Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Djibouti

Quels sont les besoins?

La République de Djibouti est un pays à faible revenu et exposé aux catastrophes. Plus de 70 % de sa population rurale souffre d'insécurité alimentaire grave, conséquence des sécheresses successives et des déficiences structurelles.

L'insécurité alimentaire est aggravée par d'importantes pénuries d'eau qui sont le résultat de saisons des pluies insuffisantes et irrégulières. Les éleveurs de bétail ont perdu une grande partie de leurs troupeaux ces dernières années. Dans les zones rurales, la perte des moyens de subsistance a contribué à renforcer l'exode vers les villes.

Le prix des denrées alimentaires reste élevé à Djibouti, en particulier dans les zones urbaines et périurbaines, qui enregistrent des taux de chômage importants. Les ménages pauvres de Djibouti City dépendent de la distribution d'aide alimentaire et de leurs proches pour manger. Le taux de malnutrition chez les enfants a augmenté en dépit de l'aide humanitaire.

Sous l’effet de l’instabilité qui règne dans le centre et le sud de la Somalie, de plus en plus de réfugiés arrivent à Djibouti. Le pays compte aujourd’hui plus de 20 000 réfugiés, la plupart d’origine somalienne. Djibouti accueille également de plus en plus de réfugiés érythréens.

En quoi consiste notre aide?

La Commission européenne fournit une aide vitale aux réfugiés, qui vivent principalement dans deux camps isolés (Ali Addeh et Hol Hol), mais aussi dans les zones urbaines. Ces personnes ont besoin d’abris, d’eau, de protection et d'une solution plus durable à leur situation. La Commission vient également en aide aux communautés d'accueil où les camps de réfugiés sont installés, en fournissant principalement des services de secours.

En outre, Djibouti est un des pays de la Corne de l'Afrique bénéficiant de l'initiative SHARE (Supporting Horn of Africa Resilience – Appui à la capacité de résistance de la Corne de l’Afrique), qui vise à doter les populations des compétences et des connaissances requises pour mieux faire face aux sécheresses récurrentes et à accroître leur résilience. SHARE est mise en œuvre en collaboration avec la délégation de l'UE à Djibouti.

Last updated
23/03/2015