Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Pakistan

Les inondations et les catastrophes naturelles compliquent la souffrance du Pakistan. Crèdit photo: EU/ECHO/Malini Morzaria

Quels sont les besoins ?

Le nord-ouest du Pakistan, le long de la frontière afghane, a été affecté par des déplacements de population internes à grande échelle, au cours de ces dernières années, en conséquence des opérations militaires et des insurrections. Les récentes évolutions du conflit, en 2014, ont entraîné le déplacement de plus d’un million de personnes, ajoutant ainsi au poids énorme pesant déjà sur les installations limitées des zones d’accueil. Cette situation a restreint les ressources des organisations humanitaires nationales et internationales, qui rencontraient déjà des difficultés pour porter secours aux personnes déplacées par les opérations militaires précédentes. Malgré une accélération des retours au cours du second semestre 2015, les autorités pakistanaises ont indiqué que le nombre total de personnes déplacées enregistrées dans la province frontalière de Khyber Pakhtunkhwa dépassait encore le million au début de l’année 2016.

Les familles déplacées ont besoin d’un hébergement, de vivres, de médicaments, d’eau potable et de services éducatifs pour les enfants.

Les catastrophes naturelles ajoutent à la souffrance du Pakistan. Après cinq années consécutives d’inondations dans la province du Sindh, qui ont affecté plus de 30 millions de personnes, certaines zones de cette même province ont été confrontées à des vagues de sécheresse, affectant toujours plus les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la résilience globale des communautés. Les taux de malnutrition chez les enfants de cette région dépassent largement les seuils d’urgence mondiaux.

En outre, la situation de plus d’1,5 million de réfugiés afghans enregistrés et d’environ 1,2 million d’autres Afghans non-enregistrés demeure aussi inquiétante. Malgré les efforts soutenus de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), qui a aidé à rapatrier plus de 3,9 millions de réfugiés depuis 2002, et des pays concernés (Afghanistan, Pakistan et Iran), une résolution à cette crise des réfugiés, vieille de trois décennies, n’a pas encore été trouvée.

En quoi consiste notre aide ? 

Le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) œuvre au Pakistan depuis les années 1990. ECHO a fourni une aide humanitaire aux personnes affectées par les conflits et les catastrophes naturelles majeures, y compris le séisme de 2005 et les inondations dévastatrices entre 2010 et 2015. Le mécanisme de protection civile de l’UE a également été activé pour acheminer des fournitures de secours aux victimes des inondations.

Depuis 2009, l’aide humanitaire de l’UE aux populations dans le besoin au Pakistan atteint un total de € 535 millions, ce montant comprenant une enveloppe de € 20 millions pour l’année 2016.

La Commission européenne continue de soutenir les populations affectées par le conflit, la sous-nutrition et l’insécurité alimentaire, grâce à ses partenaires de la Croix-Rouge et Croissant-Rouge, de l’ONU et certaines ONG. Les fonds de l’UE permettent l’organisation de programmes d’aide en espèces, d’une aide de subsistance, d’un hébergement, de soins de santé, de soins nutritionnels, d’un accès à l’eau potable, d’installations sanitaires et d’une protection pour les familles déplacées par le conflit dans les camps, ainsi que pour celles vivant auprès de familles d’accueil, en dehors des camps.

Dernière mise à jour
14/04/2016