Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Nigéria

A clinic for the population internally displaced by the Boko Haram crisis in Yola, North Eastern Nigeria. © EU/ECHO/Isabel Coello

Quels sont les besoins?

Depuis 2009, le Nigeria est confronté à l’insurrection du groupe armé Boko Haram, dans le nord-est du pays, où il y a régulièrement des affrontements avec l’armée et des groupes d’autodéfense. Les violences ont coûté la vie à des milliers de civils et entraîné un exode massif de la population. Depuis la déclaration de l’état d’urgence dans les États de Yobe, de Borno et d'Adamawa, en 2013, les massacres, les attentats suicides et les enlèvements massifs sont devenus des menaces quotidiennes dans la région. 2,3 millions de Nigérians ont été déplacés de force à l’intérieur du pays. Si certaines familles ont trouvé refuge auprès de parents, des centaines de milliers de personnes vivent dans des camps de fortune, des écoles, des cours et des champs situés dans les villes ou à proximité, où ils dépendent principalement de l'aide des communautés locales. Une assistance immédiate est nécessaire pour couvrir les besoins de base des nombreuses personnes déplacées.

Peu d'agences et d'organisations internationales sont présentes dans l’extrême nord du Nigeria. La violence a désorganisé les marchés locaux et la production agricole, et les conséquences se font ressentir au-delà des frontières du pays. Cette crise qui frappe l'ancien «grenier à blé» du Sahel perturbe gravement les marchés alimentaires régionaux. L’insécurité alimentaire a atteint des niveaux extrêmement préoccupants dans les États de Borno et Yobe. Dans huit États du nord, on estime que 612 800 enfants vont souffrir de malnutrition aiguë en 2016, tandis que 5,2 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire.

Le pays est par ailleurs régulièrement frappé par des inondations saisonnières et par des épidémies de choléra, de polio et de rougeole. 

Comment intervenons-nous?

En 2015, la Commission européenne a alloué 21,5 millions d’euros à l’aide humanitaire au Nigeria. Pour 2016, son budget s'élève à 40 millions d’euros.

Depuis 2010, la Commission aide ses partenaires humanitaires à fournir une aide alimentaire et des soins d'urgence, à assurer la protection des personnes déplacées et des victimes du conflit, et à améliorer la gestion des cas de malnutrition aiguë.

Les besoins sont immenses et, en raison des difficultés à accéder aux groupes vulnérables, la fourniture d’une aide humanitaire reste une opération complexe. Malgré ces contraintes, la Commission finance des projets humanitaires dans le pays. Actuellement, ses actions visent à apporter une aide immédiate aux personnes déplacées, afin d'assurer leur survie.

La Commission plaide en faveur d'une présence renforcée des organisations humanitaires internationales, et pour que l'aide parvienne plus facilement et intégralement à ceux qui en ont besoin. Afin d'améliorer les conditions sanitaires, l'UE finance également des opérations d'urgence pour lutter contre des épidémies telles que le choléra.

Dernière mise à jour 04/08/2016