La vie d'un euro

Les pièces et les billets ne durent pas éternellement. Entre leur conception, leur production, leur utilisation et leur élimination, leur durée de vie est limitée. Découvre ici comment ce cycle de vie est géré et qui en est responsable.

L'euro: une devise aux multiples facettes

Quels sont les types de pièces et de billets d'euro existants et qui les produit?
Ce sont la Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales des pays de la zone euro qui décident de l'impression de nouveaux billets.
Les autorités nationales sont chargées des pièces.




À CHAQUE PIÈCE SON PAYS
De quel pays vient le dessin de chaque pièce d'euro? Réfléchis vite et réagis sans tarder.

Billets

Comme tu vas le voir, tous les billets d'euro de la même valeur ont le même dessin dans tous les pays.

Un billet de 10 euros aura donc toujours le même dessin, qu'il ait été imprimé en Espagne, en Italie ou en Slovénie.

Les dessins qui figurent sur les billets d'euro ont été choisis dans le cadre d'un concours organisé lors du lancement de l'euro. En examinant les dessins, tu verras qu'ils représentent les différents styles architecturaux en Europe à travers les âges – principalement des ponts et des fenêtres.

Les billets comportent également plusieurs éléments de sécurité qui rendent leur copie ou la "contrefaçon" impossible. Ces éléments de sécurité incluent notamment un fil métallique et un hologramme.


Pièces

Les pièces d'euro ne sont pas identiques dans toute l'Europe.

La face commune des pièces d'euro

L'une des faces des pièces d'euro est la même dans tous les pays: on l'appelle la face commune. Sur les pièces d'euro et de cents, la face commune illustre différentes cartes de l'Union européenne.

Le dessin de l'autre face dépend du pays qui l'a émise: on l'appelle la face nationale.
Les dessins repris sur la face nationale sont très variés mais illustrent généralement certains aspects notamment historiques, artistiques et de la nature du pays.

L'euro: impression et frappe

Billets



PUZZLE DE BILLET
Rassemble les morceaux de chaque billet d'euro.

La Banque centrale européenne décide de l'impression de nouveaux billets.

La décision de frappe de pièces revient aux autorités nationales. De nouveaux billets d'euro doivent être imprimés régulièrement pour répondre à l'augmentation des besoins de liquide et pour remplacer les billets usés ou endommagés qui ont été retirés de la circulation. Chaque banque nationale de la zone euro est chargée de la production d'une partie des nouveaux billets. Bien sûr, quelle que soit la banque nationale qui les ait produits, les billets d'euros sont toujours parfaitement identiques, à l'exception de leur numéro de série; seules les pièces ont des dessins nationaux.

En décembre 2011, près de 15 milliards de billets en euros étaient en circulation, pour une valeur totale de plus de 880 milliards d'euros.


Pièces

La Banque centrale européenne approuve les quantités de pièces que chaque pays de la zone euro peut produire pour répondre à ses besoins. Chaque pays est alors responsable de la production de ses propres pièces, avec ses dessins nationaux sur l'une des faces.

Pour produire des pièces d'euro, un rond métallique vierge est d'abord découpé dans une feuille de métal. Il est ensuite chauffé pour être ramolli – et les pièces de 1, de 2 et de 5 cents sont recouvertes de cuivre. Les pièces vierges sont ensuite compressées entre deux "presses" qui appliquent les dessins sur la surface de la pièce. Pour les pièces de un et de deux euros, qui sont constituées de deux métaux de couleur différente, ces métaux sont fixés ensemble au moment de l'application du dessin sur la surface. Les pièces sont alors prêtes à être utilisées. Quand on produit des pièces, on dit qu'on les "frappe".

Que deviennent les vieux billets et pièces d'euro?

Les pièces et les billets ne durent pas éternellement. Ils peuvent être endommagés, perdus ou bien s'user. Les billets et les pièces d'euro usés et endommagés doivent donc être identifiés et remplacés.

Les billets s'usent beaucoup plus rapidement que les pièces, car ils sont constitués d'une matière plus fragile et non de métal résistant. En général, un billet ne dure qu'un an et demi à deux ans.

Les billets usés et endommagés sont renvoyés à la banque centrale nationale de chaque pays de l'Union européenne par des organismes par lesquels transite beaucoup d'argent liquide, comme par exemple les banques. Les sommes et les dénominations de ces billets sont ensuite communiquées à la Banque centrale européenne, qui organise l'impression de billets de remplacement en fonction des besoins. Les pièces durent beaucoup plus longtemps, généralement plusieurs décennies.

Lorsque des pièces endommagées sont découvertes, elles sont renvoyées à la banque centrale nationale ou à la Monnaie nationale, où elles sont traitées dans des machines spéciales qui les marquent comme endommagées. De cette façon, elles ne peuvent plus être utilisées et sont vendues comme ferraille. Avec l'accord de la Banque centrale européenne, les banques nationales frappent alors de nouvelles pièces de remplacement en fonction des besoins.