Chemin de navigation

Union économique et monétaire

L’Union économique et monétaire (UEM) représente une étape décisive dans l’intégration des économies européennes. Elle passe par la coordination des politiques économiques et fiscales, par une politique monétaire commune et par une monnaie unique, l’euro. Si les 28 États membres de l’UE participent tous à l’union économique, certains pays ont poussé l’intégration plus loin pour adopter l’euro. Ensemble, ces pays constituent la zone euro.

La décision de former une Union économique et monétaire a été prise par le Conseil européen, réuni en décembre 1991 dans la ville hollandaise de Maastricht, et a ensuite été consacrée par le traité sur l’Union européenne (le traité de Maastricht). L’Union économique et monétaire fait progresser l’UE d’un pas supplémentaire en direction de l’intégration économique, qui a débuté dès sa fondation en 1957.

 

L’intégration économique apporte les atouts d’une portée plus étendue, d’une efficacité interne renforcée et d’une grande robustesse à l’économie européenne dans son ensemble et aux économies des États membres individuels. Ces avantages ont pour effet de favoriser la stabilité économique, la croissance et l’emploi – autant de résultats dont les citoyens bénéficient directement.

 

Concrètement, l’UEM passe par:

  • La coordination des politiques économiques entre les États membres
  • La coordination des politiques fiscales, notamment sous la forme de limites en matière de dette et de déficit publics
  • Une politique monétaire indépendante administrée par la Banque centrale européenne (BCE)
  • La monnaie unique et la zone euro


La gouvernance économique dans l’UEM


Il n’existe pas dans l’UEM d’institution unique chargée de la politique économique. La responsabilité est partagée entre les États membres et les institutions européennes. Les principaux acteurs de l’UEM sont:

  • Le Conseil européen – qui définit les grandes orientations politiques
  • Le Conseil de l’UE (le «Conseil») – qui coordonne la politique économique européenne et décide si un État membre peut adopter l’euro
  • L’«Eurogroupe» – qui coordonne les politiques d’intérêt commun pour les États membres de la zone euro
  • Les États membres – qui fixent leurs budgets nationaux dans des limites approuvées en termes de déficit et de dette, et qui déterminent leurs propres structures politiques concernant le marché du travail, les pensions et les marchés de capitaux
  • La Commission européenne – qui contrôle les performances et le respect des critères
  • La Banque centrale européenne (BCE) – qui définit la politique monétaire, avec comme premier objectif la stabilité des prix
  • Le Parlement européen -  Il partage le pouvoir législatif avec le Conseil et exerce un contrôle démocratique sur la gouvernance économique, notamment dans le cadre du nouveau dialogue économique.

Que signifie l’«intégration économique»?


D’une manière générale, l’Union économique et monétaire représente une avancée dans le processus d’intégration économique. Les degrés d’intégration économique peuvent être scindés en six étapes:

  • Une zone économique préférentielle (avec des tarifs douaniers réduits entre certains pays)
  • Une zone de libre-échange (sans droits de douane internes sur certaines marchandises ou sur toutes entre les pays participants)
  • Une union douanière (avec les mêmes tarifs douaniers externes pour les pays tiers et une politique commerciale commune)
  • Un marché unique (avec des règles communes concernant les produits et la libre circulation des marchandises, des capitaux, de la main-d’œuvre et des services)
  • Une Union économique et monétaire (un marché unique avec une monnaie unique et une politique monétaire commune)
  • Une intégration économique complète (tout ce qui précède mais aussi une harmonisation de la fiscalité et d’autres politiques économiques)

Quand l’Union européenne a été fondée en 1958 sous le nom de Communauté économique européenne, l’objectif était de construire une union douanière et un marché commun pour l’agriculture. Par la suite, ce marché commun limité a été étendu pour couvrir aussi les marchandises et les services au sein du marché unique qui, dans une large mesure, a été réalisé en 1993. Aujourd’hui, l’Union européenne se situe à la cinquième étape de ce modèle. L’intégration économique progressive n’a pas commencé avec la décision de créer l’euro: c’est un long processus qui fait partie de l’histoire de l’UE et qui représente l’une de ses réalisations majeures.