Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Sahel

Crèdit photo: EU/ECHO

Quels sont les besoins?

Le Sahel, l'une des régions les plus pauvres du monde, peine à se remettre des quatre crises alimentaires et nutritionnelles qu'elle a traversées depuis 2005. La sécheresse, les mauvaises récoltes, le prix excessif des denrées alimentaires et l'effet de contagion des conflits en Côte d'Ivoire, en Libye et au Mali ont placé 18 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire en 2012.

Les crises répétées ont gravement mis à mal la résilience des plus pauvres, qui luttent dorénavant pour satisfaire leurs besoins alimentaires de base année après année. Les conflits au Mali , en République centrafricaine, et dans le nord du Nigeria ont encore aggravé la situation en matière de sécurité alimentaire dans la région, et ont gravement perturbé le commerce, l'activité agricole et pastorale.

Plus de 20 millions de personnes sont confrontées à un risque d'insécurité alimentaire et 5 millions d'enfants pourraient souffrir de malnutrition sévère.  Une action coordonnée par les gouvernements, donateurs, partenaires à l'aide et au développement , ayant pour but de renforcer la résilience de ces personnes et de leur apporter des services sociaux de base, est devenue nécessaire.

En quoi consiste notre aide?

L'effort de l'aide humanitaire en 2012 et 2013 a atténué l'impact de la crise alimentaire et plus de 1.6 million d'enfants ont reçu des soins nutritionnels. La moitié de ces enfants ont reçu des soins grâce au financement de la Commission européenne. Depuis le début de la crise alimentaire au Sahel et le conflit au Mali en 2012, la Commission a mobilisé plus de €400 million en aide humanitaire d'urgence.

En 2015, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) continuera de financer la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition et de fournir de l'aide alimentaire via des dons en nature ou en espèces aux ménages les plus pauvres.

Soucieuse de mettre un terme au cycle sans fin des crises alimentaires, la Commission européenne reste engagée à travailler avec les gouvernements, les agences d'aide et les donateurs dans le cadre d'AGIR , l'Alliance globale pour l'initiative résilience Sahel. AGIR cherche à traiter les causes profondes de l'insécurité alimentaire chronique de la région et s'est fixé l'objectif «Faim zéro» dans la région du Sahel d'ici à 2032.

Last updated
22/05/2015