Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Éthiopie

Quels sont les besoins?

Fiche-info ECHO

L’Éthiopie accueille le plus grand nombre de réfugiés en Afrique (plus de 600 000). Ces réfugiés vivent dans 24 camps situés dans les régions de Tigré, Afar, Somali, Gambella et Benishangul Gumuz. Ils proviennent principalement du Soudan du Sud et de Somalie, mais aussi du Soudan et d’Erythrée.

En outre, l’Éthiopie est particulièrement exposée aux catastrophes. Environ 12 millions de personnes y sont régulièrement confrontées à des sécheresses, des inondations, des glissements de terrain, des épidémies et des tremblements de terre. Ces catastrophes régulières ont de nombreuses conséquences négatives: destruction des biens et des moyens de subsistance, pauvreté extrême, malnutrition et insécurité alimentaire extrême.

Quelque 400 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays. Les luttes de clans pour l'accès aux ressources limitées, les inondations et les conflits localisés sont les causes principales des déplacements de population.

En quoi consiste notre aide?

En Éthiopie, l’aide humanitaire fournie par le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) s'articule autour de trois grands piliers: l'aide d’urgence, l’assistance aux réfugiés et le renforcement de la résilience.

La Commission européenne alloue des fonds en vue d’améliorer la vitesse de réaction aux situations d’urgence soudaines. Elle finance actuellement un consortium de partenaires chargé d'évaluer rapidement les besoins et de réagir en fonction des stocks prépositionnés de biens de première nécessité.

ECHO aide les réfugiés et les populations d'accueil dans les camps de Dollo Ado et de Jijiga (réfugiés somaliens), de Benishangul Gumuz (réfugiés soudanais) et de Gambella (réfugiés sud-soudanais), en intervenant dans plusieurs domaines: aide alimentaire, santé, nutrition, hébergement, protection, eau, assainissement et éducation. En outre, ECHO intervient dans les régions de Tigré et d'Afar, où les réfugiés érythréens sont de plus en plus nombreux.

ECHO s’emploie également à renforcer la résilience des populations confrontées à des catastrophes récurrentes, en coopérant étroitement avec le service de l'UE chargé du développement (DEVCO). «RESET» (renforcement de la résilience en Éthiopie), une initiative conjointe de l’UE, est mise en œuvre dans les régions du pays sujettes à la sécheresse. Cette initiative s'attaque non seulement aux symptômes de la pauvreté extrême, mais aussi à certaines des principales causes de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition. Ce faisant, elle permet aux ménages d'améliorer leur capacité de résistance aux chocs futurs.

Last updated
20/02/2015