l’UE: voir les Progrès vers la réalisation des objectifs communs de l'UE en matière d'éducation et de formation – enfants immigrants

    pdf

    (1.6 Mb)

    English (en) .

 

En savoir plus