Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Mali

Quels sont les besoins?

La communauté humanitaire au Mali continue d'être confrontée à une situation d’urgence complexe caractérisée par des centaines de milliers de personnes déplacées, de rapatriés et de réfugiés vivant dans un contexte de violence, d’insécurité alimentaire, de malnutrition et de risque d’épidémie.

Le conflit au Mali a aggravé la crise alimentaire et nutritionnelle actuelle qui touche l'ensemble de la région du Sahel. La succession rapide des crises alimentaires a fortement mis à mal la capacité de résistance des familles les plus pauvres, qui ont un accès limité aux services sociaux de base tels que les soins de santé.

On estime qu'environ 3,3 millions de Maliens sont menacés d’insécurité alimentaire en 2014 et qu'un demi-million d’enfants de moins de cinq ans seront victimes de malnutrition aiguë. La crise alimentaire frappe l’ensemble du pays. Elle concerne davantage de personnes dans le sud, où vit 87 % de la population, mais touche plus gravement celles qui sont installées dans le nord, une région en proie à des conflits: 3 ménages sur 4 sont en situation d’insécurité alimentaire. En 2014, le Mali a également dû lutter pour limiter la propagation de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest.

En quoi consiste notre aide?

L'aide humanitaire rapide et substantielle apportée par l’Union pour faire face à la crise alimentaire et au conflit en 2012 a contribué à garantir l’accès à des services de base en matière de santé et de nutrition, à l'eau potable, à des hébergements, à la nourriture et à la protection pour certains Maliens parmi les plus vulnérables, notamment les réfugiés et les personnes déplacées.

En 2013, le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) a contribué à renforcer les soins nutritionnels fournis aux enfants en situation de malnutrition grave. La Commission a également financé l'assistance alimentaire apportée à des centaines de milliers de personnes souffrant d’insécurité alimentaire durant la plus grave période de pénurie de l’année. ECHO a contribué de manière significative à garantir des soins de santé de qualité gratuits dans le nord du Mali, où les organisations partenaires ont également réagi rapidement aux épidémies de choléra et de rougeole.

L’assistance aux personnes déplacées à l'intérieur du pays et aux populations touchées par le conflit comprend un soutien psychosocial ainsi que des informations sur les principes de l’aide humanitaire et les dangers des mines et des débris de guerre non explosés. ECHO a financé la campagne «Retour à l’école», qui vise à fournir un enseignement de qualité, dans un environnement sûr, à 200 000 enfants des régions de Gao, Kidal et Tombouctou, dans le nord du pays. Enfin, l’UE mobilise toutes les ressources disponibles pour aider à contenir, maîtriser, traiter puis éliminer le virus Ebola dans le cadre d'une action internationale cohérente.

Last updated
08/07/2014