Chemin de navigation

 
5 ECTS & FTLV

FTLV & Formations à distance
Accueil

Formation Tout au Long de la Vie (FTLV) – Formations à distance (FOAD)

Le contexte de formation dans l’enseignement supérieur évolue avec le développement rapide de possibilités de formation plus diversifiées et flexibles (dont la formation mixte, de nouvelles formes de formation en ligne, les cours de masse ouverts en ligne (MOOC), les ressources éducatives libres (REL), l’apprentissage par les stages, l’apprentissage autodirigé, l’apprentissage individualisé, la formation professionnelle continue (Cf. ECTS Conception). De plus en plus d’apprenants suivent des cours ou des unités d’enseignement «isolément » sans rechercher de certification spécifique. Les établissements d’enseignement supérieur sont confrontés à la nécessité de satisfaire des groupes d’étudiants diversifiés et d’offrir des possibilités de formation individualisée ainsi que différents modes d’apprentissage. Par conséquent, de nombreux établissements se diversifient en offrant des unités d’enseignement associées à des modes de formation et d’enseignement innovants pour tous, grâce aux nouvelles technologies et aux ressources éducatives libres.

La force du système ECTS est qu’il peut être utilisé dans tous ces contextes de formation tout au long de la vie, en appliquant les mêmes principes d’attribution, d’octroi, d’accumulation et de transfert de crédits. De même que les crédits sont affectés aux éléments des programmes, les crédits affectés à la formation en ligne et aux autres modes de formation tout au long de la vie sont basés sur la charge de travail généralement nécessaire pour atteindre les résultats d’apprentissage visés.

Ceux qui prodiguent un enseignement supérieur fondé sur les cours en ligne par exemple, respectant les critères de qualité (c’est-à-dire répondant aux mêmes standards que les établissements d’enseignement supérieur conventionnels), sont encouragés à appliquer le système ECTS en usant des mêmes mécanismes transparents que ceux qui sont décrits dans ce Guide. Cette approche facilitera grandement la transition entre différents modes d’apprentissage, de reconnaissance et de transfert, tout en augmentant la confiance des apprenants et des parties concernées dans les résultats de l’apprentissage en ligne.

Nota Bene

Formation professionnelle continue (FPC)

La formation professionnelle continue (FPC) est de plus en plus reconnue comme étant essentielle pour les personnes exerçant des professions réglementées et, notamment, dans le secteur de la santé. La FPC revêt une dimension transfrontalière de plus en plus importante. Qu’elle soit volontaire ou obligatoire, elle est perçue par les professionnels et les prestataires comme un mode de formation tout au long de la vie. Elle comprend l’apprentissage formel, non formel et informel. Si les éléments de la FPC peuvent être convertis en certifications de deuxième cycle (Master) ou en doctorats professionnels (en fonction de la juridiction nationale), la FPC en tant que pratique purement professionnelle est dotée d’une caractéristique spécifique : elle peut être autogérée et évaluée par le biais d’une auto-évaluation revue par des pairs. Les considérations d’employabilité, de continuité du droit à la pratique, de sauvegarde des normes de pratique professionnelle, de protection du public et, dans les professions de santé, de sécurité du patient, signifient néanmoins que sa réalisation doit être mesurable, vérifiable et certifiée par une autorité autorisée.

La manière dont ces résultats seront atteints reste une en débat au sein de la communauté de la FPC. Les systèmes ECVET et ECTS sont perçus comme étant pertinents, dans la mesure où la FPC peut relever de n’importe quel niveau parmi les huit niveaux du CEC. L’interface entre les deux systèmes n’est toutefois pas suffisamment perméable et les différentes professions ont des cultures et des sous-cultures nationales qui diffèrent selon les pays. Des discussions sur les relations entre les systèmes de crédits européens sont en cours et devraient, on l’espère, clarifier l’utilisation des crédits pour la FPC. En attendant, les prestataires de FPC des niveaux cinq à huit du CEC sont invités à considérer le caractère approprié des crédits ECTS à des fins de transparence, de reconnaissance, d’accumulation et de transfert, conformément à la méthodologie décrite dans le présent Guide.

Les crédits octroyés pour toutes les formes d’enseignement supérieur comprenant des éléments de formation continue et professionnelle peuvent être reconnus et accumulés en vue de l’acquisition d’une certification ou non, suivant le souhait de l’étudiant et/ou les exigences de la certification. Certains apprenants isolés peuvent ne s’intéresser qu’à une seule unité d’enseignement sans souhaiter obtenir de certification, mais l’attribution et l’enregistrement des crédits peuvent leur permettre de les utiliser à l’avenir s’ils le souhaitent.

En spécifiant les résultats d’apprentissage et en octroyant un nombre de crédits ECTS correspondant au niveau de la formation, on donne à l’apprentissage tout au long de la vie la possibilité d’être reconnu de manière transparente et authentifiée, de manière à ce que les crédits puissent contribuer à une future certification. Les instruments de validation et de reconnaissance de l’éducation formelle doivent s’adapter au développement d’un environnement de formation diversifié et flexible; ils doivent reconnaître de nouvelles formes d’apprentissage en ligne rendues possibles par la technologie. L’utilisation correcte du système ECTS apportera d’importantes améliorations et facilitera ce processus.