Tout savoir sur l'argent

L'argent n'est pas toujours sorti des distributeurs des banques. Il a une longue histoire et a évolué sur des milliers d'années. À mesure que notre société s'est développée, on a eu besoin de types d'argent toujours plus sophistiqués, comme vous allez le voir ici.

Qu'est-ce que l'argent?

L'histoire de l'argent nous montre qu'il s'agit d'un moyen d'échange commercial. Il peut servir de moyen d'échange, car il a une valeur précise acceptée par tout le monde.

L'argent est également un moyen de conserver de la valeur pour l'avenir. On peut ainsi par exemple épargner de l'argent pour acheter quelque chose qui coûte cher.

Enfin, l'argent est également une unité de compte. On peut facilement le compter et il permet de donner une valeur précise aux marchandises.

Qu'en est-il des billets?

Jusqu'à récemment, l'argent était uniquement constitué de pièces, parce que les pièces avaient un poids précis de métal, tel que de l'or ou de l'argent, qui avait une valeur connue. On appelle ce type d'argent des "espèces métalliques". Leur valeur est garantie par le métal précieux qu'elles contiennent.

Les échanges commerciaux ont augmenté et de plus en plus d'argent a été nécessaire comme moyen d'échange. Les banques et les gouvernements ont donc commencé à émettre des billets.
Ceux-ci ne contiennent pas la valeur qu'ils représentent.
C'est en réalité l'émetteur d'un billet qui en garantit la valeur. On appelle cela la "monnaie à cours forcé".

L'histoire de l'argent

Troc



VOYAGE DANS LE TEMPS
Te voilà à l'Âge de la pierre! Voyage à travers ces époques périlleuses et récolte les devises appropriées pour retourner dans le présent.

Il y a plusieurs milliers d'années, nos ancêtres européens vivaient de l'agriculture et de la chasse.


Hache en pierre de
l'Âge de la pierre
Les métaux n'avaient pas encore été découverts et ils utilisaient donc des outils en pierre. Cette époque est connue sous le nom d'Âge de la pierre. Les hommes et les femmes de cette époque ne disposaient pas des billets et des pièces qu'on utilise aujourd'hui. Ils échangeaient plutôt des marchandises entre eux: un chasseur échangeait par exemple des peaux contre du grain avec un fermier ou un pêcheur échangeait des coquillages décoratifs contre une hache de pierre polie avec un chasseur. Ce type d'échange est connu sous le nom de troc. Une importante caractéristique du troc est qu'il implique l'échange de marchandises qui ont de la valeur.


Un moyen d'échange

Lorsque nos ancêtres ont appris à travailler les métaux, les échanges sont devenus plus faciles.


Pépite d'argent

En effet, les métaux tels que l'or, l'argent, l'étain et le fer avaient une valeur pour tout le monde. Un fermier pouvait donc troquer du bétail contre un certaine quantité d'argent, puis utiliser une partie de cet argent pour payer ses taxes. C'est ainsi que les métaux précieux et d'autres objets sont devenus une "mesure de valeur", un "moyen d'échange" et une façon de "conserver de la valeur" jusqu'au moment où on en a besoin.


Les premières pièces

Il y a environ 2600 ans, les premières pièces ont été produites en Asie mineure.

Ancienne pièce grecque

La Grèce antique a rapidement adopté cette nouvelle idée et a commencé à produire des pièces d'argent et de bronze, comme par exemple la drachme d'argent. Ces anciennes pièces contenaient un poids spécifique de métal avec une certaine valeur. Pour garantir ce poids, les pièces étaient marquées du sceau du roi, de la ville ou du pays qui les produisait.

Les pièces étaient pratiques, car on pouvait les compter au lieu de devoir le peser. Ces nouvelles pièces constituaient un "moyen d'échange" fiable et efficace et elles ont donc grandement contribué à l'intensification des échanges commerciaux dans le monde antique.

Les premières monnaies européennes

Pour garantir la valeur des pièces, les rois et les gouvernements en contrôlaient rigoureusement la production.


Denier à l'effigie de
Junon Moneta

Dans la Rome antique, les pièces étaient produites dans le temple de Junon Moneta – qui a donné son nom à la "monnaie".

Plus tard, à mesure que l'Empire romain grandissait, d'autres lieux de frappe de la monnaie ont vu le jour et les mêmes pièces romaines ont été acceptées pour des échanges dans toute l'Europe, des îles britanniques à la Turquie, de sorte qu'elles sont devenues la première monnaie paneuropéenne.



Plus tard, lors de la chute de l'Empire romain et de l'apparition des nations européennes, chaque pays a gardé le contrôle de sa propre monnaie.



Temple romain
Les nombreuses pièces et devises qui existaient avant l'euro nous ont été léguées par ces nations européennes. Elles ont bien souvent été nommées d'après des unités de mesure, telles que la lire italienne et le mark finlandais, car les pièces contenaient à l'origine une quantité spécifique d'or et d'argent.

Un problème commun à plusieurs devises, c'est qu'en fonction de la prospérité des économies dont elles relèvent, le taux de change entre les devises peut varier énormément, ce qui fait des échanges commerciaux entre pays une entreprise risquée et donc décourageante.

Les monnaies uniques de l'histoire

Avant l'euro, on avait déjà tenté des unions monétaires avec une monnaie unique en Europe.

L'Union monétaire latine a réuni la France, la Belgique, la Suisse, la Grèce et la Bulgarie en 1867 avec des pièces d'or et d'argent et une Union monétaire scandinave a vu le jour en 1875. Ces unions ont notamment échoué parce que le prix de l'or variait par rapport à l'argent, ce qui déstabilisait les devises.


Ancien billet allemand de
100 reichsmarks
La Confédération germanique est parvenue à mettre en place une union monétaire efficace. Elle a achevé son union douanière en 1834 et a fixé les taux de change des devises.

Ensuite est arrivée une monnaie unique, le reichsmark, précurseur du deutschmark (mark allemand). L'Union monétaire germanique a été un succès notamment parce que des règles précises définissaient la méthode de production des pièces.


Les monnaies du XXe siècle en Europe

Avant l'introduction de l'euro, la plupart des pays européens disposaient de leurs propres pièces et billets – leur propre monnaie, en d'autres termes.


Pour les voyages et les échanges commerciaux, on devait changer de monnaie quand on changeait de pays. En Allemagne, on payait avec des marks allemands, mais si on quittait l'Allemagne pour aller en France, il fallait changer les marks en francs français et ainsi de suite.

Le nom des anciennes devises européennes révélait bien souvent quelque chose sur leurs origines: