Chemin de navigation

La crise financière et économique – faits et politiques

La crise appelle à une action concertée, tant au niveau européen qu'à l'échelle internationale. L'UE a pris une série de mesures audacieuses en vue de rétablir la confiance dans les marchés financiers, ainsi que leur stabilité et leur viabilité.

Previous pageNext page

25 février 2009
Communication de la Commission sur le traitement des actifs dépréciés dans le secteur bancaire de l'Union européenne

La communication préconise l'adoption d'une approche commune en ce qui concerne les mesures nationales de sauvetage des actifs sur lesquels les banques risquent de supporter des pertes (comme les «subprimes» américains, c.-à-d. des titres adossés à des crédits hypothécaires à risque). Celle-ci doit permettre de garantir que les pertes prévisibles sont annoncées et correctement gérées, de façon à ce que les banques puissent utiliser leur capital pour reprendre leur activité normale de prêt à l'économie.
La Commission présente plusieurs méthodes, parmi lesquelles le rachat d'actifs ou des régimes de garanties. Elle explique les implications budgétaires et réglementaires des mesures de sauvetage des actifs et décrit les règles applicables en matière d'aides d'État.

Mme Neelie Kroes, membre de la Commission responsable de la concurrence, s’est exprimée en ces termes: «Des mesures importantes ont déjà été prises pour rétablir la stabilité financière, notamment par des sauvetages et des recapitalisations de banques. Nous avons maintenant besoin de transparence, d'informations et d'une valorisation correcte des actifs dépréciés pour pouvoir assainir le bilan des banques et nous attaquer à la cause première du manque de confiance».

>> Concurrence. Sector specific legislation
>> Communiqué de presse IP/09/322. Aides d'État: la Commission publie des orientations sur le traitement des actifs dépréciés dans le secteur bancaire de l'UE
>> Questions fréquemment posées sur le traitement des actifs dépréciés dans le secteur bancaire de la Communauté
>> Conférence de presse de Mme Kroes, M. Almunia (Affaires économiques et monétaires) et M. McCreevy (Marché intérieur et services)

Présentation des premières recommandations du groupe de Larosière sur la supervision financière transfrontalière

Le rapport analyse tout d'abord les principales causes de la crise financière, sa complexité et les interactions entre différents facteurs qui ont contribué à l'amplifier. Dans le deuxième chapitre consacré aux réformes politiques et réglementaires, le groupe définit un certain nombre de domaines nécessitant un remaniement réglementaire. Le troisième chapitre propose quelques réformes ambitieuses que l'UE devrait adopter en matière de supervision. Le dernier chapitre sur les réformes à l'échelle mondiale présente les mesures à prendre au niveau international pour éviter la répétition de crises d'une telle ampleur.
Le rapport propose notamment de charger le Forum pour la stabilité financière de faire converger au plus haut niveau la réglementation financière internationale, en étroite collaboration avec le FMI. Le groupe prône également la mise en place, dès que possible, de collèges réunissant les autorités de surveillance à l'échelle mondiale, dont les bonnes pratiques seront définies par le forum.

>> Conférence de presse de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et Jacques de Larosière, président du groupe d'experts de haut niveau sur la supervision financière dans l'UE
>> Report of the High level group on financial supervision in the EUpdf(633 kB) Choisir les traductions du lien précédent 
>> Résumé du rapport de Larosièrepdf Choisir les traductions du lien précédent 
>> José Manuel Durão Barroso, président de la Commission européenne. Opening remarks on the de Larosière report

L’UE contribue à la lutte contre la crise dans le secteur automobile

La communication intitulée « Réagir face à la crise de l’industrie automobile européenne» (COM(2009)104 final) prône une attitude préventive afin d'aider l'industrie automobile à surmonter la crise, à en atténuer les effets négatifs et à garantir la compétitivité du secteur à long terme. S'appuyant sur le plan européen de relance économique adopté le 26 novembre 2008, la Commission propose diverses mesures pour améliorer l’accès au crédit, clarifier les règles d’octroi des aides d’État dans des circonstances particulières et stimuler la demande de nouveaux véhicules au travers d’actions nationales coordonnées. Elle propose également des mesures pour réduire au maximum les coûts sociaux, protéger la main-d’œuvre qualifiée et garantir une concurrence loyale sur des marchés ouverts.
La Commission recommande en outre d'instaurer un nouveau partenariat avec l’industrie, les syndicats et les États membres dans le cadre de l’initiative CARS 21 afin de renforcer la réponse commune apportée à la crise.
>> Communiqué de presse IP/09/318. L’UE contribue à la lutte contre la crise dans le secteur automobile Choisir les traductions du lien précédent 

Évaluation par la Commission de quatre autres programmes de stabilité et de convergence

S'appuyant sur cette évaluation, la Commission a adopté des recommandations pour des avis du Conseil sur les programmes qui seront examinées lors de la prochaine réunion ECOFIN le 10 mars, en même temps que les recommandations de la semaine dernière formulées pour une première série de dix-sept pays membres de l'UE.
>> Assessment of four stability and convergence programmes

18 février 2009
La Commission européenne évalue les programmes de stabilité et de convergence

Se fondant sur cette évaluation, la Commission européenne a adopté des recommandations pour des avis du Conseil sur les programmes, en vue de leur examen lors du Conseil ECOFIN du 10 mars.
>>
Evaluation des 17 programmes de stabilité et de convergence

13 - 14 février 2009
Réunion des ministres des finances du G7 à Rome

Les ministres des pays du G7 ont déclaré qu'ils s'engageaient à œuvrer conjointement pour soutenir la croissance et l'emploi au niveau mondial et renforcer le secteur financier, tout en évitant le protectionnisme.
>> FMI: Communiqué du 14 février (en anglais)

9 et 10 février 2009
Réunions des ministres des finances de l'Eurogroupe et du Conseil ECOFIN

Le Conseil a examiné la mise en œuvre du plan européen pour la reprise économique, approuvé en décembre par le Conseil européen en réponse à la crise financière mondiale et au ralentissement économique. Lors du sommet de printemps, les 19 et 20 mars 2009, le Conseil européen évaluera la mise en œuvre de ce plan de reprise.
>> Conclusions du Conseil

3 février 2009
L’UE fournit une assistance financière de 3,1 milliards d’euros à la Lettonie

Un premier versement d'un milliard d’euros est prévu en mars 2009. L’aide de l’UE fait partie d’un ensemble de mesures de soutien financier à la Lettonie adopté au niveau international pour la période s’étendant jusqu’au premier trimestre 2011. Cette aide vise à alléger les contraintes de liquidités à court terme et à soutenir un assainissement ordonné du solde extérieur à moyen terme.
>> Protocole d'accord

Previous pageNext page

Key events

Autres outils

  • Version imprimable 
  • Diminuer la taille du texte 
  • Augmenter la taille du texte