Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Corne de l'Afrique

© HCR

Quels sont les besoins ?

La Corne de l’Afrique reste confrontée à une multitude de crises, allant de catastrophes naturelles, comme avec le phénomène El Niño, au conflit. Ces crises impactent des millions de personnes. L’insécurité alimentaire croissante engendre des déplacements forcés de population à travers toute la région. Des millions de gens ont besoin d’une aide humanitaire additionnelle, en particulier en Somalie et en Éthiopie.

En 2015-2016, le phénomène météorologique El Niño a considérablement affecté la région. En Éthiopie, deux mauvaises saisons des pluies consécutives ont affecté le cycle des récoltes agricoles du pays. En conséquence, plus de 10 millions d’Éthiopiens se retrouvent en situation d’insécurité alimentaire. En Somalie, El Niño a provoqué des pluies supérieures à la moyenne dans le sud du pays, et une sécheresse dans le nord. Des centaines de milliers de personnes ont été affectées.

Environ 1,7 million de réfugiés ont élu domicile dans la Corne de l’Afrique, principalement en Éthiopie et au Kenya. La majorité de ces réfugiés viennent de Somalie et du Soudan du Sud. Il s’agit généralement de femmes et d’enfants – y compris des mineurs non-accompagnés – qui sont particulièrement vulnérables. La plupart des réfugiés ont besoin d’une aide vitale immédiate et dépendent presque exclusivement de l’aide humanitaire. Quelque deux millions de personnes ont également été contraintes de se déplacer dans la région, la Somalie, le Kenya et l’Éthiopie étant les pays les plus affectés par ces déplacements.

En quoi consiste notre aide ?

L’action du service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) se concentre sur quatre piliers : une réponse humanitaire vitale (assistance alimentaire, nutrition, santé, eau, assainissement et hygiène, hébergement, protection et articles non-alimentaires) ; une amélioration des mécanismes de préparation aux urgences, pour renforcer les capacités des personnes affectées à réagir rapidement et de façon appropriée aux changements de situation, comme l’occurrence soudaine de catastrophes naturelles ; une aide au rétablissement ; et un renforcement de la résilience des populations et des réfugiés, tout en répondant à leurs besoins aigus et durables.

L’UE (Commission européenne et États membres) est l’un des plus importants bailleurs de fonds au monde dans la région de la Corne de l’Afrique, ayant contribué plus d’€ 1 milliard depuis 2011.

Dernière mise à jour 18/04/2016